X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Breguet

Rechercher dans :
Baselworld
Patek Philippe - Le bicompax revient en mode vintage

Patek Philippe Le bicompax revient en mode vintage

La manufacture remet sur le devant de la scène un type de chronographe incontournable : le bicompax à deux poussoirs. Un grand classique dont les collectionneurs attendaient le retour depuis plusieurs années.

À son rythme : rien ne pourrait mieux définir la démarche de Patek Philippe. La manufacture, dont la production est plafonnée à 60 000 pièces par an, ventile ses nouveautés au gré de son propre calendrier. Ainsi s’offre-t-elle le luxe de ne remettre qu’aujourd’hui sur le devant de la scène un type de modèle incontournable pour tout collectionneur, le chronographe bicompax à deux poussoirs. La dernière référence de ce type chez Patek Philippe était sortie en 2017 – et encore s’agissait-il d’une version très élitiste en platine, la version plus classique en or (5170R-001) datant de 2016 et arrêtée deux ans plus tard.

Un retour très attendu

Aujourd’hui, à Baselworld 2019, c’est donc le retour tant attendu de la 5170, devenue pour l’occasion 5172G-001. Pourquoi ce changement de référence ? Les raisons sont nombreuses. La plus visible : c’est la première fois que ce chronographe est proposé avec un cadran bleu. Cette évolution était prévisible : récemment, Patek Philippe a multiplié les cadrans bleus. La seule année 2018, la maison dévoila en cette couleur des Grandes Complications, Complications, Aquanaut, Nautilus et Twenty-4, soit la quasi totalité de ses collections, hormis la Calatrava. Une variation bleue du chronographe 5170 constitue donc une suite logique.

Le bicompax revient en mode vintage

5172G-001 © Patek Philippe

Petites touches, grands changements

Une suite logique, certes, mais malgré tout un nouvel épisode bien différent des précédents. Patek Philippe est apôtre des modifications infinitésimales de ses modèles, lesquelles font le miel des collectionneurs qui les traquent une à une. Ce « jeu des 7 différences » sera plus aisé sur la nouvelle 5172. Outre l’évidence du cadran bleu, la manufacture a choisi de revenir aux chiffres arabes, lesquels n’étaient plus utilisés depuis 3 ans – et à seulement deux occurrences depuis la création de ce modèle en 2010.

Le bicompax revient en mode vintage

© Patek Philippe

Une orientation vintage assumée

Ce choix semble orienté par la volonté de Patek Philippe de donner à sa 5172 un air davantage vintage que classique – là encore une tendance que l’on percevait l’année dernière avec les montres de pilotes, les très vintage 5524 et 7234. Cette orientation est confirmée par la 5172 qui, outre ses chiffres arabes, s’offre des poussoirs « champignons », une référence des années 20 à 60 et, surtout, une approche totalement inédite sur cette collection, Patek Philippe ayant jusque-là toujours adopté, sans aucune exception sur cette collection, des poussoirs rectangulaires.

Le bicompax revient en mode vintage

© Patek Philippe

Autre révolution de palais : ces poussoirs sont individuellement guillochés d’un motif soleillé qui n’est pas sans rappeler les couronnes « oignons » des pièces d’aviateurs vintage. Le poussoir guilloché est une première chez Patek Philippe, la manufacture étant jusque-là seulement coutumière de sa croix de Calatrava gravée sur sa couronne. En parallèle, la nouvelle 5172G s’offre un verre saphir de type « glass box », très en vogue jusqu’au milieu du siècle précédent.

Le bicompax revient en mode vintage

© Patek Philippe

Enfin, dernière modification et, là encore, une grande première sur un chronographe Patek Philippe : les cornes de la boîte affichent des triples godrons. Cette construction d’esprit très « Art Déco » confirme une fois encore l’orientation vintage de la 5172G. L’effet apporté à la boîte par ses cornes « en dégradé » est surprenant, mais se fond dans le style Patek Philippe avec une évidence certaine.

Le bicompax revient en mode vintage

© Patek Philippe

Nouvelle pièce, même mouvement

Côté mouvement, la pièce reste identique aux versions précédentes. La 5172G est un chronographe à remontage manuel équipé du calibre CH 29-535 PS (pour Petite Seconde), c’est-à-dire le premier mouvement chronographe classique manufacture de Patek Philippe, créé en 2009 (roue à colonnes, embrayage horizontal). Il est ici abrité au sein d’une boîte en or gris de 41 mm, un or qui là encore n’était plus renouvelé sur cette référence depuis 2016. Cette nouvelle version remplace la référence ultime de ce chronographe, jusque-là en platine.

Le bicompax revient en mode vintage

© Patek Philippe

Watch Finder

Rechercher par :

Trouvez votre montre >

La marque

Si Patek Philippe jouit d'une renommée exceptionnelle et d’un rare prestige, c’est grâce à la constance avec laquelle la Maison a su appliquer sa philosophie d'excellence depuis sa fondation.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >

Vous aimerez aussi