X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×
Rechercher dans :
Finitions
Patek Philippe - L'art des finitions manuelles : le bracelet métallique

Patek Philippe L'art des finitions manuelles : le bracelet métallique

La qualité des finitions de Patek Philippe s'appuie sur le respect des traditions et une culture de l'excellence. Ce qui passe avant tout par le travail de la main. Gros plan sur le bracelet en métal.

Le bracelet est l'interface principale entre le porteur et sa montre. Il occupe 80% de la surface de cette dernière. Il requiert donc un soin particulier lors de la fabrication de ses pièces, de leur assemblage et de leur polissage, un soin que seul le travail manuel autorise. Chez Patek Philippe, le bracelet métallique concerne principalement la gamme Nautilus, quoi que pas seulement. Ses composants sont donc majoritairement taillés dans l'acier. Ils répondent à des exigences qui ne sont pas éloignées de celles des composants de mouvement Patek Philippe. Comme un bracelet compte des maillons d'une douzaine de largeurs différentes, la marque a choisi de ne pas fabriquer une douzaine de composants différents, amis bien moins. La mise en chute du bracelet, son rétrécissement progressif depuis l’entre-corne jusqu'au fermoir, se fera partiellement une fois assemblé. A quoi sert de multiplier les références selon la taille puisque de toute manière, le bracelet passera de longues heures entre des mains expertes ? Autant leur confier ce cintrage.

Ainsi, l'art d'assembler un bracelet métallique n'est pas à des années-lumière de celui de du mouvement. Certes, dans un mouvement, les composants sont plus divers, petits, et la finesse de leur ajustement permet d'atteindre fiabilité, longévité et chronométrie. Mais dans un bracelet, la qualité du résultat est tout aussi immédiate et elle est en plus sensorielle. La douceur des faces internes des maillons, leur ébat, le naturel de leur articulation, le respect des espacements se ressent instantanément au poignet. Et en cas de mauvais assemblage, l'erreur se paie: un poil coincé entre deux maillons et c'est un client épilé contre son gré, une vente ratée, une faute. Les maillons sont donc fichés sur un guide, un râtelier qui facilite la pose, un à un, à la main, de tous les composants du bracelet, en garantissant le respect des cotes.

Le polissage est la plus longue et délicate de toutes ces opérations. A l’œil nu et au microscope, un bracelet de Nautilus doit être parfaitement brillant sur les maillons centraux et impeccablement satiné partout ailleurs: larges maillons principaux, tranches, face interne. Chaque pièce subit un pré-polissage ou un pré-satinage manuel. Mais c'est une fois assemblé que le bracelet subit les opérations qui lui donnent toute sa texture. Il faut épargner les maillons polis à l'aide d'un adhésif pour satiner les autres. Puis le décoller et épargner cette fois les maillons satinés pour polir. La pose de ces bandes adhésives, leur dépose se font à la main. Aucune machine n'en est de toute manière capable. Et le polissage selon Patek Philippe est entièrement manuel.

Patek Philippe bracelet

Ce sont des hommes et des femmes qui passent leurs journées devant des tours munis de brosses, plus ou moins fines, plus ou moins abrasives. Il enduisent ces brosses de diverses pâtes à polir et  y font tourner les bracelets, sous toutes les coutures, au jugé. Car c'est leur œil qui décide si le polissage est satisfaisant. Et tant qu'il ne l'est pas, partout, sous toutes les angles, ils continuent. Cette opération gourmande en temps et en main d’œuvre est la garantie qu’une 5960 1/A, par exemple, possédera un bracelet aussi brillant que son boîtier.

Patek Philippe 5960/1A

Toutes ces opérations valent quel que soit la matière travaillée. Il s'agit souvent d'acier, parce que le bracelet métal concerne beaucoup les Nautilus, essentiellement produites ainsi. Mais ce modèle légendaire est également proposé en or et acier, en or rose et en platine. Et quelques références moins sportives sont également proposées sur des bracelets or. Et pourtant, le soin est le même, peu importe le matériau. Le résultat doit être parfait et la perfection n'est pas relative. C'est pour cela que pour l'atteindre, Patek Philippe choisit la main et l’œil, pas le bras robotisé et le laser.

Cliquez sur le visuel tout en haut de l'article pour accéder à la galerie photo.

Visitez le site internet Patek Philippe consacré à l’art des finitions.
 

La marque

Si Patek Philippe jouit d'une renommée exceptionnelle et d’un rare prestige, c’est grâce à la constance avec laquelle la Maison a su appliquer sa philosophie d'excellence depuis sa fondation.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >

Vous aimerez aussi