X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Ulysse Nardin

Rechercher dans :
The Millennium Watch Book
Hublot - MP-05 «Laferrari»

Hublot MP-05 «Laferrari»

Bête de course*

MP, pour Master Piece. Ce 5e opus hautement créatif signé Hublot a repoussé bien des limites, dont celles du tourbillon. Lorsqu’il est sorti, en 2013, c’était le calibre le plus riche en composants jamais conçu par Hublot.

C’est le tourbillon de tous les superlatifs. À son lancement à Baselworld 2013, Hublot ne sait pas vraiment par quel biais présenter la MP-05: la collaboration ultime avec Ferrari ? Le mouvement le plus complexe jamais élaboré en interne? La plus grande réserve de marche jamais donnée à un tourbillon? Probablement un peu de tout cela. Et pourtant, le plus évident pour les quelques chanceux qui ont pu en avoir l’occasion, c’est tout simplement de passer la pièce à son poignet. La MP-05 «LaFerrari » en impose, s’impose, éblouit par sa mécanique, par la conception de sa boîte qui s’inspire furieusement du moteur arrière de Ferrari. C’est la première fois qu’un total ahurissant de 11 barillets se développe à la verticale au cœur d’un calibre, en aboutissant à un tourbillon suspendu vertical.

MP-05 «Laferrari»

Laferrari © Hublot

De Maranello à Nyon 

En 2013, le partenariat entre Hublot et Ferrari est à son sommet. Le stand de la première, à Bâle, est gardé par d’impressionnants bolides du cheval cabré. La firme de Maranello vient tout juste de dévoiler, au salon de Genève, sa F-70 dite «LaFerrari » qui n’est alors autre que la Ferrari de route la plus puissante jamais produite, avec 800 chevaux sous le capot. En contrepoint, Hublot se devait de proposer elle aussi une Master Piece hors norme. C’est la MP-05. Avec ses 637 composants, son boîtier dessiné sur mesure et son mouvement de forme qui en épouse chaque contour, la MP-05 est éditée à 50 exemplaires, en écho aux 500 exemplaires de son alter ego automobile. Les deux marques ont pleinement collaboré pour réaliser la montre. Le mouvement présente un affichage original avec sur l’avant, à la verticale, la petite seconde affichée grâce à un cylindre en aluminium fixé sur la cage du tourbillon suspendu.

Deux acteurs centraux 

Ce dernier offre de multiples singularités. Déjà, il est sensiblement plus grand que la moyenne, avec une cage de 14,5mm de diamètre. Ensuite, il est vertical. Enfin, il est placé dans le parfait alignement des 11 barillets. C’est un emplacement peu commun mais judicieux : ce choix esthétique démontre, au premier coup d’œil, que tourbillon et barillets sont les deux rois de ce mouvement. Forme et fonction ne font plus qu’un. La MP-05 et la F-70 alignent leur puissance sous un même capot de verre.

MP-05 «Laferrari»

Laferrari © Hublot

Côté performance, la MP-05 aligne 50 jours de réserve de marche. C’est le record mondial pour une montre bracelet tourbillon à remontage manuel. Il ne faut pas moins de 108 rubis pour que les 637 composants interagissent en harmonie. Les 50 exemplaires seront progressivement proposés à la vente à partir de 2013. Au terme de cette micro-production, qui s’étalera sur trois années, Hublot dévoilera la MP-05 «LaFerrari » Sapphire en 2016. La carrure tridimensionnelle en saphir offre une vue imprenable sur l’architecture du mouvement. Elle se compose de 7 éléments usinés à partir de 7 blocs de saphir, exigeant plus de 600 heures de travail. La construction très complexe du boîtier a constitué un défi supplémentaire : taillé dans le saphir grâce à un usinage 3D, au terme de 18 mois de développement, il pèse seulement 53,5 grammes. La MP-05 «LaFerrari » Sapphire ne sera éditée qu’à 20 exemplaires. 

*Cette année GMT Magazine et de WorldTempus se sont lancés dans le projet ambitieux de résumer les 20 dernières années du tourbillon dans The Millennium Watch Book - Tourbillons, un grand et beau livre magnifiquement illustré. Cet article en est un extrait. The Millennium Watch Book - Tourbillons est disponible sur www.the-watch-book.com, en français et en anglais.

 

Vous aimerez aussi

La marque

Depuis ses débuts, Hublot incarne un design et une innovation en rupture d’avec l’ordre horloger établi. Avec Jean-Claude Biver et dès 2004, ces valeurs sont érigées en un nouveau code génétique qui conduit la marque, dirigée aujourd’hui par Ricardo Guadalupe – son CEO depuis 2012, à développer des garde-temps particulièrement audacieux et ancrés pour la plupart dans une sportivité extrême.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >