X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Jaquet Droz

Rechercher dans :
CEO - 2021 : entre doutes et espérances, les CEO prennent la parole

CEO 2021 : entre doutes et espérances, les CEO prennent la parole

L’année 2021 sera-t-elle celle du renouveau ? Les CEO répondent en direct.

La seule chose certaine est que rien ne l’est. L’adage éculé de 2020 restera valable en 2021, même si quelques lueurs d’espoirs se dessinent. Malgré l’appel de WorldTempus, bon nombre de CEO ont refusé, cette année, de prendre part à notre exercice prospectif.

« Basé sur la situation actuelle (Allemagne de nouveau en confinement / Suisse pas très rassurante), il est très difficile de donner un pronostique pour 2021 », nous écrit l’une. D’abord partante, une autre se rétracte : « Finalement et après réflexion, nous n’entrerons pas en matière sur le sujet ». Même s’il ne s’agit que de donner un avis non contraignant, nombre de marques horlogères temporisent et restent donc muettes. Pas toutes, heureusement, et plusieurs CEO expriment leur vision, fut-elle encore quelque peu floue. Les réponses sont présentées dans leur ordre d’arrivée à notre enquête.

Prudent mais optimiste : Karl-Friedrich Scheufele, co-président Chopard
Avec l’arrivée des vaccinations contre le Covid-19, nous pensons qu’il y aura une amélioration du marché horloger dans les régions clés, en particulier au deuxième semestre 2021.

2021 : entre doutes et espérances, les CEO prennent la parole

Karl-Friedrich Scheufele © Chopard

Surprenant : Max Büsser, CEO MB&F
Covid ou pas Covid, salons ou pas salons, reprise ou pas reprise, si je regarde notre pipeline R&D et les sorties prévues l’année prochaine, 2021 devrait être la plus intense et incroyable année dans l’histoire de MB&F…

2021 : entre doutes et espérances, les CEO prennent la parole

Max Büsser © MB&F

Fédérateur : Laurent Dordet, Directeur Général Horlogerie Hermès
En 2021, la restructuration des salons professionnels devrait continuer. Nous poursuivrons l’organisation d’un rassemblement horloger plus large pour une prise de parole commune. Ce qui compte, c’est que l’on puisse garder des moments dans l’année où une grande partie de l’industrie s’exprime ensemble, pour un message commun plus fort. Les perspectives 2021…sont difficiles à prédire. Le contexte devrait s’améliorer progressivement. L’industrie me paraît mieux préparée. L’authenticité sera une clé pour émerger en 2021.

2021 : entre doutes et espérances, les CEO prennent la parole

Laurent Dordet © Hermès

Impatient : François-Henry Bennahmias, CEO Audemars Piguet
Restons sage sur les prévisions. On va démarrer l’année comme on l’a finie. L’impact économique final fait un peu peur à certains mais nous sommes presque au bout : pas de fausse joie ni de drame, en tout cas pas pour Audemars Piguet. Nous avions prévu -25%, nous serons à -7%.  Pour les salons, nous en sommes déjà sortis, donc cela ne changera rien. Le plus important pour nous est de retrouver l’ensemble des collaborateurs et avoir des connexions physiques et plus seulement à travers des écrans !

2021 : entre doutes et espérances, les CEO prennent la parole

François-Henry Bennahmias © Audemars Piguet

Combattif mais réaliste : Mario Peserico, Directeur Général Eberhard & Co.
Nous prévoyons une reprise du marché l'année prochaine, probablement au printemps. Nous espérons que la consommation reprendra également en conséquence. Quant aux salons, nous pensons qu'une grande occasion a été manquée lorsque certaines grandes marques ont déménagé de Bâle à Genève. L'opportunité a été perdue mais pour le moment il est peu probable qu'il soit possible d'organiser des Salons en 2021, encore une année de rencontres virtuelles.

2021 : entre doutes et espérances, les CEO prennent la parole

Mario Peserico © Eberhard & Co

Genevois : Manuel Emch, conseiller stratégique pour Louis Erard
Tout ne peux pas se virtualiser même si notre industrie est à la traîne dans sa transformation digitale. Nous avons besoin d'un écosystème humain : échanger, discuter, sentir les tendances. Salon il y aura, peut-être en été ou automne dans un format à la Geneva Watch Days ou au pire en 2022 mais l’épicentre est clairement à Genève.

2021 : entre doutes et espérances, les CEO prennent la parole

Manuel Emch © Louis Erard

Genevois (bis) : Xavier de Roquemaurel, CEO Czapek
Je pense que Genève est incontestablement la capitale de l’horlogerie et que le moment est arrivé de rendre l’horlogerie aux genevois et à tous les collectionneurs. Je vois deux options possibles : le retour en 2021 des Geneva Watch Days, qui ont été un immense succès, ou alors une mise en valeur exceptionnelle des indépendants à travers un salon genevois qui leur serait dédié.

