X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Claude Meylan

Rechercher dans :
LVMH Watch Week
Hublot - Big Bang Integrated King Gold Rainbow

Hublot Big Bang Integrated King Gold Rainbow

Il ne faudra pas se fier à leur même habit de lumière : ces nouvelles Big Bang sont deux jumelles...très différentes !

Quelle est la règle pour les nouveautés de la LVMH Watch Week ? Des règles, même s’il y en avait, Hublot ne les aurait probablement suivies – comme aucune autre règle d’ailleurs ! Alors pour le premier événement horloger de cette année 2023, la Manufacture s’est inspirée de son best-seller 2022, l’a saupoudré d’un brin de folie joaillière, et dupliqué dans un jeu de vraie-fausse parité horlogère. Car au final, si l’on parle bien ici de deux nouvelles Big Bang, il faudra jouer avec elles au jeu des sept différences...

Mais d’abord, les ressemblances. La première emplit la pupille. Nul besoin d’être gemmologue pour la saisir : les deux pièces sont des « Rainbow », c’est-à-dire habillées d’une rivière de pierres translucides dans un dégradé de couleurs parfait, franchissant sans rupture toutes les nuances de l’arc-en-ciel, d’où leur nom.

Big Bang Integrated King Gold Rainbow

Big Bang Integrated Time Only King Gold Rainbow © Hublot

Les deux pièces ne sont pas simplement serties, mais intégralement pavées : boîte, lunette, bracelet. Les pierres précieuses y côtoient les minéraux les plus éclatants : rubis, améthyste, topaze bleu, tsavorite, ainsi que toute une palette de saphir rose, orange, bleu et jaune. Autant de pierres que d’éclats dont les infimes nuances ont été appairées, une par une, par l’œil et la main de l’artisan sertisseur. Avec un total de 174 pierres pour la Big Bang Integrated, 176 pour sa version Time Only. Chaque bracelet associé compte respectivement 768 et 748 pierres serties.

Ensuite, elles sont toutes deux taillées dans le même métal, ou plutôt alliage : le King Gold cher à Hublot, que la manufacture est la seule à maîtriser. Cet alliage offre une couleur d’or plus chaude que le traditionnel or 18 carats 5N. Contenant notamment du platine, il se prête parfaitement à toutes les opérations de polissage et de satinage dont ces deux variations ne se privent pas, alternant des surfaces planes satinées et des chanfreins polis dont l’éclat scintille en harmonie avec chacune des pierres qui y est sertie. 

Enfin, les deux pièces partagent un même cadran entièrement noir : platine, rehaut, guichet de date. Ces éléments sont parés d’un noir intense qui offre une toile de fond monochrome d’où s’exprime toute la puissance du sertissage Rainbow. 

Big Bang Integrated King Gold Rainbow

Big Bang Integrated Time Only King Gold Rainbow © Hublot

Deux larges aiguilles squelette et une couronne en or surmoulée de caoutchouc noir en écho à deux oreilles latérales, à 3h et 9h, complètent l’ensemble et viennent protéger la boîte et son bracelet intégré, indispensable lorsque les deux éléments sont sertis de manière continue. Bracelet et boîte s’unissent parfaitement l’un à l’autre, sans rupture de style, de matériau, ni même couleur, au profit d’un confort absolu.

Chaque pièce est animée par son propre mouvement. La première est un chronographe, doté du mouvement manufacture automatique Unico – le mouvement fondateur de la Manufacture Hublot, un calibre squelette offrant trois pleins jours de réserve de marche. Ce prestigieux moteur respire au sein d’une large boîte de 42 mm de diamètre.

La seconde pièce se concentre en un boîtier de 40 mm, le diamètre alors inédit pour la Big Bang lorsqu’il fut dévoilé en 2022 et qui lui offre un caractère plus compact et nerveux. Le mouvement, trois aiguilles et date dit « Time Only », est parfaitement ajusté au boîtier dont il emplit tout l’espace. La pièce, qui se tient amplement sous la barre des 10 mm d’épaisseur (9,3 mm) est la fusion parfaite de la maîtrise horlogère et la folie joaillière de cette Big Bang Integrated Time Only King Gold Rainbow. 

 

Vous aimerez aussi

La marque

Depuis ses débuts, Hublot incarne un design et une innovation en rupture d’avec l’ordre horloger établi. Avec Jean-Claude Biver et dès 2004, ces valeurs sont érigées en un nouveau code génétique qui conduit la marque, dirigée aujourd’hui par Ricardo Guadalupe – son CEO depuis 2012, à développer des garde-temps particulièrement audacieux et ancrés pour la plupart dans une sportivité extrême.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >