X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Cyrus

Rechercher dans :
Seiko - Seiko, roi sous l'eau

Seiko Seiko, roi sous l'eau

Les plongeuses de Seiko fêtent leurs 50 ans. La marque est un grand spécialiste de la montre sous-marine, au point d'en être un des leaders mondiaux.

Il en va souvent ainsi. Seiko est un leader dans un domaine de l'horlogerie et personne ne le sait. C'est le cas des mouvements à quartz de haute précision, des mouvements à quartz à recharge mécanique mais aussi des montres de plongée. La marque s'en est fait une spécialité et fête cette année les 50 ans du lancement de son premier modèle, en 1965. Depuis, et avec des tarifs qui varient de 300 à 7000 € environ, elle couvre toutes les approches possibles de ce sujet.

Les modèles de la marque portent des noms...qui ne sont pas des noms. Elle fonctionne par référence et il n'y a rien de plus difficile à retenir (si tant est qu'on le veut bien ) que SBDC031J. C'est pourquoi la communauté des amateurs de Seiko, et en particulier les plongeurs, leur ont décerné des surnoms. Darth Vader, Tuna, Sumo, tous font affectueusement référence aux cotes imposantes et aux looks agressifs de ces montres. Ainsi, une grosse plongeuse noire est appelée Tuna Vader parce qu'au même format qu'une boite de thon et noire comme Darth Vader.

Seiko, roi sous l'eau

Depuis plus de 20 ans, ces modèles sont des incontournables. En effet, avec ses premiers prix, Seiko équipe les plongeurs à tous les budgets, et avec des mouvements automatiques ! D'autres marques sont plus réputées en apparence, mais dans la communauté des plongeurs, Seiko est une référence.  Exemple : la référence SKX009K1 est étanche 200 mètres et est facturée 299€. Jour et date, lunette unidirectionnelle bicolore, index luminescents surdimensionnés, même la moins chère de ces diver ne lésine pas sur la prestation. Les amateurs d'horlogerie peuvent se réjouir, ce premier prix est automatique. Des versions Kinetic (système de recharge d'accumulateurs par le biais d'un rotor mécanique) sont même plus coûteuses.

Seiko, roi sous l'eau

Puis les étanchéités passent rapidement à 600, voire 1000 mètres. On entre alors dans la gamme Prospex. Les modèles Marinemaster signalent les versions professionnelles. Les mouvements sont des mécaniques plus qualitatives, dont le calibre 8L55 battant à 5 Hz, le fleuron de la marque.  Mais c'est surtout sur les boîtiers que porte la montée en gamme. Avec la résistance à la pression, ils deviennent très imposants, autour des 46 ou 48 mm. Ils restent légers avec l'emploi du titane, voire de ce que Seiko appelle titane carboné, c'est à dire avec un revêtement DLC. La construction est particulièrement complexe puisque certaines de ces montres possèdent un double boîtier. Le premier est classique et est incorporé dans un second, en céramique, aux formes arrondies. Une bague de sécurité bloque la rotation de la lunette et il faut la libérer pour ajuster son temps de plongée. Les index restent de grandes pastilles luminescentes, un style qui est en fait une signature des plongeuses Seiko. En effet, la fonctionnalité est mise au premier plan des préoccupations.

Seiko, roi sous l'eau

Dernier niveau de gamme, les plongeuses Grand Seiko. Sous cette marque, le groupe japonais a réuni ses pièces les plus prestigieuses. Les mécaniques sont les plus soignées et ce peut être des calibres Spring Drive, mouvements mécaniques à régulation électromagnétique, très précis et exclusifs. Les finitions sont les plus élevées, le polissage des boîtes mérite un coup d’œil tant il est minutieux. Dans tous les cas, la prestation est  impressionnante parce que la technicité généralement associée à la plongée ne change pas l'approche générale de Seiko. La marque sert une grande étendue de budgets, avec plusieurs technologies et niveaux de finition. Les diver, qu'elles soient à quartz ou automatiques ou Spring Drive, ne font pas exception.

Seiko, roi sous l'eau

 

Vous aimerez aussi

Watch Finder

Rechercher par :

Trouvez votre montre >

La marque

Depuis ses débuts, Seiko devait être pour Kintaro Hattori “toujours un temps en avance”; cette vision n’a jamais cessée d’inspirer l’entreprise. Dès le jour où il réalisa sa première montre de poche en 1895, il comprit que cette perspective d’excellence qu’il voulait atteindre ne pouvait survenir que si Seiko développait en interne chacun des composants de ses montres.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >