X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Cabestan

Rechercher dans :

Rolex

Incontournable hier, aujourd’hui, demain : Rolex représente mieux qu’aucune autre la pérennité de l’horlogerie suisse, de son progrès constant, sans jamais rien renier de sa technicité ni de son élégance. Plus qu’une marque, un mythe.

A propos

Qui n’a jamais mis ou voulu mettre une Rolex à son poignet ? Qui n’a jamais eu l’occasion de porter le regard sur ses modèles, les Oyster Perpetual, Datejust et Sea-Dweller ? La montre Rolex est une réalité devenue mythe, le synonyme d’un luxe suisse dont les ventes aux enchères affolent le monde des collectionneurs. Chaque modèle a son histoire et les amateurs de la marque connaissent les moindres subtilités des mouvements, cadrans, bracelets, boîte et éditions.

Les clés d’un succès planétaire

S’il ne fallait retenir qu’un seul élément du succès de la marque suisse, c’est avant tout son élégante technicité. La montre Rolex est aussi belle que fiable. En étant toujours restée fidèle à son style, elle a su développer des mouvements de grande qualité, innovants, donnant vie à des chronographes de premier plan, devenus chronomètres superlatifs. La marque a également su rendre l’acier inoxydable synonyme de prestige grâce à des boîtiers et bracelets fruits de longues années de recherche et développement. Les modèles de plongée sont en première ligne des outils indispensables aux plongeurs professionnels, pour qui les Submariner sont devenues une absolue nécessité. Aujourd’hui, même si le marché s’est considérablement développé, avec l’apparition d’une grande variété de modèles pour hommes, femmes, habillés de noir, blanc et de bien d’autres choix, la Submariner reste un instrument de plongée avant toute chose.

Fille des airs

La GMT-Master s’est quant à elle imposée à chaque occasion où l’homme a voulu conquérir les airs. La ligne complète de différents modèles de la collection reste toutefois dominée par celui, emblématique, doté d’une lunette rouge et bleue. Cette version en acier est devenue pour les amateurs d’aviation la première dans leur coeur pour avoir, au poignet, deux fuseaux horaires. Encore aujourd’hui, la Rolex GMT-Master II est appréciée pour sa robustesse et son élégance cosmopolite.

La légende continue

Encore de nos jours, il n’est toujours simple d’obtenir livraison d’une Rolex selon ses souhaits. Certains modèles sont devenus des légendes qui s’arrachent. Un chronographe Cosmograph Daytona, dans sa version première avec cadran noir et blanc, requiert souvent une longue attente. Le marché de l’occasion et celui des ventes aux enchères est lui aussi le fruit d’intenses spéculations de la part de passionnés aguerris. Si la qualité première de montres de luxe suisses est de garder leur valeur, voire de l’accroître, Rolex n’est plus une référence, c’est une institution.

Cellini, l’autre Rolex

Dernièrement, la Cellini est venue compléter les collections premières de Rolex. Cette montre ne réplique en aucun cas ses aïeules mais ouvre au contraire un style nouveau, l’occasion pour la manufacture de jouer la carte de l’élégance classique et intemporelle. Ses cadrans s’ouvrent sur des phases de Lune, date, au sein de boites en or gris ou rose. La collection respire le luxe authentique, la bienfacture suisse et séduit les hommes et femmes avec une alternative mondaine aux modèles techniques de Rolex.

Les montres