×

Cette recherche est sponsorisée par A. Lange & Söhne

Rechercher dans :
Omega - Seamaster Diver 300m céramique et titane

Omega Seamaster Diver 300m céramique et titane

Notre rédacteur en chef est tenté par la dernière Seamaster.

Je devrais peut-être commencer par dire que l’Omega Seamaster 300m est la montre que je porte au quotidien. Plus précisément, la deuxième édition James Bond qui comporte l’inscription «Tomorrow Never Dies» gravée au dos. Année 1997. C’est un peu un bébé dans la collection Seamaster 300m et, oui, elle révèle mon âge. Après plus de vingt ans, on pourrait me faire remarquer qu’il serait temps de passer à une version plus récente. Pour cette raison, la date de la grosse refonte effectuée par Omega sur la Seamaster 300m l'année dernière pour le 70e anniversaire de la Seamaster était parfaite pour moi et, mieux encore, à un prix tout à fait raisonnable (dès 4’700 francs suisses avec bracelet en caoutchouc) correspondant à ce que je peux consacrer à l’achat d’une nouvelle montre.

Seamaster Diver 300m céramique et titane

Seamaster Diver 300m céramique et titane © Omega

Et pourtant, voici une nouveauté susceptible de me faire dépenser volontiers davantage ; une nouveauté offrant quelques subtiles différences qui rendent la Seamaster encore plus attractive. Il y a tout d'abord le boîtier en céramique noire, qui a gagné en volume avec 43,5 mm. Certains puristes ont critiqué l’utilisation de la céramique et l’augmentation de la taille, mais pour moi, le diamètre d’une montre n’a jamais été un problème puisque ma colossale Wyler Genève de 52 mm s’adapte parfaitement à mon poignet et passe même sous la plupart de mes chemises. On retrouve également la céramique noire, avec une splendide graduation des minutes en émail blanc, sur la lunette. Le look noir raffiné se poursuit sur le cadran, également en céramique noire, sur lequel est gravé au laser le motif vague caractéristique. L’effet monochrome est parfait, sans être total – il s’agit après tout d’une vraie montre de plongée, avec valve à hélium pour les plongées à saturation, qui se doit d’être adaptée à son utilisation. Malgré tout, l’une des choses que je préfère dans cette Seamaster est l’absence de date à 3 heures qui confère au cadran agrandi une plus grande logique et lisibilité. Car enfin, qui a besoin de la date à 300 mètres de profondeur?

Seamaster Diver 300m céramique et titane

© Omega

Les vagues se retrouvent également sur le fond en titane, qui comprend le système NAIAD LOCK d’Omega maintenant les mots parfaitement positionnés. L’ouverture en saphir, inhabituelle sur une montre de plongée étanche à 300 mètres, offre une vue sur le calibre Omega 8806 Master Chronometer, qui répond aux exigences les plus élevées en matière de précision et de résistance magnétique avec la certification META Master Chronometer.

Seamaster Diver 300m céramique et titane

© Omega

La nouvelle Seamaster 300m en céramique noire est livrée avec un bracelet en caoutchouc noir, un choix parfaitement logique. Mais je dois avouer que je suis moins fan de bracelets en caoutchouc qu’avant, même si je suis un grand amateur de montres de plongée. C’est l’occasion de se rendre sur le site spécial qu’Omega consacre à ses bracelets NATO afin de personnaliser la Seamaster avec un bracelet en tissu. Noir, bien sûr.

La marque

OMEGA, société appartenant au Swatch Group, est à l’origine de révolutions majeures dans la technologie horlogère et le chronométrage de nombreux Jeux olympiques. Ses montres sont portées par des célébrités internationales et ont voyagé sur la lune, les profondeurs de l’océan et partout ailleurs entre les deux.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >

Vous aimerez aussi