×

Cette recherche est sponsorisée par Chaumet

Rechercher dans :
Jaquet Droz - Association Automates et Merveilles

Jaquet Droz Association Automates et Merveilles

La marque apporte son soutien au projet de restauration de trois pièces horlogères majeures porté par l’Association Automates et Merveilles, en parrainant la restauration d’une pendule à oiseau chanteur de style Empire au mécanisme signé Pierre Jaquet-Droz.

En 2012, Jaquet Droz et l’Association Automates & Merveilles ont rendu hommage, à travers une exposition extraordinaire, aux trois figures marquantes de l’horlogerie du 18ème siècle: Pierre Jaquet-Droz, son fils Henri-Louis ainsi que leur collaborateur et Jean-Frédéric Leschot. A cette occasion, un nombre incroyable de pièces et d’informations ont été réunies, pour la première fois, dans trois musées du canton de Neuchâtel. Il était donc légitime, pour Jaquet Droz, d’accompagner le nouveau projet de l’association visant à sauvegarder et à mettre en valeur le patrimoine horloger neuchâtelois à travers la restauration  de trois pièces majeures : le planétaire de François Ducommun (Musée international d’horlogerie de La Chaux-de-Fonds), la pendule astronomique d’Albert Billeter (Musée d’art et d’histoire de Neuchâtel), et la pendule à oiseau chantant de Pierre Jaquet-Droz (Musée d’horlogerie du Locle, Château des Monts).

C’est plus particulièrement sur cette pièce que se concentrera le parrainage de la marque. Cette pendule, haute de 92.56 cm et constituée d’un cabinet garni d’appliques en bronze, est surmontée d’une cage où est logé l’oiseau chanteur. Le cabinet est emblématique du style Empire retour d’Egypte et de l’orientalisme en vogue sous Napoléon Ier avec les attributs que l’on connait de cette période : le sphinx, les victoires, les bustes à coiffure égyptienne, les cygnes et les feuilles de lotus. Le mouvement de la pendule est signé sur la platine «Pierre Jaquet-Droz à La Chaux-de- Fonds». Il est probable que ce soit Napoléon en personne qui ait fait installer le mouvement Jaquet Droz sur cette pièce, antérieur au cabinet, afin de l’offrir à une Princesse du Wurtemberg, un cadeau particulièrement en vogue à l’époque.

jaquet-droz-pendule

Entrée en 1984 dans les collections du Musée d’horlogerie du Locle – Château des Monts, la pendule devient rapidement une pièce majeure des collections du musée. Elle est composée d’un mouvement à double fusées et chaînes qui sonne les heures et les quarts sur deux cloches et d’un échappement à roue de rencontre. Le chant de l’oiseau est produit par une serinette à cylindre à picots qui peut jouer six airs différent sur dix flûtes. Durant la mélodie, l’oiseau pivote sur lui-même en ouvrant le bec, en agitant les plumes caudales et en gonflant la gorge.

La pièce n’ayant pas été actionnée depuis de nombreuses années, il est indispensable de démonter et nettoyer chaque élément. Chaque partie va être restaurée en respectant les caractéristiques d’origine. Le projet de restauration s’achèvera en 2018 à l’occasion du 280ème anniversaire de Jaquet Droz. À terme, la pendule à oiseau chantant devrait retrouver un état se rapprochant le plus possible de celui d’origine.

La marque

Au coeur de l'identité de Jaquet Droz réside aujourd'hui encore une philosophie d'élégance ouverte sur l'extérieur et datant du Siècle des Lumières. Les métiers d'arts, rares et délicats, pratiqués dans les ateliers de la Manufacture, donnent naissance à des oeuvres d'art miniatures et à des automates qui combinent l'excellence du design avec un niveau d'expertise horlogère inégalé.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >