X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par H. Moser & Cie

Rechercher dans :
WorldTempus Newsletter
Edito - Le futur est à la femme

Edito Le futur est à la femme

La poussée de l'innovation dans l'horlogerie est étroitement liée au développement des montres destinées aux femmes...

Nous sommes à la fin du mois de mars, qui était un mois consacré aux femmes, pas seulement sur WorldTempus, mais dans le monde entier. Il y a deux semaines, nous avons remonté le temps pour parler de l'un des tout premiers artefacts humains connus, qui est supposé être une première tentative de fabrication d'un calendrier primitif. L'une des théories les plus convaincantes et les plus plausibles concernant cet objet est que son créateur était une femme. La semaine dernière, nous avons abordé la répétition minutes, connue par les passionnés d'horlogerie comme la reine des complications, en mettant en lumière certains des exemples contemporains les plus exceptionnels de ce mécanisme à sonnerie. Nous avons gardé la discussion la plus intéressante pour la fin - un regard spéculatif sur l'avenir des garde-temps féminins.

L'avenir est écrit par le passé ; cela, nous le savons. L'un des facteurs les plus constants à l'origine de l'amélioration de la chronométrie et de la mesure du temps a été la nécessité de fabriquer des montres plus petites. L'examen de l'histoire des marques horlogères nous permet de découvrir que cela a été vrai depuis que la montre-bracelet a supplanté la montre de poche comme principal mode de construction des garde-temps. Les mouvements plus petits nécessitent des mécanismes plus robustes, car leur taille les rend plus vulnérables aux chocs et autres influences environnementales. Petit mais puissant, tel est le principe en jeu ici. Des marques comme Omega, avec sa 1955 Ladymatic - l'une des toutes premières montres automatiques conçues spécialement pour les femmes - ont montré que l'horlogerie féminine pousse les manufactures à repousser les limites de leur savoir-faire en matière d'horlogerie de précision.

En prenant les choses sous un autre angle, essayons d'aborder la question qui semble déconcerter beaucoup trop de marques horlogères, question qui revient sans cesse, peu importe le nombre de fois où les femmes ont essayé de faire entendre leurs réponses. Qu'est-ce que les femmes attendent d'une montre ? Je ne sais pas pourquoi nous devons sans cesse répondre à cette question. Vous savez, ce ton agacé auquel vous vous attendez de la part de votre mère, de votre épouse ou de vos collègues féminines lorsque vous leur demandez pour la 150e fois où se trouve l'ouvre-boîte, où sont rangés les passeports ou où se trouvent les nouvelles cartouches d'encre pour l’imprimante ? Vous allez entendre cet exact ton dans le paragraphe suivant.

Les femmes veulent des montres qui offrent la même considération, la même variété et le même intérêt qu'elles voient dans les montres fabriquées pour les hommes. Les femmes veulent être respectées en tant que clientes et consommatrices, au même titre qu'elles voient les clients et consommateurs masculins être respectés. Les femmes veulent être entendues, surtout après vous avoir dit à plusieurs reprises ce qu'elles recherchent, soit directement sous forme de déclaration verbale, soit indirectement par le biais de leurs achats. Les femmes veulent que les marques horlogères cessent de les traiter comme une masse homogène à l'esprit unique et commencent à les considérer comme des individus. (À quand remonte la dernière fois où vous avez entendu une marque dire "les hommes aiment" ceci ou "les hommes aiment" cela ? Et pourtant, les généralisations telles que "les femmes aiment les diamants", "les femmes aiment les cadrans en nacre" ou "les femmes aiment les boîtiers incurvés" abondent dans cette industrie. C'est franchement absurde).

Il y a plus de 10 ans, la Harvard Business Review a constaté que les femmes avaient dépassé les hommes dans la conduite de l'économie mondiale, contrôlant plus de 20 000 milliards de dollars de dépenses de consommation annuelles. Si l'on ajoute à cela des études plus récentes sur l'orientation de la consommation de produits de luxe vers deux axes démographiques, les jeunes et les femmes, le tableau devient encore plus clair. Des preuves empiriques et anecdotiques soutiennent la théorie selon laquelle les femmes sont plus résistantes aux crises dans leurs dépenses dans le secteur du luxe, et que leurs valeurs sont plus en phase avec l'industrie du luxe que celles de leurs homologues masculins. Même au sein de la micro-niche de biens de consommation qu'est l'horlogerie mécanique de luxe, nous constatons que les montres destinées à un public féminin, bien que beaucoup moins nombreuses que les montres conventionnellement "masculines", ont également tendance à être plus colorées, plus audacieuses - elles permettent une plus grande expression de la créativité en matière de design. Nous pouvons cesser de chercher la solution unique qui assurera la survie de l'industrie horlogère mécanique. Le prochain messie de l'horlogerie est une femme.

Voici un dernier fait que beaucoup d'entre vous ont sans doute déjà entendu mais peut-être oublié. Les montres-bracelets ont d'abord été des garde-temps pour les femmes. La première montre-bracelet connue (et compliquée, qui plus est) est la Breguet 2639 fabriquée pour Caroline Murat, sœur de Napoléon Bonaparte et reine de Naples. Jusqu'au début du XXe siècle, les montres-bracelets étaient principalement portées par les femmes - les hommes portaient des montres de poche. Bien sûr, les hommes se sont ensuite rendu compte que les femmes avaient la bonne idée de porter des montres personnelles et ont décidé de s'approprier la montre-bracelet, mais n'oublions jamais qui était là en premier.

Rien de ce que j'ai dit ci-dessus n'est nouveau. Tout est connu. Pourquoi n'avons-nous pas encore assemblé toutes les pièces du puzzle ? L'avenir des montres mécaniques féminines est aussi l'avenir des montres mécaniques tout court.

Lecture 1 commentaire(s)

29 Mars 2021
wong Celeste
As the owner of a watch brand of primarily women's watches (quartz, not mechanical) I have found that our Women customers celebrate having a timepiece that helps them connect to what is important in their lives (values, memories or gift giving to special people). They are celebrating finding something different they can wear on their wrist to tell the world who they are. Many collect our watches. In this time of being more respectful and appreciative of diversity, I found your article so refreshing. I want to be able to walk into a watch boutique and be respected. I want to have more choices that don't all look the same and I want to see more watches designed by women for women.

Watch Finder

Rechercher par :

Trouvez votre montre >

Les marques

Inspirée par un patrimoine exceptionnel d’archives, conservées en Suisse et à Paris, riche d’une tradition ininterrompue, la Maison Breguet innove sans relâche et se doit d’être toujours en avance...

En savoir plus >

OMEGA, société appartenant au Swatch Group, est à l’origine de révolutions majeures dans la technologie horlogère et le chronométrage de nombreux Jeux olympiques. Ses montres sont portées par des...

En savoir plus >