X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par HYT

Rechercher dans :
Raymond Weil - Le jeu de la lune et du balancier

Raymond Weil Le jeu de la lune et du balancier

La dernière-née de la collection Maestro de Raymond Weil présente un cadran innovant.

Maestro… un nom qui évoque la maîtrise, le savoir-faire, le talent du maître, un titre honorifique attribué à celui qui a atteint le plus haut degré de son art. Dans le domaine de la musique, le maestro c'est un chef d’orchestre, un compositeur ou un musicien prestigieux. On le sait, la musique est la source d’inspiration principales des collections de la maison horlogère genevoise Raymond Weil, dont deux évoquent des œuvres de Richard Wagner et de Bach. Et il y a la collection Maestro, qui célèbre son dixième anniversaire en 2020.

Son nom suggère qu’il s’agit de la collection virtuose de Raymond Weil, la plus remarquable, la plus riche. De fait, la ligne Maestro ne comprend d’une part que des garde-temps à mouvements mécaniques. D’autre part, c’est au sein de cette collection qu’a été introduit en 2014 la pièce le plus prestigieuse de la marque, un chronographe en édition limitée à 100 unités, en or rose 18 carats, certifié COSC, en hommage à l’œuvre d’une vie, celle de Raymond Weil, fondateur de la marque en 1976. Enfin, la palette des modèles Maestro est riche avec des modèles 2-aiguilles et petites seconde ou 3-aiguilles avec ou sans date, des phases de lune, des guichets ouverts sur le balancier, un chronographe, et même une version squelette. 

Le jeu de la lune et du balancier

Maestro Phases de lune © Raymond Weil

La nouvelle Maestro Phases de lune dévoilée il y a quelques jours combine une complication et un élément de design déjà vus séparément sur d’autres modèles Maestro mais jamais encore ensemble : la phase de lune à 6 heures et le guichet à midi ouvert sur le balancier du mouvement. De taille égale, ces deux ouvertures rondes viennent harmonieusement équilibrer le centre du cadran décoré d’un motif vague et casser la symétrie de l’anneau aux fines lignes sur lequel se détachent les chiffres romains. L’association de la teinte argent du cadran et du bleu des aiguilles et des chiffres romains renforce l’esprit classique du modèle, déjà imprimé par le motif vague et la minuterie chemin de fer. Un classicisme qui imprègne tous les modèles de la collection Maestro, comme il se doit pour une collection dédiée à la musique classique – mais pas seulement car souvenons-nous que les deux éditions limitées de Raymond Weil consacrées aux Beatles, ainsi que celle en hommage à Buddy Holly, appartiennent à la collection Maestro (alors que celles dédiées à AC/DC, David Bowie et Jimi Hendrix sont des Freelancer).

Le jeu de la lune et du balancier

© Raymond Weil

Le boîtier en acier inoxydable poli de 40 mm de diamètre pour 9,8 mm d’épaisseur est épuré et élégant avec ses courtes cornes. Il se fait discret pour laisser toute la place au cadran d’une grande lisibilité. Les fonctions horaires et la phase de lune sont orchestrées par le mouvement mécanique à remontage automatique RW4280 qui garantit à la montre une autonomie de 38 heures et bat à la fréquence de 28'800 alt/h.

La montre s’accompagne d’un bracelet en cuir bleu aux surpiqûres blanches. Elle est disponible au prix très raisonnable de 1’690.- CHF.

 

Vous aimerez aussi

Watch Finder

Rechercher par :

Trouvez votre montre >

La marque

Lors de la création de la Marque en 1976, Raymond Weil souhaitait démocratiser la haute horlogerie suisse. Cette approche visionnaire, toujours chère aux trois générations, a permis à la Marque de se développer à l’échelle internationale en quelques décennies à peine.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >