×

Cette recherche est sponsorisée par A L’Emeraude

Rechercher dans :
Harry Winston - Opus 14, le début d’une nouvelle ère

Harry Winston Opus 14, le début d’une nouvelle ère

Le rédacteur en chef de WorldTempus a fait partie du petit groupe de journalistes suisses qui a eu la chance de poser leurs questions à un panel de personnalités au lancement de l’Opus 14 d’Harry Winston.

L’occasion était belle et rare d’entendre Nayla Hayek, CEO d’Harry Winston et Présidente du conseil d’administration du Swatch Group, parler du projet Opus, de la marque Harry Winston et de bien d’autres choses encore. Son fils Marc, qui dirige désormais le développement produit chez Harry Winston, en plus de Blancpain et Breguet, a pour sa part exprimé sa vision de la série Opus. Quant aux deux horlogers qui ont conçu l’Opus 14, Johnny Girardet et Frank Orny (Telos watch), ils se tenaient à disposition pour répondre aux questions plus techniques concernant la nouvelle pièce.

Harry Winston Nayla, Marc Hayek

L’influence du Swatch Group sur le dernier modèle Opus est évidente, même si elle n’est pas visible au premier abord. Le calibre qui a servi de base au mouvement, par exemple, vient de chez Blancpain. De surcroît, chacun des blocs individuels composant l’énorme module à complication a été testé dans les laboratoires Blancpain afin d’être homologués selon les standards stricts du labo. Au nombre des contrôles figuraient un test de simulation de porter de 5 ans, des chocs de 500g (avec la complication jukebox activée), ainsi que 4200 opérations individuelles de la fonction complication et 12'000 corrections de la date et du GMT. L’Opus 14 est également la première de la collection à disposer des avantages d’un spiral en silicium.

Harry Winston a déposé un brevet pour la complication inédite jukebox, dont la complexité a donné lieu à plusieurs défis, l’un des plus importants à relever étant celui de la consommation d’énergie. Comme sur un vrai jukebox, un indicateur sur le cadran offre au porteur de la montre cinq « crédits », qui correspondent à cinq allers-retours du bras du jukebox pour aller chercher les disques.  « On aurait pu aller jusqu’à 10 », explique Franck Orny, « mais on a préféré n’utiliser que les cinq premiers tours afin de pouvoir tirer parti de la force du spiral pour garantir une durée parfaitement identique des cinq opérations. » Si le mouvement du bras du jukebox est si fluide, c’est parce que la complication est continuellement sous tension et qu’un échappement séparé dirige son activation. En outre, comme sur les jukebox haut de gamme, chaque disque est abrité dans son propre magasin, pour une meilleure protection.

Harry Winston Opus 14

Marc A. Hayek a révélé que l’Opus 15 était déjà en projet, mais qu’il ne fallait pas s’attendre à ce que la collection continue de se développer au rythme d’un nouveau modèle chaque année, comme par le passé. « Nous voulons éviter de lancer une nouvelle Opus chaque année à Bâle. On ne peut tout simplement pas préprogrammer la créativité, cela irait à l’encontre de l’esprit même de la série Opus », commente-t-il. L’Opus 14 fait aussi figure d’exception dans le porte-feuille de tous les produits du Swatch Group, en cela qu’elle dispose d’un disque spécifiquement prévu pour être personnalisé (avec une gravure au laser du nom du propriétaire de la montre, par exemple, ou sa signature). Nayla Hayek s’est empressée d’affirmer pendant la conférence de presse que cette exception restera unique, coupant court à d’éventuelles demandes émanant du Moyen Orient ou de Russie pour des personnalisations sur d’autres garde-temps. « Le Swatch Group ne fait pas de personnalisation », insiste-t-elle, « car quand on dit oui à l’un, il est difficile de dire non aux autres ».

Sur les cinquante Opus 14 qui seront fabriquées, le numéro 1/50 a été vendu le lendemain matin du lancement, et le numéro 50/50 a déjà été réservé (sans aucun doute à deux collectionneurs invités à l’event du lancement). Selon Nayla Hayek, cinq autres exemplaires sont aussi déjà réservés. A 428'000 francs suisses pièce, nul doute que les recettes contribueront à amortir les investissements consentis pour le projet Opus et à booster les bénéfices du Swatch Group.

Harry Winston Opus 14

Cliquez sur la grande image en tête de page pour voir d'autres photos du lancement de l'Opus 14 à Baden-Baden.

La marque

De son histoire de créateur de haute joaillerie, la Maison Harry Winston a gardé l’esprit d’excellence et d’innovation. Repoussant sans cesse les limites des complications horlogères jusque-là réputées infranchissables, Harry Winston sait constamment se renouveler pour mieux surprendre même les amateurs les plus avertis.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >

Vous aimerez aussi