X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Maurice Lacroix

Rechercher dans :
Watches and Wonders
Louis Moinet - Record du monde Guinness

Louis Moinet Record du monde Guinness

Louis Moinet décroche un record du monde Guinness pour le premier chronographe à haute fréquence !

Ce nouveau record du monde Guinness est décerné à Louis Moinet, qui a révolutionné le monde en 1816. Il a non seulement inventé le premier chronographe (certifié par le Guinness World Records en 2016) mais également la haute fréquence, attesté par le Guinness World Records en 2020. Cette récompense de « premier chronographe à haute fréquence » pour son Compteur de Tierces réalisé en 1816 positionne Louis Moinet comme étant définitivement un des horlogers les plus avant-gardistes.

Record du monde Guinness

© Louis Moinet

“Ma rencontre avec Louis Moinet date d’il y a plus de 20 ans. Je suis très heureux que son travail soit aujourd’hui récompensé. Obtenir 2 Guinness World Records, c’est un fait exceptionnel ! Son Compteur de Tierces est le reflet du génie d’un homme en avance sur son temps, qui a non seulement inventé le chronographe mais également la haute fréquence … » nous déclare Jean-Marie Schaller, CEO des Ateliers Louis Moinet.

Premier chronographe à haute fréquence

Le Compteur de Tierces, premier chronographe à haute fréquence, est réalisé par Louis Moinet entre 1815 et 1816. Cet extraordinaire instrument est d’une conception tout à fait originale et novatrice. En effet, le mécanisme du chronographe bat à 216,000 vibrations par heure (30 Hz), une fréquence absolument inconnue en ces temps-là. Afin de mettre les choses en perspective, la fréquence habituelle d’une montre moderne est de 28,800 vibrations par heure (4 Hz). Louis Moinet est donc pionnier de la haute fréquence, avec une avance de 100 ans sur les développements ultérieurs dans les mêmes domaines.

Record du monde Guinness

Compteur de Tierces © Louis Moinet

Pourquoi Louis Moinet cherchait-il donc une si haute fréquence ? Parce qu’en plus d’être horloger, il était également astronome. Sa lunette lui permettait de suivre aisément le transit de l’astre observé, il lui restait à mesurer le 60ème de seconde. En effet, le diviseur optique de sa lunette était exprimé en tierces, unité de mesure astronomique égale au 60ème de seconde.

C’est pour cela qu’il a conçu un instrument capable de mesurer le 60ème de seconde, sans pour autant quitter des yeux sa lunette astronomique. Le 60ème de seconde correspond à 216,000 vibrations par heure, soit la haute fréquence.

Les observations astronomiques

Louis Moinet a imaginé le premier chronographe de l’histoire pour observer précisément les déplacements des astres à la lunette. Son invention lui a permis de mesurer exactement la distance des fils réticulaires de sa lunette.

Record du monde Guinness

© Louis Moinet

Louis Moinet en explique lui-même les détails : « Cette invention me fut suggérée dans mes observations à l’occasion suivante : j’avais acquis un petit quart de cercle mobile du célèbre Borda (auteur du Cercle entier). Cet instrument, d’exécution anglaise et soignée, en équilibre sur un rubis, au moyen de contre-poids ingénieux, devait, suivant son auteur, être préservé par son inertie propre des mouvements du navire, et donner à bord des observations presque aussi exactes que celles faites à terre. Mais ce projet n’eut pas de succès. Ayant donc acquis l’instrument dans une autre intention, j’y ajoutai pour observer à terre, un cercle d’horizon divisé par feu Fortin en minutes, au moyen d’un vernier, deux niveaux croisés, un axe mobile rodé et un support-trépied à vis calantes, avec division, etc. Mais la lunette ayant peu de champ, les fils de son réticule sont très rapprochés, et ce fut pour remédier à l’inconvénient exposé ci-dessus, de manquer l’observation d’un fil, que j’imaginai le compteur de tierces, qui a très bien réussi en me donnant exactement la distance des fils réticulaires. » (*)

(*) Extrait du Traité d’Horlogerie de Louis Moinet, 1848.

L’instrument le plus précis de son temps

Dès le 19ème siècle, les horlogers tentent d’améliorer la précision de leurs mécanismes. La recherche de la précision absolue fait partie intégrante de la science horlogère. En 1820, il est admis que l’étalon de mesure le plus précis est le dixième de seconde. Dès lors, le compteur de tierces représente l’instrument le plus précis de son temps, avec une précision six fois supérieure à la référence précédemment connue. Une mesure du 60ème de seconde qui fait également entrer Louis Moinet au Panthéon des pères de la chronométrie.

Guinness World Records

Autorité mondiale basée à Londres, Le Guinness World Records maintient son attrait universel depuis sa création, en 1955. Le processus pour faire reconnaître un record est très long et standardisé, une analyse détaillée est requise et de multiples formes de preuve doivent être fournies. Pour recevoir ce nouveau record, Louis Moinet a fait plus d’une année de procédure et un grand nombre d’échanges ont été nécessaires pour obtenir l’attribution exclusive de ce titre. L’Organisation à renommée mondiale a exigé des schémas techniques, des preuves historiques, de multiples articles, photos et vidéos, et le témoignage écrit d’experts indépendants. Tous ces éléments ont été soumis à une commission d’examen indépendante, interne à l’Organisation.

 

Vous aimerez aussi

Watch Finder

Rechercher par :

Trouvez votre montre >

La marque

La Maison Louis Moinet est née de la passion d’un homme qui se retrouve aujourd’hui dans chacune de ses créations. Elle conduit le concept d’exclusivité à son paroxysme en ne développant que des séries limitées.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >