X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Trilobe

Rechercher dans :
Baselworld
Maurice Lacroix - Stéphane Waser est séduit par le Community District

Maurice Lacroix Stéphane Waser est séduit par le Community District

En parallèle à l’annonce de Baselworld de la création du Community District pour l’édition 2020, Maurice Lacroix annonce son retour à Bâle. Les raisons de ce revirement.

Après avoir donné la parole à Michel Loris-Melikoff, Managing Director de Baselworld, sur l’établissement du nouvel espace d’exposition au sein de la Foire de Bâle 2020, WorldTempus a demandé à Stéphane Waser quels sont les atouts du Community District qui l'ont convaincu à revenir à Baselworld après avoir fait l’impasse en 2019. 

En quoi le Community District de Baselworld correspond-il mieux à Maurice Lacroix qu’un stand traditionnel ?
Le Community District présente certains avantages qui nous ont séduit par rapport à un retour à Baselworld. Tout d’abord, l’organisation Baselworld offre une proposition ‘clé en main’ afin que nous puissions nous concentrer sur notre cœur de métier, à savoir la commercialisation de montres. Nous laissons donc les travaux d’architecture et de construction de stand ainsi que sa logistique à Baselworld. Ce sont autant de personnes et de ressources que nous ne devons pas investir pour cette semaine bâloise. 
Aussi convaincants sont la structure et l’emplacement de ce Community District. Proche de l’idée de pavillons d’exposition universelles, le public est invité à être plus proche, plus en contact avec les marques. La construction du District favorise un flux et les marques y sont très exposées, contrairement aux stands horlogers qui sont plutôt fermés et exposent tout compte fait peu leurs marques. Son emplacement dans la Halle 1.0 offre aussi un passage plus élevé, ce qui, en termes de visibilité, est important lors d’un tel événement.

Vous avez déclaré que le Community District respectait « la stratégie de commercialisation et de distribution » de Maurice Lacroix.  Pouvez-vous préciser ?
Depuis 2018, nous avons changé notre stratégie par rapport aux foires horlogères ainsi qu’aux promotions actives dans les marchés. La raison de ce changement est fortement liée à la digitalisation, qui a beaucoup influencé le rythme de communication par rapport aux lancements, mais aussi la plus grande spontanéité et l’accessibilité de l’information. D’un modèle de calendrier de lancement et de présentations de nouveautés fortement lié au rendez-vous bâlois, nous nous sommes inspirés de ce qui se fait dans d’autres branches, par exemple le domaine de la mode.
La communication tend à être en continu (collections saisonnières, croisières, etc.), avec des attentes de nos clients de découvrir des nouveautés disponibles tout au long de l’année, le tout supporté par des investissements en média digitaux. Notre repositionnement produit, qui en fait est aussi un repositionnement de marque avec la collection Aikon nous a permis d’intéresser un groupe cible plus jeune. Les attentes de cette clientèle sont en adéquation avec notre stratégie de commercialisation.

Stéphane Waser est séduit par le Community District

Aikon Venturer 43mm et Aikon Automatic 35mm © Maurice Lacroix

 

La marque

Établie au cœur du Jura suisse, Maurice Lacroix produit des montres de qualité depuis plus de 40 ans et a développé 14 mouvements maison ces 10 dernières années.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >

Vous aimerez aussi