X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par A. Lange & Söhne

Rechercher dans :
20e Anniversaire
Wempe - Kim-Eva Wempe

Wempe Kim-Eva Wempe

CEO**

Le retour en Allemagne de la fabrication et du contrôle des chronomètres. C’est un chemin pentu, mais bien balisé, qui mène aujourd’hui à la production horlogère de Wempe dans le bâtiment de l’observatoire astronomique de Glashütte. Il n’en allait pas de même en 2004, Kim-Eva Wempe s’en souvient parfaitement. Membre de la quatrième génération des Wempe, elle est à la tête de la célèbre joaillerie qui va du siège de Hambourg jusqu’aux dépendances de New York, Paris, Madrid, Vienne et Londres. Elle raconte en riant : « Nous avions un rendez-vous à Glashütte et j’ai voulu voir l’observatoire. J’en connaissais l’existence par l’histoire de notre entreprise, car mon grand-père et Otto Lange, le petit-fils de Ferdinand Adolph Lange, avaient déjà eu l’intention d’y fonder un institut de recherche commun. » La guerre mondiale et le socialisme avaient réduit ce projet à néant, comme on se l’imagine aisément. Et même en 2004, le chemin s’avéra difficile à parcourir jusqu’au bout, surtout en bottines.

Kim-Eva Wempe

Kim-Eva Wempe © Wempe

Grâce à l’aide apportée par un entrepreneur horloger local équipé d’un véhicule tout-terrain, Kim-Eva Wempe finit tout de même par se retrouver sur l’Ochsenkopf. C’est là, dans les monts de l’Erzgebirge, près de la frontière tchèque, que Ferdinand Adolph Lange avait créé l’horlogerie allemande de précision en 1845. Lorsque Kim-Eva Wempe posa son regard sur cette vallée aux longues traditions, sa décision fut immédiate : il fallait reconstruire l’observatoire en ruines et reprendre la production de montres. Wempe avait déjà de l’expérience comme fabricant de montres depuis la reprise des Hamburger Chronometerwerke en 1938. C’est de là que vint le courage de se lancer dans cette entreprise singulière. Les chronomètres de bord maritimes fabriqués à Hambourg servirent de modèle et d’inspiration : à Glashütte aussi, on allait créer exclusivement des chronomètres-bracelets à la précision de marche officiellement contrôlée. Pour cela, il fallut commencer par aménager au sous-sol du bâtiment un centre chargé des contrôles bimensuels supervisés par l’État et ouvert à toutes les entreprises horlogères. Ce résultat fut atteint dès le début de 2006 : la production, le contrôle et plus tard aussi la formation des horlogers pouvaient démarrer. Les modèles Wempe Chronometerwerke utilisent exclusivement des calibres conçus et fabriqués pour Wempe. Fin du récit d’un petit détour qui aboutit à une décision historique.

*Rédigé par Thomas Wanka

*À l’occasion du 20ème anniversaire de GMT Magazine et de WorldTempus, nous nous sommes lancés dans le projet ambitieux de résumer les 20 dernières années en horlogerie dans The Millennium Watch Book, un grand et beau livre magnifiquement illustré. Cet article en est un extrait. The Millennium Watch Book est disponible sur www.the-watch-book.com, en français et en anglais, avec une remise de 10% en utilisant le code WT2021.

Commander maintenant

Vous aimerez aussi