X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Richard Mille

Rechercher dans :
20e Anniversaire
H. Moser & Cie. - Et pourquoi pas ?

H. Moser & Cie. Et pourquoi pas ?

2020 : Streamliner*

Année de merde, montre de merde

Une chose est certaine, 2020 est vraiment une année de merde. Choisissez votre langue, votre culture ou votre pays. Partout on vous dira la même chose : vivement que cette année terrible se termine. Pas besoin d’en dire plus. Virus, confinement, tensions raciales, quasi-guerre, dirigeants tarés, mort, maladie, etc., 2020 craint. Même la science-fiction l’avait prévu, 2020 ne serait pas vraiment un sacerdoce : Guillermo del Toro y anticipait la guerre entre des géants mécaniques et des monstres marins dans Pacific Rim. Dans Matrix et Terminator, 2020 marquait le début de la soumission de l’Homme à l’intelligence artificielle.

Toujours en 2020, Tom Cruise mourait et revenait combattre sans cesse des extraterrestres dans Edge of Tomorrow. Mais le pire est à venir : les aliens sensibles au son terrorisaient une famille dans A Quiet Place. Maintenant, il faut trouver une montre qui symbolise cette annus horribilis.

Qui va s’y coller ? Il faut une montre avec un sacré caractère pour mériter ce titre de montre de merdeS. Il faut aussi une marque pleine d’humour. Alors bien sûr, beaucoup sont en train de se demander ce qui va justifier ce titre – a priori – peu glorieux. Mais attendez avant de juger, vous risquez d’être surpris.

Et pourquoi pas ?

Streamliner © H. Moser & Cie.

Revenons d’abord sur cette période 2000/2020. Notre voyage dans le temps horloger a commencé avec la Daytona. Je voulais donc terminer notre saga avec un chronographe acier, assez fort pour se positionner face à cette icône horlogère. 2000/2020, ce fut ensuite plein d’autres montres. Certaines parlent du néo-vintage, d’autres des nouvelles marques. Il y a bien sûr la montée en puissance des sportives aux bracelets intégrés, des séries limitées ou de nouveaux designs. Je voulais une montre qui résume ces vingt années, qui ait une « gueule » et du caractère. Une pièce qui se distingue par son excellence technique, mais aussi qui vienne d’une marque tournée vers le futur. Surtout, je voulais une vraie montre de merdeS. Avec un S, donc au pluriel.

Parce que les mots cachent parfois des histoires intéressantes. Comme souvent en français, un mot peut avoir plusieurs significations. Par exemple, pour souhaiter le succès à un artiste, il faut lui dire « merde », et surtout pas « bonne chance » ! Pourquoi ? Il y a longtemps, les spectateurs se rendaient au théâtre en calèches tirées par des chevaux. Plus il y avait de chevaux, plus il y avait de public et plus il y avait de « m… » devant le bâtiment ! Donc, la montre de 2020 doit être brillante, réussie, séduisante mais aussi tournée vers le futur pour nous porter chance. Elle doit pouvoir nous dire « merde » pour nous souhaiter de meilleurs moments et le retour du sourire. En 1815, encerclée par les anglais à Waterloo, la Vieille Garde napoléonienne résiste. A sa tête, Pierre Cambronne, Major de la Garde impériale, refuse de se rendre. La légende voudrait qu’il réponde aux sommations du général britannique Colville par ce qui deviendra le célèbre « mot de Cambronne » – Merde !

Et pourquoi pas ?

Streamliner © H. Moser & Cie.

On peut voir dans cette réponse un pied de nez, du courage ou une forme d’insouciance. Le héros français l’a-t-il vraiment dit ? Les historiens doutent, mais le mot de Cambronne est désormais inscrit dans l’Histoire. La montre de 2020 doit symboliser le mot de Cambronne, forme de défiance et de courage dont on a vraiment besoin pour passer à autre chose.

Pourquoi H. Moser & Cie. ?

J’ai un énorme respect pour cette marque à l’histoire si inhabituelle. Savez-vous qu’elle a été créée en Russie par Heinrich Moser et que Lénine en a porté une ! Expropriée puis disparue, elle reviendra lentement sur le devant de la scène à partir des années 2000, pour truster les news lors des différents salons horlogers entre 2016 et 2019. C’est en 2016 que les équipes de H. Moser & Cie. lancent l’Alps Watch, réplique d’une Apple Watch, magnifique calibre mécanique en plus. Il y aura ensuite une montre en fromage (oui…) puis la Swiss Icons Watch qui se moque des marques « mainstream ». Certains n’ont pas apprécié. Moi, j’ai aimé.

Enfin, en 2019, il y a la Moser Nature Watch, petit jardin de poignet et merveille de poésie mécanique. Au-delà de ses talking pieces, H. Moser & Cie. sait réaliser de belles montres, simples et esthétiquement intéressantes. Elles ont de magnifiques cadrans fumés, aux couleurs originales, et sont toujours animées par des mouvements de Haute Horlogerie.

La H. Moser & Cie. Streamliner – the joker Une gueule, une légende, un style et un Oscar. La Streamliner de H. Moser & Cie. mérite bien ce nom. Parce qu’elle est un Joker à plus d’un titre. Elle surprend, bouscule et séduit. Son nom vient des super locomotives carénées pour fendre la bise plus rapidement, leur donnant ainsi un look très « Gothamien ». Elles ont arpenté les voies de chemin de fer allemandes, japonaises et américaines principalement entre les années 1930 et 70. La H. Moser & Cie. Streamliner est un chronographe massif et stylé au bracelet intégré qui ne fait pas de concession. Comme le look de ces locos, on l’aime ou pas, mais qu’importe, il a une vraie gueule !

On y retrouve un cadran fumé gris, un mouvement chronographe à aiguille centrale Flyback dont la masse est inversée, positionnée contre le cadran plutôt que contre le fond, et un bracelet digne des Ebel Wave – autre marque que j’adore.

Elle surprend aussi par son boîtier coussin et ses poussoirs Bullhead, cette fois-ci très seventies. Avec un nom surgit des années 1930, un design seventies, un mouvement résolument digne du XXIe siècle, qui me rappelle cependant l’iconique Lemania 5100 des années 1980, et un bracelet nineties, la Streamliner est une montre qui nous fait magnifiquement voyager dans le temps. Elle termine en beauté notre voyage dans le temps.

Qu’en pense l’avocat du diable ?

Il adore l’année 2020. Enfin une année vraiment pourrie, comme Lucifer les aime. Mais il n’aime pas ce que représente cette Streamliner, trop belle, trop bien faite, trop attirante. J’ai du mal à trouver des défauts à cette montre qui est pour moi une pièce absolue : classique, innovante, sportive et habillée, sérieuse et amusante. Alors – une fois n’est pas coutume –, je dirais aux équipes de H. Moser & Cie. : carton plein, votre montre de merdeS est quasi parfaite. Dommage qu’il n’y en ait que 100, vous pourriez en vendre… 2020 !

*À l’occasion du 20ème anniversaire de GMT Magazine et de WorldTempus, nous nous sommes lancés dans le projet ambitieux de résumer les 20 dernières années en horlogerie dans The Millennium Watch Book, un grand et beau livre magnifiquement illustré. Cet article en est un extrait. The Millennium Watch Book est disponible sur www.the-watch-book.com, en français et en anglais, avec une remise de 10% en utilisant le code WT2021.

Commander maintenant

 

Vous aimerez aussi

La marque

H. Moser & Cie. a été fondée par Heinrich Moser en 1828. Basée à Neuhausen am Rheinfall, la société horlogère emploie actuellement près de 60 personnes, a développé 14 calibres maison à ce jour et produit plus de 1 500 montres par an.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >