X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Zenith

Rechercher dans :
Chopard L.U.C Full Strike - Le son du saphir

Chopard L.U.C Full Strike Le son du saphir

A l'occasion des 20 ans de sa manufacture, Chopard lance sa première répétition minutes. La L.U.C Full Strike innove sur plusieurs points et sur-performe sur l'essentiel : le son !

Pour célébrer les vingt ans de sa fondation, la manufacture Chopard frappe un grand coup. Elle lance sa première montre à répétition minutes, la L.U.C Full Strike. Pourquoi Fullstrike, qui signifie littéralement « frappe complète » ? Parce que la marque disposait déjà d’une montre à sonnerie, la Strike One, une sonnerie au passage lancée en 2006, c'est à dire les dix ans de la manufacture. Un sonnerie au passage ne tinte qu'une seule fois (one strike donc), au passage de chaque heure. Une répétition minutes donne l'heure qu'il est, acoustiquement, à la minute près, ce qui est une autre paire de manches.

Seulement voilà, la répétition minutes a énormément progressé depuis dix ans. En intensité sonore, en qualité acoustique, en tarifs, en sécurité de fonctionnement, le niveau de la concurrence s'est élevé. Vu le temps qu'il a fallu à Chopard pour achever ce développement, la marque a regardé passer bien des innovations. Pour se mettre à niveau et lancer une montre qui fait date (pas au sens littéral), elle a décidé de créer une répétition minutes au fonctionnement unique en multipliant les innovations. De multiples sécurités la protègent des erreurs de manipulation. Sa réserve de marche de sonnerie est exceptionnellement longue. Son architecture particulière la rend assez compacte. Ses finitions manuelles sont de très haute qualité et frappées au sceau du Poinçon de Genève. Son mouvement est tout en maillechort non traité...pour toutes ces raisons que nous n'approfondirons pas ici, la Fullstrike est une montre réellement très réussie. Mais ce qui la rend géniale (oui, géniale), c'est le son qu'elle produit.

La sonorité de la L.U.C Full Strike n'a littéralement pas d'équivalent. Elle ressemble au tintement qu'un couteau produit sur un verre de cristal lorsqu'un convive d'un banquet demande le silence pour faire un discours. Son secret ? La Fullstrike sonne sur du cristal. Au lieu d’être en métal, ses timbres, les pièces qui produisent le son, sont en cristal de corindon, c'est à dire en saphir. Ce qui ne s'était jamais fait et qui a permis à Chopard de déposer un brevet. On découvre ainsi que le saphir sonne extrêmement bien, qu'il ne casse pas quand un petit marteau d'acier lui tape dessus sans relâche pour le faire tinter. Petit détail amusant de la Full Strike, ce marteau a la forme d'une cloche...

Sur le papier, tout cela est très appétissant. Mais en vrai ? La promesse est tenue, car à l'oreille, la Full Strike est vraiment étonnante. Elle sonne très fort, très clair, très long. Chaque tintement reste suspendu en l'air, d'une manière inattendue. Ces qualités, extrêmement rares et surtout quand elles se cumulent, sont dues à un second secret. Les timbres font corps avec le verre de la montre. Il s'agit d'une seule pièce, taillée dans un bloc de saphir massif. La vibration qui naît dans le timbre est naturellement propagée jusqu'au verre, grande membrane qui vibre exactement comme un haut-parleur dans une enceinte hi-fi.

Chopard LUC Fullstrike verre et timbres

Ce n'est pas juste cet effet de surface qui fait la différence. C'est l'homogénéité de cet ensemble. Dans une montre à répétition minutes classique, les timbres sont fixés sur le mouvement, qui est fixé à la boite, à laquelle est fixé le verre. Toutes ces pièces sont séparées et en matières différentes. Leur liaison est nécessairement imparfaite. Or dans les processus de propagation d'ondes, la qualité des liaisons est primordiale. Toute rupture crée une déperdition d'énergie et dans ce domaine, l'énergie est le message. On perd donc de la qualité sonore. Pas dans le cas de la Full Strike.

Résultat, la personnalité sonore de la Full Strike est exceptionnelle. Elle possède un son véritablement cristallin, un adjectif qu'utilisent bien des marques mais qui est souvent un vœu pieux, pas une réalité. Autre qualité de ce son, il possède une véritable richesse. Il ressemble au son que produit un instrument de musique. Ses tonalités sont chaudes et pleines.

La Full Strike s'inscrit ainsi immédiatement dans la lignée des meilleures répétitions minute, et pourtant il s'agit du coup d'essai de Chopard. Autre surprise, les hommes qui ont créé ce mouvement et cette montre ne sont pas des experts de la répétition minutes, ni des transfuges d'une autre marque qui s'en serait fait une spécialité. Non, ces messieurs sont des purs produit du bureau technique de Chopard. C'est leur première réalisation de ce genre. Et c'est une pleine réussite.

Chopard LUC Fullstrike Système Sonnerie

 

Watch Finder

Rechercher par :

Trouvez votre montre >

La marque

La Maison Chopard incarne à la perfection l’alliance entre horlogerie et joaillerie. En tout temps, elle a su répondre aux attentes de son époque, en s'appuyant sur quatre valeurs essentielles : Le Savoir-faire, la tradition, l'innovation et l'engagement dans des actions philanthropiques.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >