X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Rebellion

Rechercher dans :
Jaquet Droz - Il était une fois une époque mésozoïque

Jaquet Droz Il était une fois une époque mésozoïque

Une montre prenant 150 millions d'années à réaliser.

On peut considérer l'horlogerie comme une technique extrêmement ancienne, ancrée dans les racines mêmes de l'histoire de l'humanité, et c'est un peu le cas si on l'étend à la catégorie plus large de la mesure du temps, avec les cadrans solaires, les obélisques, les clepsydres, etc. Ce qui différencie les sociétés primitives des premières civilisations est le niveau de sophistication, la façon dont elles adhèrent aux mêmes rythmes et rituels de vie - c'est-à-dire que l'essor de la civilisation humaine est profondément lié à une conscience commune du temps et au développement des systèmes de mesure de celui-ci. Dans la chronologie générale de la planète, cependant, l'ère de l'homo sapiens a été d'une brièveté stupéfiante, comprenant les 200 000 dernières années, soit un simple clignement d'œil comparé aux 4,5 milliards d'années de la Terre. 

Puisque notre concept du temps est construit sur la rotation de notre planète sur son propre axe et son orbite autour du Soleil, on peut dire sans risque que les unités de base de la mesure du temps, telles que le jour et l'année, existent depuis aussi longtemps que la Terre. En d'autres termes, chaque montre fabriquée est l'expression d'une interaction cosmique vieille de 4,5 milliards d'années. Cela ne vous étonne-t-il pas, juste un peu ?

Il était une fois une époque mésozoïque

Loving Butterfly Automaton © Jaquet Droz

La philosophie de l'horlogerie chez Jaquet Droz adopte une vision tout aussi large de l'expérience humaine, comme le résume leur slogan "Certaines montres donnent l'heure, d'autres racontent une véritable histoire". Malgré la popularité de leurs montres classiques (leurs cadrans en émail grand feu blanc et leurs aiguilles bleuies), ce sont les montres extravagantes de Jaquet Droz, les automates fabuleusement façonnés, qui provoquent le plus d'émotion.

Elles sont, pour la plupart, directement tirées de l'histoire de la société, lorsque Pierre Jaquet-Droz, son fils Henri-Louis et son associé/protégé Jean-Frédéric Leschot ont construit des automates mécaniques et des androïdes de grande taille pour émerveiller les cours royales et la haute société de l'Europe du XVIIIe siècle.

Il était une fois une époque mésozoïque

© Jaquet Droz

Le Loving Butterfly Automaton, qui est une représentation fantaisiste d'un chérubin dans un char tiré par un papillon, est inspiré d'un dessin qui a donné vie à l’androïde Le Dessinateur de 1774. Lorsque le poussoir placé dans la couronne du Loving Butterfly Automaton est enfoncé, la microsculpture en or en forme de papillon (sur le cadran) bat des ailes et la roue du chariot tourne. 

Depuis ses débuts en 2017, le Loving Butterfly Automaton a été produit avec différents matériaux pour le cadran, comme l'onyx, l'aventurine, la météorite et l'opale. Un modèle venant de sortir présente un cadran en bois pétrifié provenant d'un sapin qui existait il y a 150 millions d'années, lors de la transition du Jurassique au Crétacé. 

Il était une fois une époque mésozoïque

Chinchilla rouge © Jaquet Droz

Le bois, dont on pense généralement qu'il a été minéralisé par l'activité volcanique, joint à la silice de la lave et les cendres remplaçant progressivement la matière organique, est connu sous le nom de Chinchilla rouge. Il doit son nom à une ville du Queensland, en Australie (et non au rongeur sud-américain), et ses teintes chaudes proviennent des traces de composés métalliques tels que l'oxyde de fer (rouille).

Le Loving Butterfly Automaton de Jaquet Droz évoque une échelle de temps extraordinaire, depuis la création de la Terre elle-même et des forêts pétrifiées de l'ère mésozoïque jusqu'aux réalisations horlogères du 18ème siècle. Juste une dernière période à référencer, celle du présent. Les récents feux de brousse et la déforestation en cours ont fait des ravages dans l'écosphère australienne, et Jaquet Droz a consacré une partie des ventes du Loving Butterfly Automaton avec cadran rouge chinchilla au reboisement du pays. Le Loving Butterfly Automaton donne l'heure - il raconte aussi de nombreuses histoires, mais la plus importante de toutes est peut-être celle liée à la sauvegarde de notre avenir. 

La collection AUTOMATES

 

Vous aimerez aussi

Watch Finder

Rechercher par :

Trouvez votre montre >

La marque

Au coeur de l'identité de Jaquet Droz réside aujourd'hui encore une philosophie d'élégance ouverte sur l'extérieur et datant du Siècle des Lumières. Les métiers d'arts, rares et délicats, pratiqués dans les ateliers de la Manufacture, donnent naissance à des oeuvres d'art miniatures et à des automates qui combinent l'excellence du design avec un niveau d'expertise horlogère inégalé.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >