X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Claude Meylan

Rechercher dans :
Frédérique Constant  - Classics Carrée Automatic : Ode au classicisme éternel des années 20

Frédérique Constant Classics Carrée Automatic : Ode au classicisme éternel des années 20

Trois nouvelles variations de la Classics Carrée Automatic viennent resituer la collection dans son époque originelle, celles des folles années 20 d’où émergent une audace stylistique dont l’empreinte est toujours perceptible

La mode va, vient...et Frédérique Constant s’en souvient. Il y a tout juste un siècle, au tournant des années 1920, la montre s’échappe de la poche du veston et vient se glisser au poignet. Plus qu’une évolution : une révolution. L’on invente des formes, de bracelets, des boucles, des tailles qui n’avaient jamais existés.

Ceux que l’on n’appelle pas encore « designers » se mettent en quête de nouveaux territoires d’expression graphique. La montre de poche, ronde et volontiers surdimensionnée, appartient à une ère que l’on veut révolue. La rupture est consommée : il faut se dégager de la forme comme du format. Une nouvelle géométrie apparaît : le rectangle.

Cette forme a traversé un siècle entier – et pas le plus calme – jusqu’à atteindre les rivages de la modernité. Car l’horlogerie aime les dessins simples comme le rond, et le rectangle comme le carré en font partie. C’est aujourd’hui ce design véritablement intemporel que Frédérique Constant revisite.

Classics Carrée Automatic : Ode au classicisme éternel des années 20

Classics Carrée Automatique © Frédérique Constant

Une évolution progressive

La ligne Classics Carrée, lancée en 2003, a ainsi saisi le potentiel de sa singulière géométrie. Elle va la faire vivre au fil de son évolution, avec l’introduction d’un modèle XL et de la célèbre ouverture sur l’échappement « Heart Beat » qui a fait la renommée de Frédérique Constant. 

Aujourd’hui, la Classics Carrée Automatic évolue de nouveau, et de manière significative. Premier changement majeur : l’ouverture Heart Beat se referme, abritant de nouveau le secret bien gardé de la mécanique Swiss Made du garde-temps. Ainsi se dessine le visage d’un nouveau cadran, beaucoup plus épuré. Les larges chiffres romains cèdent leur place à des index appliqués, doublés à midi. Le style est intemporel et beaucoup plus proche des canons esthétiques des années 20. 

Pourtant, à 6h, une discrète complication additionnelle vient rappeler les nécessités de la vie courante. Ce nouveau guichet de date reproduit la ligne rectangulaire de la boîte. Il est habillé d’un cadre de la même finition que cette dernière, également partagée par les index. 

Classics Carrée Automatic : Ode au classicisme éternel des années 20

Classics Carrée Automatic © Frédérique Constant

Jeux de nuances

Le centre du cadran concentre les finitions les plus raffinées. Ce rectangle, lui aussi aux exactes proportions de la boîte de 30,4 x 33,3 mm, est fermé par une minuterie de type « chemin de fer », typique des années 20 et du mouvement Art Déco qui les traverse. Un très fin rainurage l’habille, offert au seul regard de sa ou son propriétaire. 

Cette subtilité permet d’offrir un meilleur contraste au jeu de trois aiguilles. Celles des heures et des minutes sont façonnées dans le style dauphine, une géométrie elle aussi caractéristique du siècle passé. Cette forme simple, épurée, permet une parfaite lecture de l’heure en toutes circonstances grâce à deux facettes orientées selon deux angles divergents – de sorte qu’au moins l’un des deux capte toujours la lumière. L’ensemble se règle à 3h par une couronne de type oignon, telle que l’on en trouvait sur la quasi-totalité des montres jusqu’au mitan du siècle passé. 

Classics Carrée Automatic : Ode au classicisme éternel des années 20

Classics Carrée Automatic © Frédérique Constant

Trois variations, trois styles

La nouvelle Classics Carrée Automatic s’offre en trois propositions, toutes animées du calibre FC-303 offrant 38 heures de réserve de marche, visible par le fond saphir. La plus sobre et classique, dans une livrée avec boîte acier, cadran argenté bracelet cuir noir; la plus moderne s’habille d’une même boîte avec cadran bleu sur bracelet assorti du même ton, surpiqué de bleu ; la plus chic et précieuse leur préfère une boîte en or rose plaqué que partagent index et aiguilles, sur bracelet marron. 

 

 

Vous aimerez aussi

La marque

C’est en offrant du luxe abordable que Frédérique Constant a connu le succès, atteignant des taux de croissance bien supérieurs à la moyenne de l’industrie. Les propriétaires se sont donné une mission claire : offrir de la haute horlogerie à prix raisonnables au plus grand nombre possible de passionnés de montres. En résumé, la marque souhaite que le luxe soit accessible à un plus grand nombre de personnes.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >