X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Ulysse Nardin

Rechercher dans :
GMT Magazine
Audemars Piguet  - Royal Oak Concept

Audemars Piguet Royal Oak Concept

Tourbillon Volant, le feu d'artifice!

« Le défi était de trouver les bonnes teintes pour assurer un dégradé harmonieux et des transitions de couleur douces. Une mission d’autant plus ardue que nous cherchions des couleurs vives. L’œil doit se «perdre » dans le rainbow et ne pas accrocher sur une couleur en particulier. »

A udemars Piguet appartient au cercle restreint des marques couronnées de la plus haute distinction au Grand Prix d’Horlogerie de Genève, l’Aiguille d’Or (en 2019). Régulièrement distinguée depuis la création du GPHG en 2001, elle a aussi remporté le prix de la montre Joaillerie en 2015 pour sa très audacieuse Diamond Punk. Cet hiver, le programme des festivités de la marque du Brassus a débuté avec un feu d’artifice: une série de six Royal Oak Concept Tourbillon Volant serties de centaines de pierres de couleur. Esthétique avant-gardiste et technicité de pointe autour d’un cadran squeletté et d’un calibre de haute horlogerie de 225 composants se reflètent dans un arc-en-ciel de carats aussi joyeux que structuré, dont la précieuse harmonie découle d’un choix méticuleux de chaque pierre. A propos du modèle présenté en couverture, la gemmologue d’Audemars Piguet, Nathalie Barzilay précise: «Il a fallu trouver des pierres présentant le même niveau de saturation afin d’obtenir une intensité et un éclat uniformes. Sur la pièce rainbow, cela se traduit par des couleurs pop très vibrantes, alors que sur la pièce ornée de saphirs bleus taille baguette, il a fallu travailler sur la dimension et la profondeur des pierres, deux facteurs qui influencent l’intensité de la couleur.»

Royal Oak Concept

Royal Oak Concept Tourbillon Volant © Audemars Piguet

Le sertissage baguette requiert à lui seul 150 heures de travail, notamment du fait des 144 formats différents de tailles des pierres épousant la boîte octogonale, la structure du cadran et du mouvement. Il inclut des rainures microscopiques pour insérer chaque pierre manuellement dans l’or sur un rail invisible, garant de l’architecture souhaitée et des jeux delumière désirés. En amont, «le premier challenge a été de trouver le ton de bleu idéal dans la grande variété de nuances. Pour ce faire, nous avons exploré différentes pierres de provenances variées et les combinaisons possibles entre elles, notamment les aigues-marines, les topazes et les saphirs. Ce sont finalement les saphirs qui offraient le dégradé le plus harmonieux.»

Au total, douze variétés se décomposent selon les versions en 468 pierres tailles brillant ou 208 tailles baguette aux nuances progressives. Taillées et polies individuellement, parfaitement alignées, elles offrent un spectacle fascinant. Une maîtrise époustouflante qui trouve son paroxysme dans le sertissage du tourbillon volant, rappelant que la haute horlogerie n’a pas de secret pour les artisans d’Audemars Piguet.

En tant que lecteur de WorldTempus, nous avons le plaisir de vous offrir la version digitale de ce GMT à télécharger.

Gaieté, force et confiance

© GMT Magazine

 

Vous aimerez aussi

La marque

Audemars Piguet est l’une des très rares entreprises horlogères familiales indépendantes. Elle est installée depuis sa fondation en 1875 au Brassus, dans la Vallée de Joux, au cœur même de la Haute Horlogerie suisse.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >