×

Cette recherche est sponsorisée par Louis Vuitton

Rechercher dans :

Parmigiani Fleurier

L’un des plus récents exemples de réussite dans l’industrie horlogère suisse, Parmigiani Fleurier est né du lien étroit entre l’horloger Michel Parmigiani et la Fondation de Famille Sandoz

A propos

Michel Parmigiani n’aurait pas pu obtenir son diplôme d’horloger à pire époque : pendant ce que l’industrie horlogère suisse appelle aujourd’hui « la crise du quartz ». A un moment où le milieu perdait des emplois par milliers, créer un atelier semblait relever de la folie. Mais Michel Parmigiani s’est résolument maintenu sur la voie de l’horlogerie traditionnelle en se consacrant à l’art de la restauration de montres.
 
Son destin s’est noué au début des années 1980, lorsqu’Effrène Jobin, conservateur du musée d’horlogerie du Locle, cherchait quelqu’un pour assurer l’entretien et la restauration de l’une des plus éminentes collections suisses de montres de poche et d’automates : la collection Edouard-Marcel Sandoz appartenant à la famille Sandoz.
 
Après des années de collaboration durant lesquelles la famille a découvert l’exceptionnel talent d’horloger de Michel Parmigiani, Pierre Landolt, aujourd’hui président de la Fondation de Famille Sandoz, a encouragé Michel Parmigiani à se lancer et la marque Parmigiani Fleurier a été créée en 1996, la même année où la société familiale Sandoz a fusionné avec Ciba-Geigy SA pour devenir Novartis.
 
En réunissant cinq entités différentes en moins de six ans, la Fondation de Famille Sandoz a bâti un centre complet de compétences horlogères, une authentique manufacture dont tout le savoir-faire s’incarne dans la marque Parmigiani Fleurier.

1996
Création de Parmigiani Fleurier le 29 mai 1996.
1999
Présentation de Ionica, la première montre bracelet de Parmigiani Fleurier.
2010
La Bugatti Super Sport témoigne du degré de maîtrise que la marque a atteint en matière de technologie horlogère de pointe.
2014
La marque présente le tourbillon volant le plus mince du monde, le Tonda 1950 Tourbillon.
2016
Parmigiani Fleurier dévoile la Tonda Chronor Anniversaire, dotée du premier mouvement chronographe intégré de la marque.
Philosophie

Nombre de marques horlogères aspirent au titre de « manufacture », mais rares sont celles qui peuvent légitimement y prétendre, et plus rares encore celles qui sont indépendantes. Une véritable manufacture est capable de produire une montre de A à Z, jusqu’au plus minuscule des composants et en particulier le spiral sans lequel une montre mécanique ne peut pas fonctionner.
 
Seulement cinq ans après la naissance de Parmigiani Fleurier en 1996, un écosystème complet avait été établi et permettait à la marque de faire valoir fièrement son statut d’authentique manufacture, indépendante de tout groupe. Les pignons et les roues d’engrenage produits par Elwin sont assemblés dans les échappements et les spiraux fabriqués par Atokalpa, qui sont à leur tour imbriqués dans les mouvements finis produits par Vaucher Manufacture et ajustés dans des boîtiers réalisés par Les Artisans Boîtiers et complétés par des cadrans de Quadrance & Habillage. Et toutes ces entreprises sont en de bonnes mains, celles de la Fondation de Famille Sandoz. Même les bracelets en cuir de Parmigiani Fleurier sont confectionnés par Hermès spécialement pour la marque.

Les collections

Bugatti

Avec son mouvement horizontal, spécialement conçu pour s’ajuster à cette forme inhabituelle de boîtier, et ses deux guichets d’affichage séparés dans le boîtier triangulaire, la Bugatti est une icône incontournable de Parmigiani Fleurier.

Kalpa

La première montre bracelet de la marque a été lancée sous le nom de Ionica, puis a plus tard été rebaptisée Kalpa XL. Elle demeure une pierre angulaire de la collection Parmigiani Fleurier. Elle est équipée du premier mouvement réalisé à l’interne, le PF110, un calibre à remontage manuel avec 8 jours de réserve de marche. Avec ses modèles à boîtiers de dimensions plus réduites, la Kalpa est aussi un pilier de la collection féminine de Parmigiani Fleurier.

Ovale

Le modèle Ovale maîtrise les contraintes esthétiques d’un boîtier ovale grâce à ses ingénieuses aiguilles extensibles qui s’ajustent aux différentes distances entre le centre de la montre et les index autour de la circonférence du cadran

Tonda

La montre classique typique de Parmigiani Fleurier est disponible en versions masculine et féminine avec de nombreuses complications différentes, de la simple petite seconde au tourbillon et à la répétition minutes.

Les montres

Parmigiani Fleurier, des objets horlogers d’exception

Parmigiani Fleurier reste un objet insaisissable de l’histoire horlogère. C’est l’une des rares maisons parvenue à se hisser au rang des manufactures séculaires les plus estimées alors qu’elle vient tout juste de souffler ses vingt bougies. Durant ces années, la marque s’est illustrée par une qualité constante, un soin permanent au détail, produisant des objets horlogers d’exception (montre, pendules) que peu de marques peuvent égaler.

De l’art de la restauration comme inspiration

Cette vaste entreprise donne un charme particulier à Parmigiani Fleurier. Peut-être est-ce aussi dû à la présence continue, en ses murs, de son horloger fondateur, Michel Parmigiani. L’homme est et reste restaurateur. Plongé à corps perdu depuis plusieurs décennies dans des garde-temps des siècles passés, il a su en tirer l’essence pour créer des pièces d’exception au design contemporain. Ses calibres, premiers sur bon nombre d’avancées majeures de l’horlogerie, sont largement brevetés. Leurs complications animent des mouvements dont la production est intégralement réalisée en interne. A ce titre, Parmigiani Fleurier est probablement la seule maison de cette envergure, aussi jeune, à être quasiment depuis ses débuts un manufacture totalement intégrée.

Cylindrées horlogères

Depuis, nombreux sont les modèles qui ont façonné les contours de la marque. Kalpa, Tonda, Pershing ou Bugatti sont autant de pièces qui résonnent dans le coeur des collectionneurs les plus avertis. Or rose et or blanc y côtoient d’infinies variations de cadrans et mouvements. La dernière, Bugatti, mérite toutefois quelques attentions particulières.

Voilà près de 15 ans que le partenariat court entre la marques aux bolides supersoniques et l’horloger. A plus d’une occasion, Parmigiani Fleurier a édité des pièces à la croisée des deux mondes. Mouvements tubulaires, tourbillons, châssis futuristes, les créations Bugatti sont parmi les plus avant-gardistes de l’horlogerie moderne. Elles complètent à la perfection les chronographes Pershing, dont le design racé dessiné par la maison en font des pièces d’exception au cadran sportif. Au final, chacune de ces collections traduit la tension créative permanente de Parmigiani Fleurier et de sa production très confidentielle, tirée entre tradition et modernité.

Au bonheur des dames

Du côté des collections féminines, les créations de la manufacture choisissent clairement le camp de la modernité. Les multiples cadrans des Kalpa, par exemple, s’habillent de nacre naturelle, blanche, rose ou violette, de mouvements mécanique ou à quartz, à deux ou trois aiguilles. Complétées par les Kalparisma, ces pièces raffinées dans les moindre détails offrent, année après année, un regard nouveau sur l’horlogerie suisse. Chacune d’elle offre de surcroît une identité individuelle sans jamais renier les fondations du style Parmigiani Fleurier, parmi lesquelles les aiguilles glaives, les cornes caractéristique de la maison, des mouvements mécaniques 100% manufacture, des bracelets signés Hermès.