×

Cette recherche est sponsorisée par HYT

Recherche
Rechercher dans :
Dior - Couture horlogère

Dior Couture horlogère

Depuis le début de la décennie, Dior développe des montres mécaniques ultra féminines en multipliant les références à l’univers couture de son fondateur.

Lancée en 2011, la collection de montres Dior VIII célèbre le chiffre fétiche du couturier qui fonda sa maison le 8 octobre 1946 dans le VIIIème arrondissement de Paris et nomma sa première collection de haute couture « En Huit ». Les bracelets en céramique arborent des maillons en forme de pyramides qui évoquent les lignes architecturales de la veste du Tailleur Bar, icône de la première heure du fameux New Look, ou la surpiqûre cannage du sac Lady Dior, né en 1994. Sur leurs cadrans, les Dior VIII affichent un seul chiffre, le VIII, sauf… quand elles entrent dans le Grand Bal de Dior Inversé : un mouvement automatique de 8¼ ’’ ou 11½ ’’, développé en exclusivité par Les Ateliers Horlogers Dior, Soprod et Frédéric Jouvenot. Tout en restant fonctionnelle — remontage du mouvement —, la masse oscillante passe au-dessus du cadran pour reproduire le tourbillon d’une robe de bal.

Les créations ont été déclinées en versions Plissées avec des jupes en marqueterie d’opale ou de jade, en versions Broderies, Plumetis, Dentelles ou Résilles avec des jupes ajourées serties de diamants ainsi qu’en versions Plumes avec des jupes parées de véritables plumes de couleur fauve ou blanche. Outre ces éditions généralement limitées à 88 exemplaires, la collection comprend des Pièces Uniques qui jouent de l’éclat des camaïeux de pierres et de l’effet de deux bracelets, l’un en céramique, l’autre en lézard. Ainsi de la N°8 qui arbore un boîtier en or blanc et céramique noire, une lunette sertie de saphirs baguettes, un cadran en titane bleuté pavé de saphirs en serti neige et une masse oscillante en or blanc rehaussée d’opales, turquoises, azurites, chrysocolles, saphirs et tourmalines Paraïba.

 

DIOR-VIII-GRAND-BAL-PIECE-UNIQUE-8-38MM-1

 

Parallèlement, Dior adresse aux femmes des pièces d’exception animées par des déclinaisons du fameux calibre Elite créé en 1994 par la manufacture Zénith. Elle peut bénéficier de ces mouvements extra-plats, réputés pour leur précision et leur fiabilité, en tant que marque sœur au sein du groupe LVMH. Le calibre à remontage manuel Elite 631 équipe des modèles D de Dior qui associent allure masculine, avec des boîtiers ronds inspirés des années 1970, et esprit joaillier, avec des cadrans sertis neige ou recouverts de pierres ornementales par exemple. Les calibres à remontage automatique 671 avec seconde et 681 sans seconde sont réservés à la collection Dior Grand Soir et à ses pièces uniques qui, chacune à leur manière, rendent hommage au patrimoine de la maison.

Dernière-née, la N° 20 associe une lunette sertie de saphirs jaunes taille baguette à un cadran gravé agrémenté de nacre et de diamants. Au verso, on peut admirer sa masse oscillante ajourée et son motif floral assorti à celui du visage. Pour varier les plaisirs et accentuer le caractère haute couture, Dior la délivre avec trois bracelets, au choix du taffetas gris plissé, du taffetas gris lisse et de l’alligator violet.

Toutes ces pièces ultra-féminines rendent hommage à l'élégance que la maison Dior a érigé comme valeur suprême de toutes ses créations, aussi bien horlogères que couturières. Cliquez sur la grande image tout en haut de l'article et laissez-vous émerveiller par l'éclat des montres Dior!

La marque

Profondément empreinte de la vision de son fondateur, la Maison Dior développe des garde-temps dotés d’une forte identité esthétique. Elle propose des collections techniques et artistiques au sein d’une gamme cohérente de garde-temps laissant libre cours à la créativité.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >