X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Bovet 1822

Rechercher dans :
Dubai Watch Week
Dubai Watch Week - Interview de Mohammed Seddiqi

Dubai Watch Week Interview de Mohammed Seddiqi

Nous nous sommes entretenus avec le Directeur commercial de Seddiqi Holding, Mohammed Abdulmagied Seddiqi, à propos de l’édition 2016 de la Dubaï Watch Week.

En tant que directeur commercial de Seddiqi Holding, la holding derrière Ahmed Seddiqi & Sons, les organisateurs de la Dubaï Watch Week, Mohammed Seddiqi est responsable de la stratégie des affaires et du développement commercial de la société. Il est également très impliqué dans l’organisation de la Dubaï Watch Week.

En quoi cette deuxième édition de la Dubaï Watch Week est-elle comparable avec la première édition de l’an dernier ?

Notre équipe marketing a commencé à travailler sur cette deuxième édition de la Dubaï Watch Week le lendemain de la clôture de la première. Chez Seddiqi nous nous efforçons toujours de faire encore mieux et les résultats à ce stade ont été incroyables. Les panels sont fabuleux, les « master classes », avec davantage d’horlogers que l’an dernier, extraordinaires. Grâce à l’exposition présentant tous les lauréats du GPHG 2016, les clients peuvent plus facilement comprendre qui a gagné et pourquoi. Je crois que le résultat global est exceptionnel et pédagogique. C’est une expérience que nous espérons pouvoir améliorer encore l’an prochain, même si c’est un défi à ce niveau. Mais je suis convaincu que notre équipe en est capable.

Avez-vous eu des réactions à l’exposition dans le Dubaï Mall ?

La réaction de bon nombre de gens est de demander quand nous aurons un musée horloger à Dubaï. Je crois que c’est prématuré, mais avoir une grande quantité de pièces de musée en provenance de Suisse à Dubaï pour la première fois à côté de la collection familiale a produit quelque chose que les gens ne reverront peut-être jamais. Ceux qui ne connaissent pas les montres sont heureux d’en apprendre l’histoire. C’est l’un des rares produits sur notre marché aujourd’hui qui a une riche tradition dont nous pouvons montrer les preuves. Nous pouvons faire connaître les êtres humains qui ont fabriqué les montres et ce n’est pas nécessairement le genre d’histoire que nous apprenons à l’école. Nous apprenons par exemple qui était Ferdinand Berthoud, qui a quitté la Suisse pour s’installer à Paris et est devenu l’horloger de l’empereur. Je crois que les enfants sont plus intéressés par ce genre d’histoire.

Est-ce pour cela qu’il est d’autant plus important d’avoir des personnages comme Philippe Dufour, ainsi que des horlogers impartissant des « master classes », de façon à ce que les gens puissent aussi appréhender le côté humain dans la fabrication d’une montre ?

C’est essentiel de montrer les efforts que demande la fabrication d’une montre, d’écouter les experts ici qui peuvent expliquer que c’est une magnifique histoire.

La Dubaï Watch Week a déjà une dimension mondiale. Souhaitez-vous développer cela ?

Nous nous concentrons sur Dubaï. Mais aujourd’hui pour nous Dubaï n’est pas juste une ville. C’est une ville qui a prouvé au monde entier que rien n’est impossible. Tout peut être fait. Associer notre semaine de l’horlogerie au nom même de Dubaï lui donne davantage de crédibilité et montre que nous pouvons aussi faire comme Dubaï, à une beaucoup plus petite échelle. Aucune autre ville ne pourrait accomplir ce que Dubaï a accompli au cours des vingt dernières années.

Avez-vous des idées d’améliorations ou de nouvelles choses à entreprendre pour la prochaine édition de la Dubaï Watch Week ?

Nous aurons un débriefing à la fin de la manifestation et nous verrons ce qui n’a pas marché, ce que nous pouvons améliorer pour qu’elle soit encore plus réussie l’année prochaine et bénéficie d’un rayonnement encore plus important.


 
 

Vous aimerez aussi