X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Girard-Perregaux

Rechercher dans :
Pourquoi pas? - La Longines Legend Diver

Pourquoi pas? La Longines Legend Diver

Le point de vue du collectioneur.

WORLDTEMPUS – 3 septembre 2012

Serge Panczuk



Dans les années 50, la société Ervin Piquerez S.A. (EPSA) déposa plusieurs brevets relatifs à une construction particulière de boîtier de montres qui permettait d'accroître l'étanchéité. Cette technologie appelée « Compressor » faisait référence à une structure particulière de la boîte.
 
En plongée, la pression de l'eau augmente avec la profondeur. Les ingénieurs d'EPSA avaient trouvé le moyen d'utiliser cette donnée physique pour renforcer l'étanchéité en intégrant un joint qui se trouvait compressé par le fond de la boîte. Plus le plongeur descendait bas, plus la pression exercée sur la boîte permettait à celle-ci de comprimer le joint, et plus l'étanchéité était importante.
Cette idée simple allait donner naissance à toute une génération de montres généralement appelées les « Compressors » ou « Super Compressors » dont cette Longines Legend Diver est un des plus beaux exemplaires contemporains.


Pourquoi Longines ?

Longines est une marque bien établie dans le monde de l'horlogerie. Depuis 1832, elle produit aussi bien des montres que d'autres dispositifs de chronométrage.
 
Ses réalisations et ses brevets ont marqué l'histoire industrielle, mais les passionnés retiendront surtout le rôle joué par la marque dans la conquête du ciel, en fournissant aux « fous volants » leurs tout premiers chronomètres. Dès 1919, la marque de St-Imier est le fournisseur officiel de la Fédération Aéronautique Internationale (FAI). Mais c'est l'exploit de Charles Lindbergh en 1927 qui va définitivement associer le nom de Longines avec celui de l'aviation. En 1931, sur la base d'un travail réalisé par ce dernier, Longines développe une montre destinée aux pilotes. Mais il ne faut pas non plus oublier qu'Howard Hugues a utilisé les garde-temps de la manufacture lors de son record de vitesse autour du monde, ou que le fameux dirigeable Graff Zeppelin était équipé d'instruments de mesures Longines.

Le nom de Longines reste aussi traditionnellement lié aux exploits sportifs, puisque la marque a longtemps été associée à de nombreux événements tels que les Jeux Olympiques, le tournoi de Roland Garros ou les courses de Formule 1.

Pourquoi pas?_333166_0




La Longines Legend Diver: quand deux couronnes valent mieux qu'une!

Si l'aviation et le sport sont les piliers sur lesquels Longines a construit sa légitimité horlogère, la marque n'a pas non plus démérité dans l'univers subaquatique, en fournissant notamment les appareils de bord du bathyscaphe Trieste.

Aujourd'hui, j'ai décidé de vous présenter une superbe montre de plongée de la famille des «Compressors», qui est une réédition exacte d'un modèle produit dans la fin des années 50 et au début des années 60. La Legend Diver reprend tous les codes des pièces qui utilisaient les brevets EPSA. Un boîtier de 42 mm intégrant la technologie de compression du joint par pression, une lunette graduée interne, deux couronnes – l'une pour régler l'heure et la date et l'autre pour le temps de plongée. Les couronnes sont striées pour faciliter leur manipulation.

Son design est pur et racé. Il est digne d'une lignée célèbre dans laquelle on retrouve notamment les légendaires Enicar Sherpa Super Divette, IWC Aquatimer, Fortis Marine Master, Universal PoleRouter, ou Lip Nautic Ski.
La Legend Diver existe en version date et sans date. Chacun de ces modèles reprend le design de pièces ayant été commercialisées dans les années 60.
Le cadran de la version sans date est noir laqué et les chiffres 12, 3, 6 et 9 sont parfaitement marqués. Sur la version « date », le 3 est remplacé par un guichet indiquant les jours du mois. Sur le cadran, on retrouve le logo Longines ainsi que la mention Automatic. Les marquages sont là aussi fidèles au modèle de 1960. Dommage que Longines n'aie pas repris la typographie plus originale présente sur certaines rares Diver testées par la Royal Australian Navy.
 
Il faut noter la disposition particulière des indicateurs luminescents qui soulignent les 12, 3, 6 et 9. Ceux-ci contribuent à l'originalité de la pièce.
Les aiguilles sont un des autres éléments qui donnent à cette Diver tout son charme. Beaucoup qualifient l'aiguille des heures de bizarre, car difficile à décrire. Il s'agit d'une flèche intégrant à son sommet un triangle luminescent.
Le fond de la boîte est plein et arbore une gravure de plongeur. De nombreuses EPSA Compressor sont d'ailleurs reconnaisables par la présence d'un dessin qui symbolise les capacités aquatiques de la montre. On retrouve plus communément une représentation d'un casque de scaphandrier.

Pourquoi pas?_333166_1



Cette Longines est étanche à 300 mètres et est animée par un très classique calibre ETA 2824.
Elle est montée sur un bracelet synthétique qui reprend le design des bracelets Tropic équipant les montres sportives des années 60. Que du bon !


Qu'en pense l'avocat du diable ?

Comme je l'avais évoqué dans la revue de la Vulcain, il est toujours difficile de trouver des défauts à une pièce qui reprend quasi exactement les caractérisitiques d'un modèle vintage. Parce que le charme de ces rééditions est justement leur capacité à faire renaître le bon – comme le moins bon – de ces modèles historiques.
Alors, oui, les cornes de la Legend Diver sont parfois trop prononcées pour un petit poignet; oui, le verre saphir est trop exposé aux risques de chocs et oui, la lisibilité en environnement saturé pourrait être améliorée. Mais encore une fois, sans ces « défauts », la Legend Diver ne serait plus une … légende …

Mon seul vrai regret est la frilosité des marques qui proposent ces « nouvelles vintages » à pousser au maximum le concept de réédition. Pourquoi ne pas proposer un coffret proche de l'original? Pourquoi ne pas équiper la Diver d'un vrai Tropic « à trous » comme sur les éditions originales ? Ou encore mieux, un de ses superbes bracelets acier au look si « old School » ! Et finalement, pourquoi ne pas fournir un fascicule reprenant l'histoire – si riche - du modèle proposé ?


Quelle image véhiculera le porteur de cette Longines ?

L'intérêt de cette Diver réside aussi dans son excellent rapport qualité/prix. Avec cette pièce, Longines permet aux plus jeunes des amateurs de rentrer dans l'univers des pièces vintage avec un budget raisonnable, en proposant un modèle fiable et fidèle à ses origines.
Celui qui la choisira sortira des sentiers battus de l'offre horlogère, pour s'offrir un brin d'histoire.
Avec ses 42 mm et son boîtier relativement fin, il pourra porter la LLD en toutes occasions et en changer l'apparence en l'équipant d'un NATO couleur sable, ou d'un bracelet milanais.
Et finalement, il continuera à donner du sens à l'innovation de la société EPSA, disparue dans les années 70 !

ET POURQUOI PAS... : tous les articles

Watch Finder

Rechercher par :

Trouvez votre montre >

La marque

Basée à Saint-Imier depuis 1832, Longines dispose d'une longue tradition horlogère marquée par l'élégance de ses montres. Mettant à profit les compétences acquises au sein même de la compagnie, Longines a progressivement tissé des liens privilégiés avec le monde du sport où elle démontre son savoir-faire dans la mesure de précision. Aujourd’hui, Longines est la plus ancienne marque encore en activité, et sans modification, dans les registres...

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >