X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×
Rechercher dans :
Geneva Watch Days
De Bethune  - C'est Petit et c'est beau

De Bethune C'est Petit et c'est beau

Le nouveau calendrier perpétuel de De Bethune présente un format surprenant...

Vous croyez savoir ce qu’est une montre De Bethune. L’expression « horlogerie d’avant-garde » vous vient à l’esprit. D’intenses nuances de bleu, grâce à la maîtrise qu’a la marque des traitements par oxydation thermique. Du titane poli miroir, si brillant et lumineux que vous croyez voir une montre en acier avant de la mettre et de sentir sa légèreté à votre poignet. Des interprétations singulières des complications, comme des affichages sphériques bimétalliques des phases de lune, des chronomètres en 3D, ou des chronographes avec cinq indications coaxiales. L’expression « petites montres » vous traverse rarement l’esprit.

Le nouveau calendrier perpétuel De Bethune DB25 est là pour vous faire changer d’avis sur au moins une de ces hypothèses. Comparé à la version en 44 mm lancée l’an dernier à la Dubai Watch Week, le DB25QP se présente dans une variante compacte de 40 mm, ce qui ne ressemble pas exactement à une petite montre, dans un contexte plus large, mais représente indéniablement une réduction spectaculaire en taille lorsqu’on le place à côté de son prédécesseur. Le mouvement du DB25QP de cette année est également plus petit, avec 30mm de diamètre tandis que celui que nous avons vu l’année dernière mesurait 35mm.

Cela peut sembler idiot de dire que la taille de cette montre est la chose la plus intéressante à son sujet, mais je soutiendrai cette affirmation jusqu’à la fin de mes jours. En termes de fonctions, nous avons le même complément de calendrier perpétuel et d’affichage sphérique des phases de lune que nous avions vu précédemment. Pareil pour les aspects plus techniques comme le balancier en titane et or blanc (qui augmente son inertie variable) et la courbe terminale du spiral De Bethune (qui améliore la concentricité de sa respiration). Bien que toujours impressionnants, ce sont maintenant des aspects solidement établis de l’expertise horlogère de De Bethune et ils seront familiers à ceux qui connaissent déjà la marque. Donc, vous demandez-vous peut-être, quel est l’intérêt d’un mouvement qui fait plus ou moins exactement la même chose que son prédécesseur ? Est-ce si difficile de procéder à cette réduction de 5mm dans le diamètre ? Continuez à lire, chers membres de la famille WorldTempus.

C'est Petit et c'est beau

DB25 Perpetual Calendar © De Bethune

Fabriquer un mouvement à complications de petite taille n’est pas facile, la plupart des gens qui s’y connaissent en horlogerie vous le diront. Mais après tout, fabriquer un mouvement à complications n’est pas censé être facile. Quelle est cette ligne arbitraire que nous traçons, qui met les mouvements à complications dans la catégorie « difficile mais en vaut la peine » et les petits mouvements à complications dans la catégorie « difficile mais n’en vaut pas la peine » ? Ce n’est même pas une question d’ajouter des étapes supplémentaires au processus de développement. Aucun horloger sain d’esprit ne commence par construire un mouvement à complications avant de procéder à son rétrécissement. (Même si on pourrait arguer du fait que les horlogers les plus talentueux sont tous un peu fous.) Si un horloger désire construire un petit mouvement à complications, le souci de la taille est toujours un facteur, depuis le tout début.

C'est Petit et c'est beau

DB25 Perpetual Calendar © De Bethune

Est-ce plus difficile de produire un petit mouvement à complications qu’un mouvement à complications fin, par exemple ? Probablement pas. Et pourtant presque chaque année le record de la montre la plus fine est battu. Où sont les records concernant les montres à diamètre réduit ? (Son de crickets) Soyons honnêtes : pour une raison quelconque (j’ai mes propres théories, mais je ne vais pas les évoquer maintenant) les marques horlogères ne voient pas d’intérêt à consacrer des ressources au développement de mouvements plus petits.

Mais je pense aussi que Denis Flageollet, de De Bethune, est un horloger extrêmement talentueux et visionnaire, ce qui m’amène à croire que nous allons commencer à voir de plus en plus de marques investir dans ce domaine de développement de produit. A mon sens, ce serait clairement une bonne chose. Savez-vous à quand remonte la dernière fois que les entreprises horlogères ont collectivement commencé à fabriquer de plus petits mouvements ? Quand les montres sont passées de la poche au poignet. Savez-vous ce que nous y avons gagné ? Une meilleure compréhension de la chronométrie de précision. Savez-vous qui en a finalement tiré bénéfice ? Les consommateurs, les horlogers, les gens actifs dans la vente de montres, en un mot : tout le monde. Auquel cas, vous savez quoi ? La 40 mm DB25QP est ma nouvelle montre favorite de 2022.

 

 

Vous aimerez aussi

La marque

De Bethune épouse la richesse du savoir-faire de l’horlogerie d’hier afin de concevoir les montres de demain. De ce mariage résultent des garde-temps très exclusifs de Haute Horlogerie qui s’affranchissent de ses contraintes traditionnelles.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >