X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Jacob & Co.

Rechercher dans :
The Millennium Watch Book
Hublot - King Power 48MM Oceanographic 4000

Hublot King Power 48MM Oceanographic 4000

Le baptême de l'eau de hublot

King Power 48mm Oceanographic 4000. Une pièce peu commune, relativement passée sous les sonars des collectionneurs, pour de nombreuses raisons. D’abord, parce que Hublot n’était pas — et n’est toujours pas — une marque de plongeuses. La manufacture sponsorise à peu près tout ce qui roule sur terre, ballon compris, mais s’aventure peu sous l’eau. Elle reste principalement sur l’eau, malgré son patronyme qui rappelle son ascendance maritime, mais pas véritablement sous-marine.

Ensuite, parce que la pièce n’a pas eu de descendance. Elle reste un cas à part, non suivi, alors qu’elle ouvrait pourtant de belles voies techniques. Enfin, parce que Hublot n’était pas véritablement arrivée en position d’être «unique, premier et différent », comme elle l’affiche en d’autres occasions : la montre de plongée à 4000 mètres, et même bien au-delà, était déjà pratiquée. Les esprits malicieux noteront d’ailleurs que le lancement de la montre, ce 6 juin 2011, a lieu dans le cadre d’un projet de recherche intitulé… Deep Sea Conference, du nom de la Rolex éponyme. Mais nulle comparaison possible : la King Power 48mm Oceanographic 4000 est une pure Hublot.

King Power 48MM Oceanographic 4000

King Power 48 mm Oceanographic 4000 © Hublot

Esthétiquement, l’empreinte Hublot est palpable en de multiples endroits : les six vis fonctionnelles qui arriment la lunette, toujours aux mêmes endroits ; le boîtier affûté, aux angles vifs ; le bracelet intégré, évidemment en caoutchouc ; son système d’interchangeabilité maison, le fameux One Click; la protection latérale, dite «oreille », à 9h; et bien d’autres encore. 

Innovation des matériaux

Pourtant, ce qui est le plus habituel chez Hublot est surprenant sur une plongeuse : l’usage du titane et, de manière encore plus inattendue, de la fibre de carbone, voire d’une fibre composite pour les oreilles et les inserts latéraux. Or, la montre de plongée préfère en général l’acier, considéré comme le meilleur compromis pour résister tant à la pression qu’à l’usure, à la corrosion, sans même mentionner sa facilité d’usinage — alors que le titane présente la fâcheuse habitude de prendre feu lorsqu’il est usiné, pour qui n’en a pas la parfaite maîtrise. Toutefois, le titane peut effectivement convenir à une montre de plongée d’une telle profondeur, sous réserve que sa boîte soit monobloc — condition dont s’emparera d’ailleurs Hublot pour une version ultérieure en or King Gold. 

King Power 48MM Oceanographic 4000

King Power 48 mm Oceanographic 4000 © Hublot

De surcroît, la combinaison de différents matériaux sur une même pièce est toujours un exercice risqué pour une plongeuse de grande profondeur: chacun d’entre eux réagit de manière différente (torsion, compression) à des variables aussi critiques que la température mas aussi et surtout à la pression exercée par la colonne d’eau. De manière beaucoup plus anecdotique, c’est aussi l’une des rarissimes Hublot à boucle ardillon, et une rare plongeuse professionnelle avec bracelet interchangeable — une coquetterie dont les plongeurs experts s’encombrent rarement, surtout si elle est susceptible de contrevenir à la nécessité imposée par la norme ISO 6525 de devoir résister à une traction d’environ 20 kilos sur chaque brin dudit bracelet. 

La pièce, certifiée étanche à 4000 mètres, a en réalité été testée à 5000 mètres (en cuve). L’on est ici, à peu de choses près, dans les standards de l’industrie, exigeant une certification affichée qui laisse + 20% de marge. C’est un verre saphir épais de 6,5mm qui autorise une telle performance, doublée de l’autre côté par un fond vissé. Rare et atypique, la King Power 48mm Oceanographic 4000 reste une exception Hublot.

Cette année, GMT Magazine et de WorldTempus se sont lancés dans le projet ambitieux de résumer la montre de plongée depuis l'an 2000 dans The Millennium Watch Book - Diver, un grand et beau livre magnifiquement illustré. Cet article en est un extrait. The Millennium Watch Book - Diver est disponible sur en français et en anglais ici :

Commander maintenant

 

Vous aimerez aussi

La marque

Depuis ses débuts, Hublot incarne un design et une innovation en rupture d’avec l’ordre horloger établi. Avec Jean-Claude Biver et dès 2004, ces valeurs sont érigées en un nouveau code génétique qui conduit la marque, dirigée aujourd’hui par Ricardo Guadalupe – son CEO depuis 2012, à développer des garde-temps particulièrement audacieux et ancrés pour la plupart dans une sportivité extrême.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >