X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par IWC Schaffhausen

Rechercher dans :
WorldTempus Newsletter
Edito - Les NFT horlogers, vous y croyez ?

Edito Les NFT horlogers, vous y croyez ?

Amoureux de l’horlogerie et collectionneurs, êtes-vous prêts à acquérir des NFT de montres pour un jour susciter l’admiration de vos proches dans le futur métavers ?

Premier hasard du calendrier, au moment même où je commence l’écriture de ces quelques lignes, « NFT » vient de faire son entrée dans l’édition 2023 du Larousse (l’un des deux grands dictionnaires français), bien escorté par les mots ou expressions « wokisme », « Covid long » ou « distanciel », histoire de rester à la page de l’actualité. Le NFT, de son vrai nom Non Fungible Token, se voit désormais gratifié d’une définition française officielle qui pourrait aider les allergiques aux technologies digitales à mieux comprendre de quoi nous parlons réellement. Un NFT est donc un « fichier numérique non reproductible et infalsifiable représentant un actif unique, objet virtuel ou physique (œuvre d'art, tweet, morceau de musique, etc.), qui est répertorié dans une blockchain et auquel est associé un certificat digital d'authenticité et de propriété ». C’est plutôt assez clair, d’accord ! Mais encore ?

Astronomia Metaverso

NFT Astronomia Metaverso Vénus et la Terre © Jacob & Co.

J’ai entendu parler des NFT pour la première fois il y a quelques mois. Cela faisait déjà quelque temps que le phénomène prenait de l’ampleur, agitant tout particulièrement le cocotier du marché de l’art. Et puis, l’emballement est arrivé. Des œuvres d’art digitales se sont vendues pour des dizaines de millions de dollars. Les NFT se sont imposés dans l’univers du gaming. Ils sont arrivés dans l’industrie musicale et ont gagné le secteur de la mode. Et aujourd’hui, voilà qu’une partie de l’horlogerie se positionne sur le marché du métavers qui, selon les experts de Morgan Stanley a enregistré un volume d’échange record de plus de 10 milliards de dollars au troisième trimestre 2021.

Les NFT horlogers, vous y croyez ?

Octo Finissimo Ultra © Bulgari

Comme souvent, avec un sacré flair et un bon coup d’avance, Jean-Claude Biver a été le premier à s’y risquer. Au printemps 2021, il avait mis aux enchères le NFT, en l’occurrence un jumeau numérique, d’une pièce de sa collection personnelle, la Bigger Bang All Black Tourbillon Chronograph “Special piece”. Depuis, la course à cet eldorado digital et spéculatif est lancée. Jacob & Co s’est essayé très tôt à l’exercice, également au printemps 2021. D’autres exemples plus récents alimentent la tendance. Louis Moinet a cette année vendu un millier de NFT en un temps record. Bvlgari vient également de créer des NFT associés à la montre mécanique la plus plate au monde dévoilée au dernier Watches and Wonders, l’Octo Finissimo Ultra. Quant à la marque Hublot, elle vient d’annoncer la création de deux NFT créées en partenariat avec l’artiste japonais Takashi Murakami. 

Les NFT horlogers, vous y croyez ?

© Hublot

Si l’on en croit Mark Zuckerberg qui a annoncé l’arrivée imminente des NFT sur Instagram et Facebook, ces actifs digitaux sont loin d’avoir dit leur dernier mot, malgré la chute spectaculaire du marché des NFT, qui semble désormais suivre les soubresauts des marchés boursiers. Alors, amoureux de l’horlogerie, collectionneurs ou simples amateurs de montres, devrions-nous dès à présent acquérir le jumeau numérique d’une montre pour spéculer ou pour un jour susciter l’admiration de nos proches dans le futur métavers ? 

Les NFT horlogers, vous y croyez ?

NFT Space Revolution © Louis Moinet

Je crois sincèrement que les progrès de la technologie ont du bon. Dans le cas des NFT, ne serait-ce que parce que l’authenticité, la traçabilité et la transparence d’objets bien réels peuvent ainsi être garanties. On peut identifier sans faille sa date de création et son lieu d’origine, retracer la vie entière de la montre, de l’origine de ses composants à ses réparations en passant par les noms de ses éventuels propriétaires successifs. Pour les horlogers, les NFT peuvent également être le corollaire digital d’un projet/objet tangible, accompagné d’une série de services et d’expériences réelles pour leurs détenteurs, comme des visites de manufacture ou des accès VIP à certains événements par exemple. Sans oublier l’opportunité formidable de développer l’aspect communautaire. Virtuellement et réellement ! D’un point de vue personnel, j’avoue ne pas être tout à fait prête à porter une montre virtuelle pour briller dans le métavers. Question d’âge me rétorque mon collègue de bureau, nettement plus âgé que moi ! Et vous, prêts pour les NFT ?

Watch Finder

Rechercher par :

Trouvez votre montre >

Les marques

Bulgari possède sa propre définition de l’excellence, qui implique l’équilibre parfait entre design, valeur ajoutée, qualité des produits et service mondial. Concernant l’horlogerie,  tout...

En savoir plus >

Depuis ses débuts, Hublot incarne un design et une innovation en rupture d’avec l’ordre horloger établi. Avec Jean-Claude Biver et dès 2004, ces valeurs sont érigées en un nouveau code génétique...

En savoir plus >

Artistique et visionnaire, Jacob & Co. est une Maison qui affiche une liberté créative sans limites. En rupture profonde aussi bien en termes de design que de complications, elle cultive sa...

En savoir plus >

La Maison Louis Moinet est née de la passion d’un homme qui se retrouve aujourd’hui dans chacune de ses créations. Elle conduit le concept d’exclusivité à son paroxysme en ne développant que des...

En savoir plus >