X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Louis Moinet

Rechercher dans :
Edito - Lorsque la température change…

Edito Lorsque la température change…

...L'Atmos de Jaeger-LeCoultre se met en marche

Les membres de mon équipe aiment se moquer de mon extrême intolérance aux changements météorologiques. Chaque fois que la température descend en dessous des 25 degrés, vous pouvez être sûr que la rédactrice en horlogerie que je suis ne s'amuse pas. Etant de petite taille, mes extrémités externes se refroidissent rapidement, et je suis aussi particulièrement susceptible de recevoir une méchante décharge électrique lorsque je touche des objets métalliques en hiver. Pendant les mois les plus froids, le bureau est régulièrement rempli de plaintes perçantes au sujet du fait que je ne peux pas taper correctement avec les mains froides, de cris furieux lorsque de l'électricité statique parcourt les terminaisons nerveuses de mes doigts, ou de bruits sourds lorsque j'ai tendance à ouvrir les portes à coups de pied au lieu de toucher les poignées avec mes mains. Si vous pensez que mon équipe devrait être canonisée pour avoir travaillé joyeusement malgré tout cela, vous avez raison et vous devriez leur envoyer du chocolat (que je promets de ne pas voler et de ne pas manger).

Je n'ai pas été conçue pour des fluctuations extrêmes de température. Cependant (j'espère que vous avez compris que cela menait quelque part et que ce n'était pas juste une sorte de jérémiade éditoriale contre la météo suisse), certaines choses le sont. Certaines choses, en fait, prospèrent et s'épanouissent grâce aux fluctuations extrêmes de température. Je parle, bien sûr, de la fameuse Atmos de Jaeger-LeCoultre, horloge qui prend vie grâce à l’air. Elle ne vit pas d’air, évidemment. Elle est alimentée par les changements de température et de pression atmosphérique.

Lorsque la température change…

Atmos © Jaeger-LeCoultre

Cela vient du fait que la température et la pression atmosphérique peuvent affecter les états de la matière. Nous savons tous (du moins, j'espère que nous le savons tous) que la matière passe de l'état solide à l'état liquide puis à l'état gazeux lorsque la température augmente. Moins de gens savent que les points de fusion et d'ébullition peuvent changer à différents niveaux de pression atmosphérique. La température à laquelle l'eau bout, par exemple, diminue à mesure que l'altitude augmente. Si vous essayez de faire infuser une tasse de thé au sommet du Mont Everest, le thé ne sera pas très bon. Aussi ridicule que cela puisse paraître, l'eau bouillante ne serait tout simplement pas assez chaude. Si vous montez assez haut, aux alentours de 14’000 mètres, vous pourrez confortablement plonger votre main dans une casserole d'eau bouillonnante - mais je ne vous conseille pas nécessairement d'essayer.

Tournez plutôt votre attention vers l’Atmos de Jaeger-LeCoultre. L'Atmos n'est pas seulement un exemple de la façon dont les points d'ébullition peuvent être manipulés en mettant simplement la matière sous pression, c'est aussi une brillante application pratique de ce phénomène. En outre, elle est incroyablement économe en énergie. Le mécanisme de l'horloge est si sensible qu'un degré de fluctuation de température suffit à alimenter l'Atmos pendant 48 heures.

La clé du fonctionnement de l'horloge Atmos, qui semble défier les lois de la physique, réside dans le principe que nous avons examiné précédemment. Derrière le mouvement de chaque horloge Atmos produite entre la fin des années 30 et aujourd'hui se trouve une capsule hermétique de chlorure d'éthyle sous pression. Le chlorure d'éthyle est un produit chimique utilisé pour ses propriétés anesthésiantes en dentisterie, c'est également un agent épaississant utilisé en peinture, les athlètes l'utilisent sous forme de spray pour soulager les muscles endoloris et les adolescents l'inhalent dans les clubs pour planer. Plus important encore, il est employé pour les besoins de l'horloge Atmos. Le chlorure d'éthyle est très réactif aux changements de température et de pression atmosphérique, et son point d'ébullition au niveau de la mer est de 12,3°C.

Lorsque la température change…

Atmos 568 © Marc Newson

À température ambiante, le chlorure d'éthyle est un gaz qui flotte autour de votre tête, dégage une légère odeur sucrée et provoque des crises de fou rire. Lorsqu'il est pressurisé et enfermé dans une capsule hermétique, comme c'est le cas dans l'Atmos, le chlorure d'éthyle existe sous forme liquide, même à des températures bien supérieures à son point d'ébullition au niveau de la mer. En réponse à de minuscules changements de pression atmosphériques ou de température, le chlorure d'éthyle sous pression est vaporisé ou condensé, poussant ou tirant sur une membrane flexible qui constitue la surface active de la capsule. Cette membrane est couplée à un système à cliquet, et lorsque le chlorure d'éthyle se vaporise (se dilate) ou se condense (se contracte), la montée et la descente de la surface de la membrane engagent la roue à cliquet, déplaçant une série de roues intermédiaires qui enroulent le ressort principal.

Le mouvement est calibré à des niveaux de sensibilité très fins - n'oubliez pas que 48 heures de réserve de marche proviennent d'un seul degré de fluctuation de température. Considérez tout cela dans le contexte d'un oscillateur qui n'effectue qu'une seule oscillation complète par minute (30 secondes pour chaque demi-oscillation), et vous commencerez à comprendre la délicatesse exquise d'un mouvement d'horloge Atmos. Il n'est donc généralement pas considéré comme très sage de déplacer une horloge Atmos après qu'elle a été placée à un endroit particulier. À cet égard, je dois dire que l'Atmos et moi partageons un point commun. Durant les mois hivernaux, il est extrêmement peu judicieux de me déplacer de mon emplacement fixe, et vous ne serez pas surpris d'apprendre que l'emplacement en question est : juste à côté d'un chauffage réglé à fond.

 

Vous aimerez aussi

Watch Finder

Rechercher par :

Trouvez votre montre >

La marque

Jaeger-LeCoultre : BERCEAU DE LA HAUTE HORLOGERIE DEPUIS 1833. Nichée dans le décor serein de la Vallée de Joux, notre Maison offre un sentiment d’appartenance unique. C’est ici, inspirée par les paysages exceptionnels des montagnes du Jura et guidée par une flamme intérieure inextinguible, que la Grande Maison trouve son âme. Tous nos savoir-faire sont réunis sous un seul toit. À la Manufacture, horlogers, ingénieurs, designers et artisans...

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >