×

Cette recherche est sponsorisée par Richard Mille

Rechercher dans :

Maurice Lacroix

Établie au cœur du Jura suisse, Maurice Lacroix produit des montres de qualité depuis plus de 40 ans et a développé 14 mouvements maison ces 10 dernières années.

A propos

Maurice Lacroix est basée à Saignelégier, dans le Jura suisse, une région connue pour ses prouesses horlogères. Depuis 40 ans, la marque a produit des montres réputées pour leur valeur perçue élevée et pour l’attention portée aux détails. C’est en 2006 que Maurice Lacroix conçoit et développe son premier mouvement maison, lequel sera le premier des 14 calibres mécaniques maison qui équipent aujourd’hui ses montres.

Maurice Lacroix a reçu de la part de divers panels horlogers plus d’une douzaine de prix majeurs pendant toutes ces années, en reconnaissance de ses designs, d’une créativité ingénieuse et de son savoir-faire. La marque est distribuée dans 2'200 points de vente à travers le monde.

L’entreprise s’appuie sur une formule gagnante pour continuer à croître : qualité, fiabilité, ingéniosité et détermination s’expriment pleinement au travers de designs frais à haute valeur perçue et d’innovations technologiques. Maurice Lacroix cherche en permanence à offrir à ses clients une nouvelle perspective du temps pour les accompagner et les gratifier dans leur quête du succès. C’est cette « Passion du Progrès » qui est au cœur de la culture d’entreprise.

Le 1er juillet 2011, DKSH prend une participation majoritaire dans le groupe Maurice Lacroix. Cette société suisse, basée à Zurich et leader dans la fourniture de services destinés à l’expansion de marchés en Asie, emploie 30'320 personnes réparties sur 780 bureaux dans 36 pays. Elle a généré un chiffre d’affaires net de 10,5 milliards de francs suisses en 2016.

1975
Desco débute la production de montres sous la marque Maurice Lacroix.
1992
Lancement de la 1ère Masterpiece Cinq Aiguilles.
2001
Maurice Lacroix ouvre ses propres ateliers de production.
2006
Lancement du 1er mouvement maison ML-106.
2016
Relancement du modèle iconique Calypso sous le nom d’«Aikon».
Philosophie

Savoir-faire, innovation et design sont les piliers de Maurice Lacroix. Une forte attention est portée à la finition des différents composants intérieurs et extérieurs de la montre, depuis la décoration du mouvement jusqu’à la terminaison du cadran, en passant par le polissage du boîtier et du bracelet. Maurice Lacroix est à la pointe de l’innovation avec l’utilisation du nouvel alliage propriétaire « Powerlite », de composants produits grâce au procédé LIGA (notamment sur le modèle emblématique « Square Wheel ») ou même de pièces en silicium pour les échappements. La marque a ainsi reçu pas moins de 14 prix de design (Red Dot) ces 10 dernières années en reconnaissance de son approche innovante d’affichage du temps sur des modèles comme Square Wheel et Mysterious Second.

Les collections

Aikon

Aikon représente la résurrection de la collection Calypso, l’un des plus importants succès de la marque entre 1990 et 2003. Elle est aujourd’hui la collection emblématique de Maurice Lacroix et incarne le lien entre le passé et le futur de la marque.

Eliros

Lancée en 1996, Eliros est la collection lifestyle offrant qualité et style à un prix abordable, avec une offre importante de bracelets interchangeables.

Fiaba

Lancée initialement en 1995 dans un boîtier rectangulaire, la collection Fiaba est devenue ronde avec son boîtier galbé et son motif goutte d’eau sur le cadran. Disponible avec ou sans diamants sur le cadran et le boîtier, Fiaba incarne la montre classique pour dames.

Les Classiques

Le nom parle de lui-même et les montres de cette collection sont inspirées des premiers modèles produits sous la marque Maurice Lacroix. Combinaisons d’un design raffiné et de mouvements mécaniques de haute horlogerie, Les Classiques offrent les fonctions les plus populaires : 3 aiguilles, phase de lune et chronographe.

Masterpiece

La collection Masterpiece est à la pointe de l’expertise horlogère de Maurice Lacroix, s’appuyant sur 25 ans d’excellence à concevoir et réaliser des montres avant-gardistes. Les développements réalisés pour la collection Masterpiece ont produit les pièces les plus emblématiques de la marque, telles que Square Wheel (200), Mysterious Second (2013) et Gravity (2014), ainsi qu’une gamme de montres squelettées.

Pontos

Tirant son nom du mot « pont », cette collection se veut une passerelle entre la gamme classique et les modèles de haute horlogerie chez Maurice Lacroix, en mettant l’accent sur le design et en offrant un vaste choix de complications à base de mouvements mécaniques.

Les montres

En horlogerie, les exercices les plus simples sont souvent les plus compliqués. Lorsque l’on se fixe comme credo de proposer un luxe abordable, de belle facture, swiss made, les portes de la joaillerie et des métaux précieux se ferment juste avant celles des grandes complications. Alors commence le véritable pari horloger, celui de la créativité maîtrisée, du jeu des matières, de la construction d’une identité en jouant sur les boitiers, diamètres, mouvements, cadrans, bracelets, boucles dans leurs moindres détails.

L’excellence simple

A ce registre, Maurice Lacroix excelle. Cette marque indépendante s’est dotée de capacités de manufacture qui lui offrent une liberté créative certaine. Elle la mit au profit de montres soignées réparties en six collections. Certaines d’entre elles ont traversé les générations pour s’imposer comme des références du luxe accessible : Aikon, Eliros, Pontos, Fiaba ou les sobrement nommées Classiques. Si la première se veut la plus sportive, notamment en raison de ses nombreuses références dotés d’un mouvement à chronographe, les autres collections s’offrent un luxe intemporel et sobre, grâce à l’usage d’acier inoxydable, en boitier ou bracelet avec variations également proposées en cuir.

Ladies first

Côté dames, la collection Fiaba a renouvelé l’exercice de l’horlogerie féminine grâce à une fabrication soignée de chaque pièce, des diamètres doux (de 28 à 32 mm) et des variations de matière et de couleurs, notamment sur la couronne habillée d’une pierre bleue saphir. Les mouvements à quartz offrent une autonomie de plusieurs années tout en offrant un premier niveau de complication utile, comme une date à 3h.

Passion vintage

Maurice Lacroix n’a pas traversé les années vintage : elle y est née. Les Eliros sont le produit de ces annés 70 ou chaque montre s’offrait peu de détails mais allait à l’essentiel, avec une épure revendiquée, un design minimaliste et rien d’autres que boîte, bracelet, cadran, mouvement et bracelet. C’est dans cette perspective que les collections actuelles privilégient des diamètres modérés (40 mm) ou encore l’acier inoxydable d’une belle maille milanaise terminée par une sobre boucle ardillon.

A la poursuite du juste prix

Chaque garde-temps Maurice Lacroix se doit de proposer une forte valeur perçue pour un prix toujours juste. Dans cette optique, chaque détail est étudié, du type de fermoir jusqu’à la qualité du cuir en passant par le traitement appliqué à l’acier inoxydable. Côté calibre, la marque propose souvent l’alternative du quartz au mouvement mécanique. Ce dernier offre l’authenticité suisse lorsque le quartz promet fiabilité, précision et robustesse. Selon les complications désirées et l’usage que l’on en fait, comme pour un chronographe, il peut être judicieux de peser le pour et le contre du mécanique ou du quartz. Il en ira de même des métaux précieux, dont la beauté se complète parfois d’une sensibilité aux affres du temps. Une chronographe sportif à usage quotidien sera plus pertinent en acier inoxydable. S’il s’agit d’une pièce de plongée, Maurice Lacroix propose également différents types de fermoirs pour, par exemple, assurer une parfaite tenue en eau de mer que ne pourrait garantir un bracelet en cuir. Chaque collectionneur averti porte son regard sur ces détails et Maurice Lacroix sait aujourd’hui répondre à tous.

L’exception Masterpiece

Si chaque collection a sa propre identité, chaque modèle de la gamme Masterpiece possède individuellement son caractère le plus affirmé. C’est là que Maurice Lacroix donne libre cours à sa créativité. Davantage que de grandes complications, la marque offre ici des pièces dotée d’une riche ingéniosité mécanique. Le modèle à roue carrée ou celui à seconde mystérieuse sont devenus des classiques que les collectionneurs possèdent. Même le chronographe est ici réinventé, jouant de ses ouvertures, de ses couleurs, mariant cuir et acier avec fond saphir pour ne rien perdre d’une belle mécanique suisse ici dévoilée. Les diamètres sont plus généreux, l’accent est mis sur le mouvement de la montre, partie intégrante d’un design particulièrement abouti.