2021 : entre doutes et espérances, les CEO prennent la parole

Xavier de Roquemaurel © Czapek

Confiant : Pierre Jacques, CEO De Bethune
La question de savoir si après, « tout sera différent » ou bien « pareil » n’a pas beaucoup de sens. « Tout » sera ce que nous en ferons et rien d’autre. La puissance du choc, la profondeur de ce qu’il a remis en question crée des opportunités, notamment celle du rassemblement. Si De Bethune a traversé la crise en étant bien équipé, ensemble, les horlogers indépendants seront plus forts pour satisfaire la demande. L’appétit de nos collectionneurs reste très élevé.

2021 : entre doutes et espérances, les CEO prennent la parole

Pierre Jacques © De Bethune

Positif : Walter Ribaga, directeur général de Cyrus.
L’annulation des foires en 2020 et la décision de ne pas organiser des éditions physiques des salons en 2021, créent des difficultés aux marques de niche qui - comme pour Cyrus - n'étaient pas en mesure de présenter leurs nouveautés. Nous avons réussi à limiter la perte de chiffre d’affaires à un minimum. Nous continuerons sur cette voie en 2021 et renforcerons notre communication on-line. Il faut penser positif et être optimiste. Lorsque la pandémie sera sous contrôle, et espérons que ça sera le cas à la fin du premier semestre de la nouvelle année au plus tard, je suis convaincu que les marchés réagiront positivement.

2021 : entre doutes et espérances, les CEO prennent la parole

Walter Ribaga © Cyrus

Multipolaire : Marc A. Hayek, Président et CEO de Breguet
La double approche présentielle et digitale est idéale, avec un événement permettant à des invités de découvrir des nouveautés autour d’une table, tout en se connectant avec des passionnés à l’autre bout du monde qui peuvent vivre cette expérience au même moment. Notre industrie doit tourner la page et s’orienter vers un nouveau format, comme les Fashion Weeks, avec des Watch Weeks à différents endroits, ouvertes à tous, c’est la direction que nous souhaiterions prendre.

Interview avec Marc Hayek

Marc A. Hayek © Breguet

Tourné vers l’Asie : Nicola Andreatta, CEO Roger Dubuis
En 2020, nous avons dû révolutionner la manière dont nous faisions du business. En 2021, nous verrons émerger de nouvelles idées créatives, dans le droit fil de l’année écoulée. J’ai bon espoir qu’à la fin de l’année prochaine, nous pourrons reprendre une certaine normalité des choses, notamment en Asie.

2021 : entre doutes et espérances, les CEO prennent la parole

Nicola Andreatta © Roger Dubuis

Moitié online, moitié offline : Julien Tornare, CEO Zenith
La communication en ligne continuera à jouer un rôle majeur à l'avenir mais les salons professionnels resteront importants. L'élément humain reste irremplaçable. Nous avons organisé notre événement à Dubaï 2020 et continuerons dans cette direction pour les années suivantes. Toutefois, nous devons absolument trouver des moyens plus efficaces et plus innovants de le faire, tout en maintenant cet élan numérique lié au COVID-19.

2021 : entre doutes et espérances, les CEO prennent la parole

Julien Tornare © Zenith

Local : Edouard Meylan, CEO H. Moser & Cie
2021 sera une année de transition vers une nouvelle normalité à dimension plus humaine. Le plus important pour une marque, ce sont ses clients et les liens tissés avec eux. Dépendre de clients de passage (touristes) est dangereux, car il est compliqué de construire une relation avec eux. Les marques vont donc chercher à se rapprocher de leurs clients locaux en développant des produits plus innovants et créatifs ; elles utiliseront les nouvelles technologies de manière à instaurer un dialogue et à susciter des émotions authentiques ; enfin, elles évolueront vers des concepts de salons à taille plus humaine.

2021 : entre doutes et espérances, les CEO prennent la parole

Edouard Meylan © H. Moser & Cie.

Mathématique : Christophe Golay, co-fondateur de Golay Spierer :
En 2021, il est certain que les grandes marques et les groupes auront suffisamment de force pour passer au travers d'une crise comme celle que nous traversons. Les petites marques en revanche, celles qui font la « biodiversité » de l'horlogerie, en souffriront énormément et beaucoup disparaîtront probablement. En ce qui nous concerne, la fréquentation sur nos réseaux sociaux a plus que doublé en 2020. En revanche, les sollicitations ont été divisées par 4.

Vigilant : Niels Eggerding, Directeur Général de Frédérique Constant SA
Nous devons nous préparer à une longue et lente reprise post-épidémique, d’au minimum une année. Toutes les foires horlogères internationales ayant été annulées, il nous faudra redéfinir notre façon de communiquer, nous concentrer sur les petits événements personnalisés et locaux (si cela est possible) et mettre l’accent sur les stratégies omnicanales. Le e-commerce étant désormais devenu essentiel, une attention particulière sera donc également portée à l'amélioration de l'expérience utilisateur.

2021 : entre doutes et espérances, les CEO prennent la parole

Niels Eggerding © Frédérique Constant

Humaniste : Jean-Marie Schaller, CEO Ateliers Louis Moinet
2021 verra l’émergence d’un monde nouveau. Nous ne pourrons plus nous satisfaire de nos habitudes, il faudra se tourner vers un futur différent et répondre à des besoins nouveaux. Le virtuel va gentiment céder le pas aux rapprochements humains. Le retour des salons et de l’envie de partager est déjà présent, il se concrétisera probablement dans le deuxième semestre. Entre-temps, on utilisera au mieux le digital, qui nous a malgré tout permis de boucler l’année 2020 avec succès.

2021 : entre doutes et espérances, les CEO prennent la parole

Jean-Marie Schaller © Louis Moinet

Watch Finder

Rechercher par :

Trouvez votre montre >

Les marques

Audemars Piguet est l’une des très rares entreprises horlogères familiales indépendantes. Elle est installée depuis sa fondation en 1875 au Brassus, dans la Vallée de Joux, au cœur même de la Haute...

En savoir plus >

Inspirée par un patrimoine exceptionnel d’archives, conservées en Suisse et à Paris, riche d’une tradition ininterrompue, la Maison Breguet innove sans relâche et se doit d’être toujours en avance...

En savoir plus >

La Maison Chopard incarne à la perfection l’alliance entre horlogerie et joaillerie. En tout temps, elle a su répondre aux attentes de son époque, en s'appuyant sur quatre valeurs essentielles : Le...

En savoir plus >

En tant qu’entreprise moderne, dynamique et indépendante avec une manufacture basée au Locle, Cyrus doit, pour parvenir à « conquérir l’innovation », plonger dans l’inconnu pour découvrir ce qui...

En savoir plus >

Czapek & Cie a pour origine l'un des noms les plus prestigieux de l'industrie horlogère, né du savoir-faire de deux émigrés polonais venus chercher refuge en Suisse après le soulèvement de...

En savoir plus >

De Bethune épouse la richesse du savoir-faire de l’horlogerie d’hier afin de concevoir les montres de demain. De ce mariage résultent des garde-temps très exclusifs de Haute Horlogerie qui...

En savoir plus >

Depuis 1887, Eberhard & Co. vit sous le signe de la passion, de l'innovation et du soin accordé au détail et au design. Ces valeurs définissent la Maison depuis sa fondation.

En savoir plus >

C’est en offrant du luxe abordable que Frédérique Constant a connu le succès, atteignant des taux de croissance bien supérieurs à la moyenne de l’industrie. Les propriétaires se sont donné une...

En savoir plus >

Tenant à partager sa passion horlogère, Golay Spierer propose à sa clientèle variée des pièces singulières manufacturées sur mesure. Ce lien créé entre artisans, artistes, techniciens et clients...

En savoir plus >

H. Moser & Cie. a été fondée par Heinrich Moser en 1828. Basée à Neuhausen am Rheinfall, la société horlogère emploie actuellement près de 60 personnes, a développé 14 calibres maison à ce jour et...

En savoir plus >

« La Montre Hermès » adopte une philosophie hédoniste qui valorise la création de garde-temps contemporains et épurés.

En savoir plus >

La Maison Louis Moinet est née de la passion d’un homme qui se retrouve aujourd’hui dans chacune de ses créations. Elle conduit le concept d’exclusivité à son paroxysme en ne développant que des...

En savoir plus >

Les premières années du troisième millénaire ont apporté au monde une nouvelle référence en matière d’horlogerie connue sous le nom d’art cinétique horloger.

En savoir plus >

La Manufacture Roger Dubuis s’est bâtie sur une volonté d'indépendance et d'excellence horlogère. Particulièrement dynamique, Roger Dubuis à fait rapidement irruption dans le monde de la Haute...

En savoir plus >

Depuis sa création, Zenith cultive la capacité d’ouvrir de nouveaux horizons en accompagnant quelques-unes des plus remarquables aventures humaines.

En savoir plus >