X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Blancpain

Rechercher dans :
WorldTempus Newsletter
Edito - La grande diplomatie de la mesure du temps

Edito La grande diplomatie de la mesure du temps

Les origines du Temps Universel Coordonné...

Lorsque nous pensons aux fuseaux horaires, nous pensons au GMT (Greenwich Mean Time) : le système qui utilise le méridien passant par l'Observatoire Royal de Greenwich comme ligne de démarcation entre les jours du calendrier. Ce concept est tellement ancré dans notre conscience que la plupart des anglophones utilisent encore le terme « GMT » pour désigner le système de référence des fuseaux horaires internationaux, bien qu’il ait été effectivement remplacé par la norme horaire UTC en 1963.

Mais voici ce qui est intéressant. L'abréviation UTC ne signifie rien en réalité. Elle est désignée par l'expression « Coordinated Universal Time » en anglais et « Temps Universel Coordonné » en français. Il ne faut pas être un génie pour comprendre qu'aucune de ces expressions ne correspond à l’ « acronyme » UTC. Celui-ci existe parce que des organismes scientifiques et technologiques mondiaux, tels que l'Union internationale des télécommunications et l'Union astronomique internationale, souhaitaient disposer d'un terme standard unique pouvant être utilisé dans toutes les langues pour plus de clarté. Dans le but d'apaiser les délégués des camps anglophone et francophone, et de réconcilier leurs egos nationalistes, la formulation insensée UTC a finalement été adoptée. Le pire type de compromis qui soit : celui où les deux parties estiment qu'il est moins important d'obtenir ce qu'elles veulent que de s'assurer que l'autre n'obtienne pas ce qu'il veut.

Sur la base de cette application suprêmement rationnelle de la diplomatie culturelle et géographique internationale, nous avons le système des fuseaux horaires, qui consiste en un découpage de la planète en tranches de 15°, celles-ci étant théoriquement séparées d'une heure en termes de progression solaire. On pourrait penser que cela conduit naturellement à la création de 24 fuseaux horaires. On aurait tort.

Il y a actuellement 37 fuseaux horaires en service, car certains pays choisissent d'appliquer des décalages de 30 ou 45 minutes au lieu d’une heure complète. Je n'ai pas été en mesure de déterminer si l'un de ces pays compte un pourcentage plus élevé de personnes qui sont du genre à prendre un temps fou dans un restaurant bondé pour personnaliser leur commande avec des demandes spéciales aux cuisiniers, alors que tous les autres se contentent de commander le menu normal. Mais si quelqu'un souhaite entreprendre cette enquête universitaire, je pense qu'il s'agirait d'une utilisation tout à fait justifiée des fonds de recherche.

À l'opposé de ces fuseaux horaires extrêmement spécifiques et précis, nous avons des pays si puissants qu'ils sont capables de plier le tissu de l'espace-temps, classant des masses terrestres entières dans un fuseau horaire alors qu'elles sont physiquement situées dans un autre. Mon pays, Singapour, utilise UTC+8 comme heure locale bien qu'il se trouve à environ 960 km à l'est de la longitude qui lui permettrait de bénéficier de ce fuseau horaire. Par la force de sa volonté (et peut-être aussi pour des raisons diplomatiques et économiques), Singapour s'est aligné sur Pékin et Hong Kong, natifs d’UTC+8.

On pourrait dire qu'une heure ne fait pas une grande différence dans un sens ou dans l'autre. Les pays qui continuent à utiliser l'heure d'été ne semblent certainement pas s'inquiéter de perdre ou de gagner arbitrairement une heure pendant la nuit. Au-delà, cependant, je suis sûre que les choses commencent à devenir vraiment bizarres. Malgré sa taille vertigineuse, la Chine utilise une seule heure locale sur l'ensemble de son territoire. Cela signifie que Xinjiang, la partie la plus occidentale de la Chine, qui est alignée longitudinalement avec le Kazakhstan et le Pakistan, possède la même heure locale que Heilongjiang, la partie la plus orientale de la Chine, qui partage un méridien avec l'Australie et la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Cela représente un écart de cinq fuseaux horaires.

Au moins la Chine s'en tient au système UTC assigné. Vous savez qu'on dit que les Scandinaves sont très logiques et ont un comportement régulier ? Vous pouvez oublier cette idée. Le Danemark n'a jamais adopté UTC en premier lieu. Il calcule l'heure en se basant strictement sur la rotation de la Terre, ce qui signifie qu'il est continuellement en décalage avec le reste du monde - mais pas de beaucoup, la marge d'erreur étant d'environ une seconde. Pour en revenir à mon analogie avec le restaurant, le Danemark fait partie du type de personnes qui insiste pour avoir une Domino's Pizza alors que tout le monde va au Burger King. En plus de cela, le Groenland occupe les fuseaux horaires UTC-1 à UTC-5, mais utilise UTC+1 (ou plus précisément, l'équivalent danois d’UTC+1) parce que c'est un territoire danois. De quoi vous donner envie d'abandonner la Terre pour aller vivre dans l'espace.

Le temps est ce que l'on en fait, dit l'adage. On peut lui donner un acronyme qui n'a aucun rapport avec la phrase qu'il représente. Le temps peut n'avoir aucun lien avec les moyens scientifiquement établis pour déterminer votre position longitudinale sur la Terre. Il semble que le temps, tant que vous avez la bonne autorité derrière vous, peut être ce que vous voulez qu'il soit.

Lecture 2 commentaire(s)

25 Mai 2021
Tarik Haddab
Article tres interessant. merci pour toutes ces informations pas toujours evidentes a trouver.
24 Mai 2021
Rodney Luckwell
Great article, Franco so admired hitler that he changed the time to be the same as germany! Still is. We are the same time as singapore in western australia. But hardly the same longitude.