X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Trilobe

Rechercher dans :
Baselworld
Baselworld - Interview de Michel Loris-Melikoff

Baselworld Interview de Michel Loris-Melikoff

Nous nous sommes entretenus avec le Managing Director de Baselworld au sujet du Community District, le nouvel espace d’exposition qui sera inauguré à Baselworld 2020.

Il y a quelques jours, la direction de Baselworld annonçait l’établissement d’un nouvel espace d’exposition pour la prochaine édition de la foire qui se tiendra du 30 avril au 5 mai 2020 (lire notre article). Nous avons voulu en savoir davantage et demandé à Michel Loris-Melikoff de nous en parler plus en détails. Nous donnerons également la parole très prochainement à Stéphane Waser, CEO de Maurice Lacroix, qui vient d’annoncer son retour à Baselworld et exposera dans le Community District.

En quoi le Community District répond-t-il mieux qu’un stand « standard » aux demandes et besoins spécifiques de certaines maisons horlogères ?
A l’écoute ces derniers mois de nombreuses marques horlogères, il est apparu pour certaines que construire et démonter un stand à étages chaque année, et devoir l’aménager à chaque édition avec des variantes créatives, engendraient des coûts et des efforts importants, parfois même trop importants à absorber pour les marques notamment de taille moyenne.

Fort de ce dialogue, nous leur avons proposé des solutions clés en main, et aux coûts très compétitifs car bénéficiant d’économies d’échelle. Baselworld construit les stands, et les marques les personnalisent. C’est totalement nouveau. Cela leur facilite la vie, allège leurs efforts, ce qui leur permet aussi de se concentrer davantage sur les aspects commerciaux. 

Avec ces nouveaux stands, nous souhaitons aussi apporter un maximum de flexibilité à nos exposants, puis qu'ils peuvent modifier d'une année sur l'autre la dimension de leur présence en fonction de leur actualité. Nous espérons que ce concept d'exposition ouvert, inspira de nombreuses autres marques pour leurs constructions individuelles afin de transformer Baselworld en une plateforme d'expérience pour toutes les audiences du salon.

Où sera-til situé ?
Le Community District sera situé au bout de l'avenue centrale de la Halle 1.0, valorisant ainsi l'ensemble des exposants.

Interview de Michel Loris-Melikoff

© Baselworld

Quel est votre objectif en termes de nombre de marques exposant dans le Community District pour l’année prochaine déjà ?
Nous construisons et commercialisons par module. Nous commençons cette année par moins de 10 marques. La bonne surprise est que certaines maisons demandent déjà à s'étendre car les prix sont très compétitifs pour une qualité de présentation digne des maisons avoisinantes avec leurs stands individuels.

Outre Maurice Lacroix qui a confirmé sa présence, d’autres marques ont-elles manifesté leur intérêt ?
Oui, et nous allons privilégier pour ce nouvel espace d'anciens exposants de la Halle 1.0 de même que des marques dont la notoriété et le rayonnement international est déjà établi. Nous pouvons raisonnablement imaginer que ce concept pourrait être étendu dans la halle 1.0 mais aussi dans la halle 1.1 dès 2021.

Cette initiative a-t-elle aussi pour objectif d’amener au sein de Baselworld des marques qui étaient présentes dans les hôtels de Bâle pendant la foire ?
Pas directement. Nous offrons des solutions clés en main pour répondre aux besoins de toutes les marques, y compris les marques historiques de Baselworld que nous servons en premier. Pour les marques exposant en dehors du salon, nous avons lancé d'autres type d'offre comme l'Incubateur, une refonte de la "Watch Gallery", ou d'autres solutions combinant location de surface et location de stand construits.

Peut-on dire que le Community District est un espace d’exposition qui se place entre l'Incubateur et les stands traditionnels ?
Pas vraiment, car la qualité de constructions et la dimension des surfaces d'expositions allant de 100 à 300 m2 font qu'elles ne s'adressent qu'à des marques établies. La Halle 1.0 est une vitrine majeure du salon et il ne s'agit en aucun cas d'abaisser cette image. Il fallait tout simplement venir avec des solutions pragmatiques qui allègent certains investissements en mutualisant des coûts. C'est finalement une démarche responsable en ligne avec la réalité économique de nombreuses maisons qui doivent faire plus d'activations dans un même périmètre financier.

Notre dossier Baselworld

Vous aimerez aussi