×

Cette recherche est sponsorisée par Raymond Weil

Rechercher dans :
Hysek - Les trois mouvements qui ont changé la donne

Hysek Les trois mouvements qui ont changé la donne

Coup sur coup, la manufacture Hysek a présenté trois calibres en trois ans qui ont marqué des avancées décisives pour elle comme pour l’horlogerie.

Colossal : le rouleau horloger

Personne n’avait réussi à la faire. Une complication totalement indiquée par des rouleaux, c’est un peu comme ces affichages à volets que l’on trouve sur les panneaux de vols dans les aéroports : un grand nombre de projets est né pour les transposer en horlogerie mais la consommation énergétique d’un tel système a douché presque toutes les ardeurs. 

C’est la même chose avec les affichages par rouleaux : une très belle idée dont la concrétisation technique est quasiment impossible. Du moins, était impossible : Hysek y parvint l’année dernière et poussa même l’exercice jusqu’à en faire un calendrier perpétuel ! 

Les trois mouvements qui ont changé la donne

© Hysek

Le défi était colossal, d’où le nom de la pièce. Le plus évident d’entre eux : cette fameuse consommation d’énergie. Faire tourner un rouleau n’est pas comme faire tourner une aiguille. Le poids d’un rouleau est infiniment supérieur à celui d’une aiguille. Alors en faire tourner huit simultanément relevait de la pure folie, sauf à concevoir une armoire normande de poignet armée d’un nombre indécent de barillets. Hysek a su contourner ce problème en optimisant le cycle énergétique, concevant des rouleaux ultra légers et réduisant les frictions au maximum. 

Second défi : une aiguille tourne à plat, horizontalement, alors qu’un rouleau tourne sur un plan vertical. Il a donc fallu construire un mouvement à engrenages verticaux, multipliant les renvois, pour actionner les huit rouleaux, sans rendre la pièce trop épaisse. C’est le génial Sergio Silva, alors au développement produit chez Hysek, qui y est parvenu avec une architecture dantesque de plus de 1000 composants répartis sur six étages ! 

Les trois mouvements qui ont changé la donne

© Hysek

Enfin, Hysek a tenu à résoudre l’un des problème les plus courants de l’affichage par rouleaux à heures sautantes : le passage de 23h59 à 00h. Dans l’ordre logique des choses, le rouleaux des unités d’heures (le « 3 » de 23h59) devrait suivre sa course et afficher un 4, ce qui afficherait l’heure inexistante de 24h00. Hysek a donc développé un système exclusif, une première mondiale, pour qu’à 23h, le « 3 » fasse marche arrière pour se positionner furtivement sur « 9 » afin de pouvoir ensuite sauter convenablement à « 0 » et ainsi atteindre minuit. 

Kalysta, première collection féminine 100% manufacture

Voilà bien longtemps que l’on n’avait pas vu de développements de mouvements féminins créatifs, atypiques. La Margot de Christophe Claret fut bien probablement la dernière, jusqu’à la présentation de la Kalysta d’Hysek – laquelle ne joue toutefois pas sur le même terrain des complications. 

L’idée est simple : un guichet fixe à heures sautantes à midi, avec des minutes indiquées par une pierre précieuse vagabonde en révolution autour du cadran. L’essentiel du cadran est ainsi libéré pour y dépeindre une scène poétique – comme un papillon serti sur les premiers modèles. La montre bijou, ou bijou montre, est lisible, originale, et offre d’infinies possibilités de développements créatifs. 

Les trois mouvements qui ont changé la donne

© Hysek

IO Manufacture : l’Alpha d’Hysek

La manufacture, qui aime suivre ses propres voies, vient tout juste de dévoiler sa IO Automatique Manufacture. Aucune complication en vue et c’est précisément ce qui en fait l’intérêt. Avec le calibre HW31 qui anime cette pièce, Hysek dispose enfin d’un calibre dit « de base », heures, minutes et secondes. Un calibre simple, fiable, qui lui appartient, sur lequel la manufacture va pouvoir bâtir des collections plus abordables, adjoindre des modules, décliner en versions homme ou femme, etc. Fort de 145 composants, il sera probablement l’un des futurs piliers des collections courantes d’Hysek – un mouvement qu’il faut donc suivre d’un œil attentif. 

Les trois mouvements qui ont changé la donne

© Hysek

La marque

Atypisme et technicité sont les fondements de la Maison. Chaque nouvelle pièce ne se contente pas d’être modifiée sur la base d’une esthétique existante mais est repensée à partir d’une page intégralement vierge. Cette remise en question perpétuelle aboutit à la création de pièces toujours audacieuses et qui n'ont pas peur de surprendre.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >

Vous aimerez aussi