×

Cette recherche est sponsorisée par Bulgari

Recherche
Rechercher dans :

Claude Meylan

Les mouvements mécaniques authentiques et très fiables sont à la base du travail de Claude Meylan. Grâce à eux il ouvre la montre et permet à celui qui la porte de plonger dans son microcosme et de l’explorer, d’admirer le cœur de la montre révélé par de subtiles découpes, toutes décorées dans le style à la fois traditionnel et moderne inspiré par la riche tradition horlogère de la région.

A propos

Sculpteur du temps

Au cœur du Jura suisse, dans le village de l’Abbaye à la Vallée de Joux, Claude Meylan perpétue le savoir-faire plusieurs fois centenaire de la famille Meylan. Samuel-Olivier Meylan est reconnu comme l’un des premiers à avoir fabriqué des montres à la Vallée de Joux, à une époque où la manufacture de mouvements se concentrait sur les rives du Lac Léman, dans la région de Lausanne, Morges et Rolle. C’est dans cette dernière ville que Samuel-Olivier Meylan acquit ses compétences, puis retourna dans son village natal où il créa son propre atelier, embauchant deux apprentis. Et ce en dépit de l’absence de brevet, car le gouvernement bernois n’avait pas encore attribué de licence d’horloger à la Vallée de Joux et les horlogers devaient par conséquent apprendre leur métier ailleurs (cinq ans d’apprentissage suivis de trois ans de compagnonnage) avant de présenter une montre entièrement fabriquée de leurs mains.

Samuel-Olivier Meylan n’est officiellement devenu horloger qu’en 1748, après que la pièce maîtresse qu’il avait produite à Neuchâtel fut acceptée par la corporation horlogère à Moudon. Et ce n’est qu’un an après sa mort que le gouvernement bernois accorda une maîtrise d’horlogerie à son village natal, Le Chenit. Le système des maîtrises fut finalement aboli, ouvrant la voie à une division du travail (les horlogers n’étaient plus obligés de produire une pièce terminée) qui a radicalement transformé la vie à la Vallée de Joux.

C’est grâce à ce développement que l’arrière-grand-père puis le grand-père de Claude Meylan ont pu accumuler des compétences considérables en matière de squelettisation. Son grand-père était professeur à l’école horlogère du Sentier et les maîtres squelettiseurs se sont peu à peu installés dans la vallée au début du XXème siècle.

La marque Claude Meylan est créé en 1988 et elle continue aujourd’hui à perpétuer l’art exceptionnel de squelettisation des mouvements de montres.

1748
Samuel-Olivier Meylan obtient une licence pour s’établir en tant qu’horloger dans son village natal, Le Chenit
1898
Le grand-père de Claude Meylan enseigne à l’école horlogère du Sentier et la tradition familiale de squelettisation se consolide
1988
Maître dans le travail squeletté, Claude Meylan établit la Maison, qui est bientôt reconnue pour ses créations uniques.
2002
Henri Berney, membre d’une autre grande famille horlogère de la région, reprend les activités de l’entreprise : deux cultures fortes et deux sources importantes du savoir-faire horloger se réunissent pour renforcer encore la marque
2011
Alors qu’il approche de son 80ème anniversaire, Henri Berney parvient à un accord avec Philippe Belais pour qu’il prenne les commandes de la compagnie qui s’est fait connaître, assez naturellement, comme Sculpteur du Temps.
Philosophie

Les mouvements mécaniques authentiques et très fiables sont à la base du travail de Claude Meylan. Grâce à eux il ouvre la montre et permet à celui qui la porte de plonger dans son microcosme et de l’explorer, d’admirer le cœur de la montre révélé par de subtiles découpes, toutes décorées dans le style à la fois traditionnel et moderne inspiré par la riche tradition horlogère de la région.

Claude Meylan symbolise l’art de la squelettisation et l’expression authentique du savoir-faire accumulé par la famille au cours des siècles. Maître dans l’art de la squelettisation des mouvements de montres, Claude Meylan peut à juste titre se dépeindre comme un sculpteur du temps.

Les collections

L'Abbaye

Claude Meylan s’est installé dans une maison datant de 1684 au centre de ce village typique de la région, au cœur de la Vallée de Joux.

Lac

Le Lac de Joux s’étend au cœur de la région horlogère de la Vallée de Joux. Présence apaisante et force silencieuse, il est le théâtre d’une infinité de variations de couleurs et d’ambiances qui inspirent les modèles de cette collection.

Légendes

Du Lac de Joux aux pins de la forêt du Risoud, la magnifique région dont Claude Meylan a la chance d’être originaire regorge de légendes où s’entremêlent faits historiques, inventions poétiques et folklore populaire.

Lionne

Baptisée du nom de la rivière qui coule au pied de l’atelier de la marque et alimente le Lac de Joux, la collection Lionne incarne la force et l’élégance, la féminité par excellence.

Les montres à la une

  • Art et culture

    GPHG 2016 Phase une terminée !

    Le jury du GPHG 2016 a effectué sa présélection, ne gardant que six montres dans chaque catégorie, et ce faisant, il a aussi démontré une nette préférence pour certaines marques.

    1 Septembre 2016

  • Art et culture

    GPHG 2016 Catégorie Calendrier

    Aujourd’hui encore, le quantième perpétuel reste l’une des complications horlogères les plus complexes qui existe. La preuve avec ce tour d’horizon des montres inscrites dans la catégorie Calendrier du GPHG 2016.

    29 Août 2016