X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Louis Vuitton

Rechercher dans :
Blancpain  - La Ladybird Colors déploie ses ailes

Blancpain La Ladybird Colors déploie ses ailes

Le nouveau modèle Ladybird Colors décliné en sept variations précieuses marque le début d’une nouvelle ère pour la collection des montres féminines de Blancpain. Il est aussi un clin d’œil à l’histoire de la manufacture qui a toujours cultivé le registre de la féminité

Elle est aussi charmante que gracieuse. Elle évoque la joie et la chance. Et, surtout, elle porte bonheur à celles et ceux qui ont le plaisir de la voir se poser sur leur peau. Ladybird – coccinelle en français, quel meilleur nom que celui-ci pour désigner la collection des montres féminines de Blancpain jusqu’alors prénommée Women ? Un nom d’autant plus naturel qu’il fait un joli clin d’œil au passé de la marque dont l’histoire est intimement liée aux montres féminines. Une plongée dans les archives confirme d’ailleurs que la Ladybird représente un symbole de chance et de succès pour Blancpain. Ne dit-on pas que la chance sourit aux audacieux ?

La Ladybird Colors déploie ses ailes

Ladybird Colors © Blancpain

Une pionnière de l’horlogerie

C’est justement sous l’impulsion d’une femme tout aussi audacieuse que déterminée que l’histoire de la Ladybird a pris son envol. Nous sommes en 1956 et les rênes de Blancpain sont alors entre les mains de Betty Fiechter et de non neveu Jean-Jacques Fiechter. Arrivée à la tête de la Maison en 1933, celle qui démarra sa carrière à l’âge de 15 ans en tant qu’apprentie chez Blancpain est réputée pour être la première femme présidente et propriétaire d’une manufacture comptant alors entre 200 et 300 employés. Le duo familial restera aux manettes jusqu’en 1960. 

Sous leur égide naîtront deux montres de légendes : la Fifty Fathoms lancée en 1953 est considérée comme la première montre de plongée moderne ; la Ladybird, adorable bijou mécanique dévoilé trois ans plus tard, aura quant à elle posé un jalon important dans l’histoire horlogère du 20e siècle grâce à son calibre connu pour être le plus petit mouvement rond de l’époque.

Déclinée en de multiples variations mêlant les registres du précieux et de la technique mécanique, la Ladybird n’a depuis lors jamais cessé d’exercer son charisme au sein des créations signées Blancpain. Une aura que Blancpain célèbre plus encore aujourd’hui en rebaptisant sa collection féminine du nom de cette icone des années 1950 qui se réinvente à travers une pléiade de nouveaux modèles Ladybird Colors.

La Ladybird Colors déploie ses ailes

Betty Fiechter © Marie de Pimodan

Délicieusement raffinée

Pour célébrer la féminité, la créativité et la beauté chatoyante de la Ladybird Colors, Blancpain a opté pour un lieu de choix, début décembre, en invitant la presse au Café Suisse, à Bex (Valais, Suisse), tenu de main de maître par une amie de la manufacture, la jeune cheffe étoilée Marie Robert. Dans les assiettes, des couleurs vives, des arômes qui font pétiller les papilles et des saveurs délicates rehaussées par d’une pointe de sel extrait des mines de sel de Bex que les invités ont eu le plaisir de visiter peu avant de se mettre à table. Un festival de joyeuses gourmandises qui fait écho à l’esprit délicieusement raffiné de la Ladybird Colors.

Déclinée en sept variations, la Ladybird Colors se drape d’un boîtier de 34,9mm en or rouge ou en or blanc généreusement serti à la main de 59 diamants sur la lunette, les cornes et la couronne. De quoi donner des airs de bijou à cette montre parée d’un cadran en nacre blanche orné de chiffres arabes appliques en or. Petite originalité, ces derniers sont dimensionnés de sorte à former un tour d’heure légèrement asymétrique couronné par le nombre 12. Les index sont quant à eux gansés de diamants, survolés par des aiguilles élancées en forme de feuilles de sauge évidées. 

Côté technique, le raffinement est également de mise. Pour faire battre le cœur de la belle, Blancpain porte son choix sur le calibre de manufacture 1153 réputé tant pour sa finesse que pour sa généreuse réserve de marche de 4 jours. Visible à travers le fond saphir, il arbore une platine perlée et des ponts anglés, satinés et décorés de côtes de Genève. Afin d’offrir une vision complète du mouvement, la masse oscillante en or a été ajourée. Une harmonieuse composition technique et esthétique qui habille le poignet par l’entremise d’un bracelet en cuir d’alligator vert paon, bleu nuit ou blanc satiné sur la version en or rouge ou jaune citron, orange tangerine, lilas ou blanc satiné sur la version en or blanc pour une féminité intemporelle et haute en couleurs. 

La Ladybird Colors déploie ses ailes

Ladybird Colors © Marie de Pimodan

 

Vous aimerez aussi

La marque

En tant que plus ancienne marque horlogère au monde, Blancpain est l’archétype de la Manufacture à l’héritage horloger pluri-séculaire qui a su préserver sa tradition, tout en y insufflant un esprit d'innovation. A chaque époque correspond une invention qui a marqué son temps et est restée référente à travers les décennies.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >