X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par IWC Schaffhausen

Rechercher dans :
Dubai Watch Week
Dubai Watch Week 2021 - Des montres et des hommes (et femmes !)

Dubai Watch Week 2021 Des montres et des hommes (et femmes !)

Le plaisir avant tout. Telle est la volonté des organisateurs et le constat des marques exposantes dans une ambiance très enthousiaste

Pour sa cinquième édition depuis 2015, les organisateurs de la Dubai Watch Week ont fait tout en mieux et plus grand. Une cinquantaine d’exposants de toutes les tailles, une décoration et du mobilier plus chaleureux et qualitatifs, plus de panels et de zones d’interaction avec les collectionneurs et clients finaux, des ateliers horlogers remplis toute la journée, des médias de tous les continents. L’événement se déroule du 24 au 28 novembre au cœur du quartier financier de Dubai, le DIFC Gate Village, naturellement animé par les galeries d’art et autres restaurants branchés. Bien que l’initiative de cet événement revienne intégralement à la famille Seddiqi, leur nom n’apparait nulle part sur les lieux. Dans leur discours d’accueil, Hind et Mohammed Seddiqi*ont résumé leur volonté ainsi : « Nous ne sommes pas là pour vendre, mais pour éduquer et promouvoir l’horlogerie. Notre objectif est de créer un événement éducatif, expérientiel et de réseautage sans équivalent », tout en précisant : « Prenez du plaisir !». Organisateur du très prisé salon SIAR de Mexico, et éditeur, Carlos Alonso le confirme : « la famille Seddiqi est parvenue à faire d’un salon horloger un pur plaisir. Plaisir intellectuel, plaisir de se rencontrer, plaisir sans hâte, et c’est un vrai luxe. En conséquence, cela devient un bon business. »

Des montres et des hommes (et femmes !)

La Dubai Watch Week déploie ses surfaces d’expositions en plusieurs tentes et espaces d’accueil et activités diverses au cœur du Gate Village du DIFC, le quartier financier © WorldTempus/Brice Lechevalier

Voir et être vu

En effet, les marques participantes et leurs équipes sont là pour présenter leurs produits mais il n’est pas autorisé de vendre les montres sur les stands. La plupart d’entre elles utilisent cette plateforme pour lancer des nouveautés (séries limitées locales ou lancements à l’échelle globale) et expliquer aux clients finaux leurs spécificités, voire l’évolution de leur stratégie. L’importance de la Dubai Watch Week se mesure également par la présence de l’énorme majorité des CEO, qu’il s’agisse de Czapek et Trilobe ou d’Audemars Piguet, Breitling, Chopard, Hublot ou Rolex. Pour Jean-Frédéric Dufour qui dirige d’ailleurs Rolex, passé saluer chacun de ses confrères sur leurs stands, « c’est un événement très important pour la communauté horlogère car on parle ici avec le cœur. En discutant avec les dirigeants d’autres marques ou des artisans qui exposent ici, on se rend compte que tout le monde est très satisfait de rencontrer un public de vrais passionnés, et c’est ce qui nous fait le plus plaisir. Avoir en face de soi un client qui comprend la technicité et le savoir-faire nécessaire pour réaliser une montre, d’autant plus si elle est compliquée, est très valorisant. L’organisation est exemplaire et je conseille à tous les horlogers suisses de venir ici. » La fréquentation s’avère d’ailleurs particulièrement nourrie, notamment le soir où défilent les riches Dubaïotes et collectionneurs de montres de la région, où se côtoient de nombreux clubs de collectionneurs. Le réseautage fonctionne à plein régime. Le distributeur nigérian Deremi Ajidahun (Zakaa) ne tarit pas d’éloge sur le dynamisme de l’événement et des organisateurs, le fondateur d’Only Watch Luc Pettavino intervient sur un panel de collectionneurs et le CEO de Reuge Amr Alotaishan (Reuge) se déplace un peu plus qu’en simple visiteurs : « Nous n’exposons pas cette année mais nous travaillons avec les Seddiqi, c’est important d’assister à leur événement, et d’observer ce qui se passe chez les horlogers car Reuge partagent naturellement leur univers. » La directrice du GPHG Carine Maillard et le président de la Fondation du GPHG Raymond Lorétan étaient également présents pour répondre aux journalistes autour de leur exposition des montres lauréates : « Nous sommes partenaires depuis le tout début, et même avant cela. La DWW compte donc beaucoup pour le GPHG et d’autant plus cette année alors que notre Jury a décidé d’attribuer son Prix Special du Jury à cet événement qui prend une belle ampleur, ce qui nous réjouit." 

Des montres et des hommes (et femmes !)

C’est à la DWW qu’Audemars Piguet a inauguré son exposition Beyond the Limits © Audemars Piguet

Des montres et des hommes (et femmes !)

Venu avec l’état-major de Rolex, son CEO Jean-Frédéric Dufour en compagnie de Hind et Hamied Seddiqi, les organisateurs © WorldTempus/Brice Lechevalier

Lancements de produits

Deux tendances s’observent en parallèle à travers le salon au fil des stands : les marques qui créent des séries limitées en partenariat avec Seddiqi ou destinées au marché local, par exemple pour le 50e anniversaire des Emirats Arabes Unis, et celles qui s’appuient sur la Dubai Watch Week comme sur n’importe quel autre événement horloger d’envergure internationale pour lancer leurs nouveautés. Certaines s’unissent d’ailleurs dans ce sens, à l’image de Bvlgari et MB&F qui ont présenté leur création commune sur laquelle ils travaillaient depuis quatre ans ensemble, l’Alegra Legacy Machine Flying T, et célébré cette naissance deux soirs de suite par le biais d’un cocktail dinatoire sur la terrasse éphémère du Cipriani aux pieds de la célèbre tour en forme de U inversé. Les deux séries limitées de 20 pièces étaient pratiquement prévendues, mais le fondateur de MB&F Max Busser et le designer de Bvlgari Fabrizio Buonamassa ont enchainé les interviews et présentations avec énormément d’enthousiasme et de complicité : « Il s’agit de la première collaboration entre une très grande marque très forte et un petit indépendant comme MB&F. Nous nous sommes tout de suite entendus, Fabrizio a tout changé sur notre montre sauf le mouvement !». Dans un autre registre, les dirigeants d’Armin Strom participent en dévoilant la pièce unique Zeitgeist qui célèbre les cinq ans de leur ligne Resonance, le co-fondateur Claude Geislter commente : « Nous apprécions beaucoup de pouvoir à nouveau discuter avec des membres de la presse internationale, mais aussi avec les autres marques car cette ambiance bienveillante et décontractée le permet. »

Des montres et des hommes (et femmes !)

Fabrizio Buoanamassa (designer de Bulgari) et Maximilien Büsser (fondateur et directeur créatif de MB&F) présentant leur création commune © WorldTempus/Brice Lechevalier

Des montres et des hommes (et femmes !)

MB&F x Bulgari LM FlyingT Allegra © WorldTempus/Brice Lechevalier

Concert de louanges et sacre des indépendants

D’une manière générale, le contexte est très porteur et les exposants ne savent plus où donner de la tête, en particulier dans le segment des marques de niches indépendantes bien établies. Edouard Meylan, CEO d’H. Moser & Cie. se dit ainsi très reconnaissant envers la Dubai Watch Week, « qui a tellement contribué à éduquer la clientèle finale depuis notre première participation en 2015 ! A l’époque, personne ne connaissait la marque dans la région, nous y vendions deux montres par an. Aujourd’hui les visiteurs du salon nous demandent les disponibilités de telle ou telle pièce et en achètent de manière très conséquente. De son côté, le co-fondateur d’Urwerk Félix Baumgartner observe : « le marché s’emballe, nous pourrions vendre le double ou le triple de notre production ! L’aspect positif c’est que les clients les plus sérieux ne discutent pas du prix pour être certains de recevoir leur montre, ce qui convient très bien aux détaillants. » Pour le fondateur d’Akrivia Rexhep Rexhepi, « le marché a grandi, nous voyons aujourd’hui des clients sortis de nulle part qui s’intéressent tout d’un coup à nos montres. Pas uniquement des supers riches, il y a aussi des personnes normalement aisées qui renoncent à une plus grosse voiture pour s’offrir une montre dont ils apprécient la valeur intrinsèque et ce qu’elle signifie. » L’esprit de grand seigneur de la famille Seddiqi se reflète aussi dans le fait que des marques qu’ils ne distribuent pas (encore ?) sont les bienvenues parmi les exposants, telles que Reservoir. Son CEO François Moreau déclare « Dès le premier jour nous étions extrêmement satisfaits de notre participation, car nous avons rencontré aussi bien des collectionneurs locaux que des distributeurs d’autres pays de la région, et des membres de la presse. En plus l’organisation est excellente, très suisse dans l’approche ». Même pour des très grandes marques ayant le vent en poupe comme Hublot, dont le stand extérieur dispose d’un lounge confortable, cet événement est devenu incontournable. Son CEO Ricardo Guadalupe l’assure : « la DWW compte énormément pour nous : non seulement ce marché est très important pour Hublot, notre boutique au Dubai Mall est d’ailleurs la première au monde, mais nous apprécions en plus particulièrement le fait en plus de pouvoir rencontrer des clients finaux dans cette période de pandémie, et de discuter en tête à tête avec notre détaillant local Seddiqi. »

Des montres et des hommes (et femmes !)

De Bethune a présenté à la DWW sa nouvelle DB25 QP au cadran vert, qui remplace toutes les précédentes références de calendrier perpétuel © WorldTempus/Brice Lechevalier

*Seddiqi & Sons est le détaillant le plus important des Emirats arabes unis et a créé la Dubai Watch Week en 2015, qui se déroule tous les deux ans depuis 2017

Watch Finder

Rechercher par :

Trouvez votre montre >

Les marques

La manufacture ARMIN STROM exprime toute la substance de l’héritage laissé par son fondateur. Elle se donne comme ligne directrice de réinterpréter la tradition horlogère. Elle applique à cette fin...

En savoir plus >

Audemars Piguet est l’une des très rares entreprises horlogères familiales indépendantes. Elle est installée depuis sa fondation en 1875 au Brassus, dans la Vallée de Joux, au cœur même de la Haute...

En savoir plus >

Née de modestes origines familiales, la marque Breitling est devenue un acteur majeur dans le domaine des chronographes et des instruments d'aviation. À l'aube d'une nouvelle ère, elle s’apprête à...

En savoir plus >

Bulgari possède sa propre définition de l’excellence, qui implique l’équilibre parfait entre design, valeur ajoutée, qualité des produits et service mondial. Concernant l’horlogerie,  tout...

En savoir plus >

La Maison Chopard incarne à la perfection l’alliance entre horlogerie et joaillerie. En tout temps, elle a su répondre aux attentes de son époque, en s'appuyant sur quatre valeurs essentielles : Le...

En savoir plus >

Czapek & Cie a pour origine l'un des noms les plus prestigieux de l'industrie horlogère, né du savoir-faire de deux émigrés polonais venus chercher refuge en Suisse après le soulèvement de...

En savoir plus >

De Bethune épouse la richesse du savoir-faire de l’horlogerie d’hier afin de concevoir les montres de demain. De ce mariage résultent des garde-temps très exclusifs de Haute Horlogerie qui...

En savoir plus >

H. Moser & Cie. a été fondée par Heinrich Moser en 1828. Basée à Neuhausen am Rheinfall, la société horlogère emploie actuellement près de 60 personnes, a développé 14 calibres maison à ce jour et...

En savoir plus >

Depuis ses débuts, Hublot incarne un design et une innovation en rupture d’avec l’ordre horloger établi. Avec Jean-Claude Biver et dès 2004, ces valeurs sont érigées en un nouveau code génétique...

En savoir plus >

Les premières années du troisième millénaire ont apporté au monde une nouvelle référence en matière d’horlogerie connue sous le nom d’art cinétique horloger.

En savoir plus >

Reuge conjugue l’art manufacturé à l’innovation pour créer des pièces sur mesure.

En savoir plus >

Incontournable hier, aujourd’hui, demain : Rolex représente mieux qu’aucune autre la pérennité de l’horlogerie suisse, de son progrès constant, sans jamais rien renier de sa technicité ni de son...

En savoir plus >

Une audace horlogère née d’une envie de se libérer des codes horlogers. Une nouvelle lecture de l’heure. De la poésie au poignet, un lien affectif au temps. Trilobe, c’est tout cela... et bien plus...

En savoir plus >

Peu de marques sont autant associées à l'émergence de l'horlogerie indépendante d'avant-garde du nouveau millénaire qu’URWERK, la marque genevoise aux fondations mécaniques suisses-allemandes.

En savoir plus >