X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Urban Jürgensen

Rechercher dans :
GMT Magazine
Hermès - Interview de Laurent Dordet, CEO Hermès Horloger

Hermès Interview de Laurent Dordet, CEO Hermès Horloger

« C’est une année d’adaptation et de réinvention.» « La fantaisie sérieuse d’Hermès Horloger continue de surprendre et de séduire ».

Comment résumeriez-vous l’année 2020 pour Hermès Horloger à ce stade ?
C’est une année pleine d’imprévus, qui nous oblige à être extrêmement agiles, aussi bien pendant le confinement qu’à sa sortie. Il faut s’adapter à un monde qui a changé, nous adresser aux clients et à la presse différemment. Dans toutes les crises il y a des opportunités, à nous de réinventer l’enchantement de nos clients, de nos vendeurs, de nos collaborateurs et de nos partenaires média différemment, pas seulement avec des outils virtuels. En termes de marche des affaires, nous sommes depuis le mois de juin sur une bonne voie de sortie de crise, mais très contrastée selon les pays. Pour donner leur chance à tous les produits, qui étaient arrivés avant le confinement et ceux qui étaient sur le point d’être lancés, nous avons tout décalé de 4 à 5 mois, voire à Watches & Wonders 2021 en espérant un contexte meilleur et plus porteur.

Interview de Laurent Dordet, CEO Hermès Horloger

Laurent Dordet CEO Hermès Horloger © Hermès

 
Le jury du GPHG a sélectionné deux de vos montres parmi les finalistes 2020, savez-vous combien de fois Hermès a été récompensée au GPHG ? Quel est d’après vous le Prix le plus significatif ?
Depuis qu’Hermès participe au GPHG, nos montres ont été sélectionnées une vingtaine de fois parmi les finalistes, et quatre d’entre elles ont été lauréates. Le premier et le dernier reflètent d’après moi parfaitement l’esprit de la Maison en matière d’horlogerie. En 2011, Arceau Le temps suspendu marquait l’entrée d’Hermès dans la haute horlogerie, autour d’une histoire fantastique et un résumé philosophique du temps Hermès. Le Grand Prix accordé à l’Arceau L’heure de la lune en 2019 est un reflet plus graphique et spectaculaire d’Hermès dans sa volonté de créer une montre originale à partir d’une complication traditionnelle, et de la réaliser techniquement de manière onirique, sans jamais se prendre au sérieux. Par ailleurs je suis très fier du Grand Prix accordé en 2018 à l’Arceau Robe du Soir dans la catégorie Métiers d’Art, car cette technique de mosaïque de cuir a été inventée par notre atelier de cuir de Bienne, et de celui décerné en 2015 à notre Slim d’Hermès QP dans la catégorie Calendrier.

Comment s’est effectué le choix des différentes pierres pour les séries limitées de l’Arceau l’Heure de la Lune ?
Nous avons deux types de pierres : l’un plutôt terrestre avec des collections annuelles présentées à notre réseau de boutiques et où l’esthétique prime, toujours guidée par notre Directeur de la Création Philippe Delhotal ; et l’autre issu de météorite tels que pour la nouvelle Black Sahara. Il s’agit là de raconter une histoire extraordinaire avec une météorite incroyablement belle et rare, attachée à des lieux particuliers, qui orientent ensuite la rencontre avec les clients.

Interview de Laurent Dordet, CEO Hermès Horloger

Arceau l'Heure de la Lune Black Sahara © Hermès


Sur la Slim GMT, l’affichage du second fuseau est assez osé, est-ce un pari ?
Cela l’était lors de son lancement en 2018 avec une série limitée en palladium, mais son succès nous a incités à la proposer cette fois en or dans la collection courante. Nous avons deux types de complications : complètement réinventées comme Arceau L’heure de la lune pour des collectionneurs horlogers et aficionados ou aussi des complications plus traditionnelles, différenciées et sublimées par une esthétique originale. C’est le cas de la Slim d’Hermès, dont la typographie a toujours été un élément déterminant et très apprécié, et qui nous a poussés à jouer avec son style en affichant une danse des heures sur le cadran GMT que d’autres ne se permettraient peut-être pas. Cette volonté de surprendre avec de la fantaisie s’illustre aussi lorsque nous mettons en scène le célèbre tyrannosaure du carré Hermès sur notre nouvelle montre de poche à répétition minute Arceau Pocket Aaaaargh !

Interview de Laurent Dordet, CEO Hermès Horloger

Slim GMT © Hermès

Est-ce important pour Hermès de proposer cette année une Arceau Lift avec tourbillon et répétition minutes ?
Là encore, l’idée technique du départ est devenue une idée stylistique dans cette pièce très signée avec son ouverture sur le mouvement en forme de tête de cheval, dont le succès nous ravit. Nous sommes très heureux de constater que nos clients les plus fidèles, qui ont découvert Hermès Horloger avec Arceau Le temps suspendu ou Arceau L’heure de la lune, reviennent très enthousiastes pour cette pièce de grande complication.

Interview de Laurent Dordet, CEO Hermès Horloger

Arceau Lift tourbillon répétition minutes © Hermès


Par contre les montres de sport sont sorties du terrain ?
Nous conservons l’inspiration sportive pour certaines collections à l’image de la Clipper dans le passé, mais cette année ne comprend pas de nouveauté dans ce domaine. Par contre en 2021, ce sera le cas avec une nouvelle ligne dévoilée lors de Watches & Wonders.

Comment évolue votre réseau de distribution ?
Il se compose de 311 magasins Hermès, dont une centaine réalise l’essentiel des ventes de montres car elle dispose des espaces nécessaires. Par ailleurs, notre réseau comprend 300 détaillants qui contribuent à hauteur de 15% de notre chiffre d’affaires, dont nous conserverons une centaine de points de vente dans les trois ans à venir, notamment les grands magasins performants en termes de volume et les meilleurs détaillants horlogers.

 

Vous aimerez aussi

La marque