×

Cette recherche est sponsorisée par Piaget

Rechercher dans :
Publiart - Natural Le Coultre, le transport au sommet de son art depuis 150 ans

Publiart Natural Le Coultre, le transport au sommet de son art depuis 150 ans

L'entreprise familiale de transports fondée en 1859 à Genève fête ses 150 ans. Au fil d'une histoire riche en bouleversements sociaux et économiques, elle a amorcé un ajustement de ses activités dans les années 80 pour devenir aujourd'hui l'un des leaders sur le marché du transport et de l'entreposage d'oeuvres d'art.

Tribune des Arts - Octobre 2009
PubliArt

 

Publiart_326553_0

 

A l'époque, les sabots des chevaux résonnaient sur le pavé, les femmes portaient des crinolines, Henri Dunant évoquait l'idée de créer la Croix Rouge, on se déplaçait en diligences, en train ou en bateau. Une autre époque, celle de l'année 1859, qui vit la création de Natural Transports, aïeule de Natural Le Coultre, cett e entreprise familiale genevoise aujourd'hui encore bien ancrée dans son temps.


En 150 ans d'activité, on imagine aisément que l'histoire de Natural Le Coultre n'a pas été un long fl euve tranquille. Elle en a plutôt suivi les méandres. L'évolution - pour ne pas dire la révolution - des moyens de transport, les crises économiques et deux guerres mondiales n'ont pourtant pas entamé son activité. Dynamique, tournée vers l'avenir, la société familiale a transcendé les générations, de pères en fils, sans jamais lâcher prise. Rachetée au début des années 80 par Jean-Jacques Bouvier et dirigée depuis 1997 par Yves Bouvier, son fils, Natural Le Coultre a entamé un important virage dès 1989 en développant son activité dans le transport de l'univers artistique.

 

Un nom incontournable dans le monde de l'art

Aujourd'hui, son nom parcourt le monde de l'art de manière incontournable. Du Musée d'Art Moderne de New York à l'Institut du Monde arabe à Paris, en passant par la fondation Gianadda ou le musée Barbier Mueller, Natural Le Coultre gère toute la logistique qui contribue à réunir des oeuvres dans un même lieu, de l'emballage à la manutention en passant par le transport ou les formalités douanières. La société propose en outre ses services dans le domaine de l'entreposage d'oeuvres d'art. Une multitude de savoir-faire qui font d'elle le partenaire privilégié des musées, des galeristes mais également des collectionneurs qui la choisissent pour son sérieux dans la traçabilité des oeuvres, les garanties de sécurité qu'elle offre et son expertise pointue dans le transport de ces trésors souvent inestimables.

 

De pères en fils, une route semée de réussites

Publiart_326553_1

De 1859 à 2009, Natural Le Coultre a transcendé les générations, se transmettant de pères en fils, sans jamais perdre de vue les mutations et les exigences de son époque. Une histoire riche pour une entreprise en perpétuelle quête d'excellence.

Les dates clés de150 ans d'histoire

1859 > Etienne Natural crée la société Natural Transports, aïeule de Natural Le Coultre SA.

1900 > La société devient Natural Le Coultre et Cie, avec l'arrivée à sa tête de l'associé Emile- Etienne Le Coultre.

1914 > Natural Le Coultre & Cie offre gratuitement ses services au Comité International de la Croix-Rouge, avec l'accord de Gustave Ador, président de la Confédération.

1946 > Charles- Emile Le Coultre, petit fils d'Emile-Etienne, reprend la société avec sa mère Germaine, sous la raison sociale Déménagements et Voyages Natural Le Coultre SA.

1953 > Les écuries de Natural Le Coultre comptent seize chevaux rue de Zurich.

1956 > Le dernier cheval de Natural Le Coultre est épargné de la boucherie. Charles-Emile Le Coultre l'envoie finir ses jours en pension dans le Jura.

1984 > La famille Bouvier devient propriétaire de Natural Le Coultre SA; Jean-Jacques Bouvier est nommé président directeur général.

1989 > Afin de diversifier ses activités, création d'une nouvelle société Fine Art Transports Natural Le Coultre SA, spécialisée dans le transport et l'entreposage d'oeuvres d'art.

1994 > Natural Le Coultre fonde une nouvelle entreprise, Expositions Natural Le Coultre SA, spécialisée dans le transport et la mise en place d'expositions, pour le compte des fondations et musées internationaux.

1997 > Les secteurs déménagements, gardemeubles et manutentions sont cédés à un confrère, la société Pelichet SA. Yves Bouvier, fils de Jean-Jacques, devient président directeur général du groupe Natural Le Coultre SA et lui donne une nouvelle orientation.

2004 > Yves Bouvier organise des grands salons annuels d'art et de haute joaillerie, comme le Moscow World Fine Art Fair et le Salzburg World Fine Art Fair.

2008 > Yves Bouvier est nommé président du Singapore Free Port, premier Port-Franc de la région Asie – Pacifique qui sera inauguré début 2010.

2009 > Natural Le Coultre est devenu un nom qui parcourt le monde de l'art et fête ses 150 ans.       

 

Publiart_326553_2


“ Ce qui me frappe le plus dans l'histoire de la société, c'est son adaptation à l'incroyable évolution du matériel et des techniques de logistique ”, lance Jean-Jacques Bouvier dans un sourire. Véritable mémoire de l'entreprise, l'administrateur de Natural Le Coultre est entré dans l'entreprise en 1953. A l'époque, elle possédait encore des écuries rue de Zurich comptant une quinzaine de chevaux.

On emballait les marchandises dans la paille et la voie de transport privilégiée restait le chemin de fer. Réminiscences d'un passé riche en anecdotes qui s'est composé autour des moyens d'une époque aujourd'hui bel et bien révolue… L'histoire de la maison a commencé en 1859 avec le rachat par le commerçant genevois Etienne Natural d'une entreprise de Messageries Transports par fer, bateau et roulage. Transmise de père en fils au fil des années, la société s'est rapidement imposée sur le marché du transport de marchandises.

 

De la petite à la grande histoire

La petite histoire raconte qu'Emile Etienne Le Coultre, alors associé dans l'affaire, savait non seulement mener à bien son activité mais était aussi un homme malin qui n'hésitait pas à utiliser la réclame pour développer l'entreprise. La grande histoire nous apprend quant à elle, que Natural Le Coultre a largement oeuvré pour la bonne cause pendant les deux guerres. Durant la Première Guerre mondiale, l'entreprise fut mandatée par la Croix-Rouge pour transporter les ravitaillements des prisonniers alliés détenus en Allemagne. Fin février 1919, pas moins de 7954 wagons de pain, soit 45 millions de kilos, avaient été expédiés! Entre 1939 et 1945, de nouveaux contrats d'approvisionnement furent confiés à Natural Le Coultre, lesquels valurent à Germaine Le Coultre d'être décorée de la Légion d'honneur par le Général de Gaulle.

De ces histoires, les petites comme les grandes, Jean-Jacques Bouvier puise une certaine fierté. Agé aujourd'hui de 73 ans, il a racheté Natural Le Coultre en 1984, relayant le flambeau de cette entreprise familiale en cédant sa place de président directeur général en 1997 à son fils, Yves. “ Natural Le Coultre est l'une des dernières grandes entreprises familiales genevoises, souligne Jean-Jacques Bouvier. Je pense que nos clients y sont sensibles. Maintenir le niveau de qualité du travail qui a été réalisé avant nous est très important. ”

 

Une palette de services ultra pointus

La qualité du service, caractéristique indéniable de Natural Le Coultre, la famille Bouvier la perpétue depuis le rachat de l'entreprise avec un dynamisme et un enthousiasme propres à l'amour du travail bien fait. En 1997, la société a cédé les secteurs déménagements, garde-meubles et manutention à un confrère genevois pour se consacrer uniquement à ses activités de transport et d'entreposage d'oeuvres d'art, développées à partir de la fin des années 80. Un parti pris franc qui a permis à Natural Le Coultre d'affiner son offre pour délivrer désormais toute une palette de services aussi pointus que sérieux destinés à satisfaire une clientèle ultra exigeante de fondations et de musées, de collectionneurs et de galeristes prestigieux. Lesquels sont d'ailleurs nombreux à faire confiance à Natural Le Coultre et à lui souhaiter encore de nombreuses années de réussite. Tout simplement à l'image des 150 ans qui viennent à peine de s'écouler… 

 

L'art et la manière… de transporter des chefs-d'oeuvre

Publiart_326553_3
 … et quelques chiffres
  • 150 années d'activité,
  • 45 collaborateurs,
  • 2 sites à Genève,
  • 12 000 m2 d'entrepôts au Port Franc,
  • 6000 m2 de locaux à Sécheron,
  • 1 institut d'expertise,
  • 500 000 oeuvres environ entreposées chez Natural Le Coultre,
  • 150 oeuvres environ transitent chaque semaine par le Port Franc,
  • 1 encadreur, 1 restaurateur & 2 photographes sur place.

Ceux qui travaillent dans les coulisses de l'univers artistique savent combien il est compliqué de monter une exposition, combien il faut déployer de trésors d'imagination et de logistique pour réussir à réunir en un même lieu des chefs-d'oeuvre venus des quatre coins du monde. Initiée en 1989 avec l'entité Fine Art Transports Natural Le Coultre SA qui assure toute la logistique inhérente au transport d'oeuvres pour des privés, qu'ils soient collectionneurs ou galeristes, l'activité de transport d'oeuvres d'art s'est encore précisée en 1994 avec la création d'Expositions Natural Le Coultre SA dont les services sont dédiés aux institutionnels.

Du conditionnement à l'accrochage

De l'emballage ultra pointu des oeuvres à leur accrochage en passant par le transport, Natural Le Coultre assure que les milliers d'objets qui leurs sont confiés sont traités avec tout le soin qui leur est dû. Sécurité, traçabilité, disponibilité et confi dentialité sont les quatre piliers sur lesquels repose cette activité sensible. L'emballage sur-mesure est réalisé en interne selon les normes les plus exigeantes, au sein d'ateliers de conditionnement respectueux des enjeux écologiques de la planète. Le transport à proprement parler exige quant à lui des connaissances professionnelles tout aussi pointues. Les méthodes de travail précises et sérieuses sont systématiquement analysées en fonction des objets à transporter, de manière à traiter de façon optimale les formalités douanières du lieu d'origine de l'oeuvre à sa destination, mais aussi les autorisations d'exportation ou les attestations éventuelles.

Sécurité optimale

Afin de gérer au mieux son savoir-faire en termes de logistique, Natural Le Coultre s'est doté d'une infrastructure de pointe. Le siège situé à Sécheron dispose d'un espace de 6000 m2 utilisés par le personnel administratif, les ateliers de conditionnement et les locaux d'entreposage. La société est également implantée au Port Franc où un dédale de couloirs conduit à quelque 13 000 m2 de dépôts et salons feutrés où les clients peuvent admirer leurs oeuvres. Placés sous surveillance 24/24 h, les dépôts climatisés ont tous été équipés d'alarmes ainsi que d'un contrôle constant de température et d'hygrométrie. Et, pour satisfaire sa clientèle exigeante, Natural Le Coultre a aménagé chaque dépôt sur-mesure, en fonction des envies et des besoins de chaque collectionneur. Quand certains préfèrent laisser leurs oeuvres dans une caisse, d'autres ont transformé leurs dépôts en de véritables petits lieux d'exposition privés… dans lesquels on ne rentre pas sans montrer patte blanche. 

NATURAL LE COULTRE À L'INTERNATIONAL


Son activité de transporteur exigeant d'être tournée vers l'international, il n'aura pas fallu longtemps à Natural Le Coultre pour sortir des frontières helvétiques. Dès 1900, la société avait déjà ouvert des succursales à Lyon, Bordeaux, Marseille, Anvers et Bruxelles. Un signe encourageant de dynamisme qui ne s'est d'ailleurs jamais tari. Aujourd'hui, Natural Le Coultre est associé avec des emballeurs et des transporteurs d'oeuvres d'art à Paris, Londres, New York et Moscou. Et depuis 2008, il est partenaire d'un complexe d'entrepôts et port franc à Singapour. Cette infrastructure géante d'environ 40 000 m2 présidée par Yves Bouvier, est appelée à devenir dès février 2010 une véritable plaque tournante de l'art en Asie. Un projet ambitieux qui présage encore de beaux jours à Natural Le Coultre.

Publiart_326553_4