X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Purnell

Rechercher dans :
WorldTempus Newsletter
Edito - Leçon en cours : l'équation du temps

Edito Leçon en cours : l'équation du temps

Explication de l'une des complications horlogères les moins comprises...

Nous sommes tous confrontés quotidiennement à l'abîme (parfois négligeable, parfois immense, toujours présent) entre les attentes et la réalité. Comme cela a été clairement démontré au cours des millénaires, d'Œdipe roi aux mèmes d'aujourd'hui, les protagonistes de la vie continueront à nager courageusement dans la grande mer de l'optimisme, remplis d'espoir, pour être ensuite engloutis par les marées de VDM.

Le temps civil est l'un des exemples les plus importants et les plus répandus en ce qui concerne les efforts déployés par l'Homme pour faire entrer la réalité dans la petite boîte bien nette que constituent ses attentes. Il y a très peu de jours qui durent exactement 24 heures dans une année - seulement quatre, en fait -. La plupart des journées sont plus longues ou plus courtes que ça, de quelques millisecondes ou jusqu'à près de 30 secondes.

Leçon en cours : l'équation du temps

Marine Tourbillon Équation Marchante © Breguet

La journée de 24 heures est une moyenne, connue sous le nom de jour solaire moyen, et est construite sur un modèle astronomique dans lequel la Terre se déplace autour du Soleil à une vitesse constante, avec une orbite parfaitement circulaire centrée sur le Soleil, tournant sur un axe perpendiculaire à son orbite. Devinez combien de ces choses sont réellement vraies ? Indice : zéro.

Ensuite, nous avons le jour solaire apparent, qui est la durée entre deux apparitions consécutives du soleil au méridien local. Le jour solaire moyen est une constante de 24 heures, tandis que le jour solaire apparent fluctue. Il y a presque toujours un décalage temporel entre le jour solaire moyen et le jour solaire apparent. 

Ces petits écarts s'additionnent au fil du temps, si plusieurs semaines de jours solaires apparents sont constamment plus courtes que le jour solaire moyen. Ces quelques secondes d'écart par jour s'accumulent et, un jour, vous vous rendez compte que, bien qu'il soit midi sur votre montre, le soleil est encore loin d'atteindre son point le plus haut dans le ciel, et vous vous demandez : « que diable se passe-t-il ? » Mes amis, il s’agit de l'équation du temps.

Vous voyez ? L'équation du temps n'est pas la différence entre le jour solaire moyen et le jour solaire apparent, comme on le dit souvent. (Mea culpa : je le disais aussi). C'est le décalage ou le gain accumulé entre les deux, qui est causé par cette différence. Cela signifie que même lorsque le jour solaire apparent a exactement 24 heures, c'est-à-dire la même longueur que le jour solaire moyen, il peut encore y avoir une valeur attribuée à l'équation du temps pour ce jour.

Disons-le d'une autre manière. Disons qu'en raison de circonstances financières exceptionnellement bizarres, vous empruntez ou prêtez chaque jour entre 1 et 30 centimes à votre collègue. En raison de ces emprunts et prêts constants, votre débit ou crédit total à l'égard de ce collègue augmente et diminue, de sorte que même les jours où vous n'avez pas emprunté ou prêté un centime à votre collègue, vous lui devez de l'argent (ou il vous en doit). Le montant que vous empruntez ou prêtez chaque jour est comme la différence de temps entre le jour solaire moyen et le jour solaire apparent. Le crédit ou le débit global que vous avez accumulé, en revanche, c'est l'équation du temps.

Leçon en cours : l'équation du temps

Villeret Équation du Temps Marchante © Blancpain

Il n'y a pas beaucoup de montres à équation du temps, ce qui est une chance, car c'est un casse-tête à expliquer. De plus, ce n'est pas vraiment quelque chose qui s'applique aux situations de la vie réelle. Breguet propose une montre à équation du temps exceptionnelle - la Marine Tourbillon Équation Marchante. Blancpain fait de même avec sa Villeret Équation du Temps Marchante. Le terme "marchante" signifie qu'il s'agit d'une indication mouvante, une méthode d'indication plus intuitive qui la distingue de la plupart des autres affichages d'équation du temps.

La forme la plus courante de l'affichage de l'équation du temps (bien qu'il soit ridicule d'utiliser le mot "courant" pour parler de cette complication ésotérique) recourt à une aiguille sur un compteur, qui va et vient pour indiquer combien de minutes il faut ajouter ou soustraire au jour afin de déterminer le retard ou l'avance du jour solaire apparent.

En termes horlogers, c'est à peu près la seule complication qui illustre la différence frappante entre les attentes et la réalité. Ainsi, même si certains passionnés de montres aiment dire qu’il s’agit de la complication la moins utile de toutes les complications horlogères, on pourrait dire que c'est aussi la plus pertinente sur le plan existentiel.

Watch Finder

Rechercher par :

Trouvez votre montre >

Les marques

En tant que plus ancienne marque horlogère au monde, Blancpain est l’archétype de la Manufacture à l’héritage horloger pluri-séculaire qui a su préserver sa tradition, tout en y insufflant un...

En savoir plus >

Inspirée par un patrimoine exceptionnel d’archives, conservées en Suisse et à Paris, riche d’une tradition ininterrompue, la Maison Breguet innove sans relâche et se doit d’être toujours en avance...

En savoir plus >