X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Carl F. Bucherer

Rechercher dans :
Rebellion - Prêt pour la Super Saison

Rebellion Prêt pour la Super Saison

Après avoir remporté le Championnat du Monde d’Endurance FIA (WEC) dans la catégorie LMP2 l’an dernier, Rebellion Racing réintègre la catégorie LMP1 cette année avec pour objectif une victoire au Mans.

Rebellion Racing fonctionne en synergie avec Rebellion Timepieces et Rebellion Motors. Nous nous sommes entretenus avec Calim Bouhadra, travaillant au sein de ces trois entités, au sujet des montres et des courses automobiles. Il nous dévoile ses objectifs bien définis pour Rebellion Racing cette année et nous donne un bon indice sur ce que nous réserve Rebellion Timepieces pour Baselworld cette année.

Que représente la “Super Saison” 2018-2019 pour Rebellion Racing?
Il s’agit d’une nouvelle formule de competition mise au point par le Championnat du Monde d’Endurance (WEC) pour rendre le calendrier des courses plus logique. En temps normal, la saison se dispute de janvier à décembre, mais, cette année, le Championnat du Monde d’Endurance a décidé d’allonger la saison de sorte à ce qu’elle débute et s’achève par la course des 24 Heures du Mans qui se déroule toujours en juin. Cela signifie qu’à partir de juin 2019 les prochaines saisons se termineront toujours par la course des 24 Heures du Mans. Pour ce faire, il a évidemment fallu allonger la saison actuelle, ce qui entraîne un impact financier pour nous. Cependant, le grand avantage de ce changement est que, pour la toute première fois de l’histoire, la course des 24 Heures du Mans aura lieu à deux reprises au cours de la même saison : une en 2018 et l’autre en 2019.

Quel est votre objectif pour la saison ?
Tout simplement gagner au Mans. Cette année, nous avons de bonnes chances d’y parvenir, contrairement à il y a quelques années lorsque nous étions à la lutte avec des équipes disposant d’un budget de plus de 100 millions de dollars par saison. Porsche Motorsport dépensait environ 300 millions par saison, ce qui équivaut au budget de la Formule 1. En tant que petite équipe, nous n’avions pas les moyens de rivaliser. Ils possédaient des moteurs hybrides bien plus puissants. Au cours de ces dernières années, Audi et Porsche ont tous deux quitté le championnat. Désormais, il ne reste donc plus que l’équipe Toyota, avec deux voitures, et les privés. Huit autres voitures privées sont en lice cette saison et il y aura donc à nouveau une véritable concurrence.

Prêt pour la Super Saison

Rebellion R-13 © Rebellion Racing

Comment faites-vous pour concilier Rebellion Racing, Rebellion Timepieces et votre travail avec LEMO ?
C’est une simple question de passion. La passion est ce qui rassemble les trois entités. Je suis passionné de montres, passionné de sports automobiles et passionné également par notre garage [ndlr : Rebellion Motors]. A vrai dire, je suis passionné par mon travail qui change tous les jours et fait que je ne m’en lasse donc jamais. 

Pouvez-vous nous donner une idée de ce à quoi s’attendre de la part de Rebellion Timepieces à Baselworld ?
La principale information que je peux déjà vous révéler est que nous présenterons quelques modèles destinés à épouser un poignet plus petit, visant ainsi à attirer les femmes. Comme, jusqu’à présent, nous sommes connus pour être une marque résolument masculine, il s’agit donc pour nous d’une petite révolution.

La marque

C’est la passion des performances ultimes qui anime aussi bien Rebellion Timepieces que Rebellion Racing, deux entités dont les domaines d’activité sont intimement liés.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >

Vous aimerez aussi