X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Piaget

Rechercher dans :
Breitling - Couleurs à succès

Breitling Couleurs à succès

Sylvain Berneron, directeur artistique de Breitling, confie à WorldTempus quelques informations sur la nouvelle Super Chronomat

Breitling a récemment lancé une version survitaminée de sa montre emblématique Chronomat, la Super Chronomat, bardée d’éléments qui séduiront ceux qui se souviennent avec tendresse de l’omniprésente et incontournable montre sportive des années 1980. Hormis les touches stylistiques caractéristiques comme le bracelet d’inspiration Rouleaux, le module GMT, et les cavaliers proéminents sur la lunette, la Super Chronomat a aussi été renforcée avec des mouvements raffinés. L’un des modèles, par exemple, est doté d’un calendrier semi-perpétuel (nécessitant d’être ajusté une seule fois par année bissextile). Au moment du lancement, le directeur artistique Sylvain Berneron a partagé quelques aperçus de la stratégie derrière ce lancement ainsi que sa vision globale pour l’identité de la marque.

Couleurs à succès

Super Chronomat B01 44 © Breitling

WorldTempus : Nous venons d’assister au lancement de la nouvelle Super Chronomat qui, comme les montres Premier du mois dernier, est destinée à séduire les collectionneurs et les amoureux des montres Breitling vintage. L’an dernier, en revanche, était davantage centré sur le développement de l’identité contemporaine de la marque. Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur ce que cela signifie pour la vision créative globale de Breitling ?

Couleurs à succès

Premier B09 Chronograph 40 © Breitling

Sylvain Berneron : Notre véritable objectif est de redonner à Breitling toute sa gloire d’antan. Et c’est déjà une mission très délicate, parce que Breitling a connu les sommets à divers stades de son histoire. Cela a commencé avec le chapitre de la famille Breitling, puis il y a eu l’ère Schneider : ces deux familles ont réussi à développer la marque sur différents segments du marché. Aujourd’hui nous essayons en fait de combiner ces deux aspects et d’élever Breitling à un niveau que la marque n’a jamais atteint auparavant.

D’un côté, nous poussons les créations de l’ère Schneider vers le futur. Autrement dit, la Chronomat, l’Aerospace, l’Emergency, celles que nous avions l’habitude de nommer des instruments pour professionnels. D’un autre côté, nous ramenons aussi l’ADN original des designs Breitling des années 40, 50 et 60, les modèles dont nous constatons qu’ils sont très appréciés des collectionneurs, comme notre cher ami (collectionneur et expert en Breitling anciennes) Fred Mandelbaum. Ces gars-là ont vécu un long hiver pendant la période Schneider, mais ils continuaient d’apprécier énormément Breitling.

Alors prenons le lancement Premier Heritage par exemple. Nous avons consulté les archives de la marque et je discutais avec Fred jour et nuit, analysant quels étaient les points clés que nous devions intégrer pour ce projet. Et cette étape était cruciale, parce que Breitling est l’une de ces marques qui a été très productive en termes de créativité, s’essayant à de nombreux styles, formats et complications. L’histoire de cette marque est si profonde que même après trois ans, je continue à me familiariser avec le patrimoine Breitling. C’est la raison pour laquelle nous nous entourons d’experts qui peuvent nous guider à travers cet incroyable catalogue et nous assurer de faire les bons choix en termes de design créatif.

Couleurs à succès

Premier B09 Chronograph 40 © Breitling

Pour en revenir à votre question, ce sont les deux domaines principaux sur lesquels nous travaillons. Le lancement Premier Heritage était, comme vous l’avez dit, une référence aux années 1940 de Breitling. La Super Chronomat fait partie de nos efforts de faire entrer les pièces les plus modernes dans le 21ème siècle, elle s’identifie fortement avec les années 1980 même s’il s’agissait d’une collection antérieure à l’ère Schneider. La Chronomat est véritablement devenue une icône dans les années 1980.

WorldTempus : C’est un aperçu fascinant des coulisses de la vision créative de Breitling. Comme vous le disiez, ces deux époques de Breitling ont été si différentes, même si elles sont tout aussi essentielles pour la marque. Les amoureux de Breitling sont attachés à ces diverses époques de la marque pour des raisons complètement différentes. En tant que directeur artistique, pensez-vous qu’il soit possible d’assembler un peu l’attrait de ces deux époques, d’amener à une appréciation collective plus unifiée de Breitling ? Ou peut-être cela a-t-il davantage de sens de les maintenir séparées et d’avoir ces deux sous-identités à l’intérieur de la marque ?

Sylvain Berneron : C’est un exercice très complexe, car nous avons deux sortes de clients. Par exemple, on a d’un côté quelqu’un comme Fred, qui possède une profonde connaissance de l’horlogerie et qui connaît les archives par cœur. Des gars comme Fred adorent l’horlogerie traditionnelle, ils adorent les complications, ils cherchent des choses comme la pureté et l’équilibre sur le cadran, les proportions des boîtiers – même un demi-millimètre est une énormité à leurs yeux. De l’autre côté vous avez les clients plus modernes, plus portés sur les activités de plein air ; ils aiment les pièces en titane, une grande étanchéité, des boîtiers de plus grande taille, des montres de haute performance.

En tant qu’équipe artistique, notre objectif est de comprendre, de respecter et de mettre l’accent sur le patrimoine de la marque. Ce n’est pas à nous d’effacer un aspect ou un autre d’une marque, quoi que nous fassions. Tout provient du large éventail de choses que Breitling est capable de faire. C’est probablement la marque dont l’offre est la plus diversifiée de toute l’industrie, avec des montres à complications d’inspiration années 1940 en or avec des mouvements maison, et aussi des montres à quartz en titane comme l’Emergency. Cela peut rendre très difficile de parler à tous nos clients de la même manière avec une seule montre, à cause de cette large gamme.

WorldTempus : Ma prochaine question à ce sujet est, bien sûr : voyez-vous des points communs entre les différents publics de Breitling ? Je veux dire, en principe, il est possible d’apprécier les montres traditionnelles, classiques et les montres robustes, sportives en même temps. Clairement c’est le cas pour vous et moi, nous sommes capables d’apprécier les deux.

SB : Evidemment des gens comme vous et moi, qui travaillent dans l’industrie, ont appris à apprécier toute la gamme. Mais généralement lorsque les gens entrent dans le monde des montres, ils y accèdent par l’une des extrémités. Soit ils ont besoin d’un instrument pour commencer, donc ils achèteraient probablement une Aerospace ou une Endurance qui peut les accompagner lorsqu’ils vont faire de la natation, du cyclisme ou de la course à pied, et c’est ainsi qu’ils viennent vers Breitling. Après cela ils peuvent toujours avancer dans le portfolio de la marque et apprendre à comprendre et apprécier le côté plus horlogerie traditionnelle des choses.

Couleurs à succès

Endurance Pro © Breitling

Ou ils peuvent procéder à l’opposé. Commencer avec une montre très élégante ou davantage pour le travail ou l’usage quotidien avant de découvrir l’autre côté de la marque avec les modèles techniques.

La tonalité de la marque peut être très décontractée tout en restant très technique, ce qui nous offre beaucoup de polyvalence sans faire de compromis sur la qualité. Lorsque je suis arrivé chez Breitling, j’ai été très impressionné par la quantité de tests d’homologation effectués sur les montres ici. Les tests de qualité sont presque trois fois plus nombreux que dans certaines autres compagnies.

WT : C’est un aspect de Breitling que les gens apprécient beaucoup, je crois : ils savent qu’ils peuvent s’attendre à un certain niveau de performance. Cette haute performance se reflète à tous les niveaux de la montre, dans chaque aspect de sa construction mécanique et même dans son design.

SB : La Super Chronomat est intéressante à observer, car c’est en fait l’ADN de la Chronomat poussé à son maximum. L’an dernier, lorsque nous avons relancé la Chronomat, il s’agissait surtout de trouver le point de départ, l’essence de la Chronomat. Je dirais que cela relève de trois éléments principaux, en termes de design : le bracelet Rouleaux, les cavaliers et la couronne en ogive, conçue à l’origine pour ressembler au nez d’un avion.

Couleurs à succès

Super Chronomat 44 Four-Year Calendar © Breitling

Lorsque j’ai parlé avec des gens qui étaient depuis longtemps dans l’entreprise et qui savaient que je travaillais sur la Chronomat, ils m’ont dit à quel point ces montres avaient eu du succès 20 ans plus tôt et comment leur flamboyance – les modules de bracelet, les couleurs vives, les détails du design – était une grande partie de leur succès. Nous avons extrait cet aspect de la Chronomat et nous l’avons faite entrer dans le 21ème siècle, et c’est pourquoi nous disons que la Super Chronomat est la version amplifiée de la Chronomat normale. C’est une montre très compétente, nous avons utilisé de la céramique, nous avons intégré des poussoirs vissés, apporté des mouvements plus complexes, mais son allure est aussi très chic. Elle existe à la fois dans la catégorie élégante et dans la catégorie technique, elle est donc à la croisée des chemins du portfolio de notre marque.

WT : Cela m’amène à ma dernière question, parce que j’ai remarqué que nous sommes pressés par le temps… J’aimerais dire que malgré le diamètre de 44mm de la Super Chronomat, qui pourrait être considéré comme assez grand comparé à la moyenne des montres lancées actuellement, la montre semble convenir aussi bien aux poignets masculins que féminins. C’est vraiment une question de style et de personnalité pour porter une aussi grande montre que celle-ci. Avez-vous l’intention de vous adresser au public féminin avec cette montre ? Parce que les visuels actuels autour de cette montre sont très masculins et pourtant nous constatons, pendant les Breitling Squad Talks par exemple, qu’il existe une communauté réduite mais grandissante de femmes qui aiment Breitling et son esthétique particulière. Elles ne veulent pas nécessairement des montres plus petites, elles apprécient la marque telle qu’elle est.

Couleurs à succès

Super Chronomat 44 Four-Year Calendar © Breitling

SB : Oui, oui, et oui. Absolument. Nous observons de plus en plus ce phénomène. Il faut se souvenir que Breitling est une marque qui a toujours opté pour le grand, même historiquement parlant. Lorsque vous fabriquez des montres techniques de haute performance, vous avez besoin d’espace et de volume afin d’avoir une bonne lisibilité. D’où également cette association avec les couleurs noire et jaune, car c’est le ratio le plus lisible en termes de couleurs.

Nous avons encore un long chemin à parcourir avec les femmes, car vous savez que notre public principal est traditionnellement constitué d’hommes. Mais aujourd’hui lorsque nous concevons une montre, nous ne le faisons pas en pensant aux hommes ou aux femmes. A la place nous proposons des tailles différentes et nous travaillons sur des éléments comme l’ergonomie et l’ajustement. Personnellement je choisirais la Chronomat 36mm pour moi-même, et je vois certains de mes collègues masculins venir au bureau en portant des pièces entre 34 et 36mm de diamètre. Cela couvre toute la gamme pour les hommes et pour les femmes. Et en ce qui concerne notre communication visuelle, vous verrez, nous y arrivons.

 

Vous aimerez aussi

La marque

Née de modestes origines familiales, la marque Breitling est devenue un acteur majeur dans le domaine des chronographes et des instruments d'aviation. À l'aube d'une nouvelle ère, elle s’apprête à vivre un avenir légendaire.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >