×

Cette recherche est sponsorisée par Richard Mille

Rechercher dans :

Hublot

Depuis ses débuts, Hublot incarne un design et une innovation en rupture d’avec l’ordre horloger établi. Avec Jean-Claude Biver et dès 2004, ces valeurs sont érigées en un nouveau code génétique qui conduit la marque à développer des garde-temps particulièrement audacieux et ancrés pour la plupart dans une sportivité extrême.

A propos

Hublot, c’est avant tout l’histoire de deux hommes, Carlo Croco et Jean-Claude Biver.

Lorsque le premier a lancé sa propre marque, MDM Geneva, en 1980, son idée était simple : créer une montre qui puisse être portée en toutes occasions, simple et abordable, classique et sportive. Son objectif est de créer un design immédiatement reconnaissable ainsi qu’un bracelet différent des traditionnels cuir et acier. Après trois ans de R&D, il obtient un bracelet en caoutchouc naturel qui offre la sensation de se régénérer au contact de la peau. Associé à des cadrans noirs, ce bracelet devint la signature esthétique des premières Hublot.

Rapidement, les autres marques s’emparent de ce concept, élevant Hublot au rang de référence. La consécration vint du choix Hublot que firent de nombreuses cours royales : les rois de Grèce, d’Espagne, de Suède ou encore le prince de Monaco en acquirent tous un exemplaire.

Après ce lancement réussi, Carlo Croco se consacra presque exclusivement à sa fondation.

A la même époque, Jean-Claude Biver décide de prendre du recul par rapport à la marque qu’il dirige, Blancpain. Rapidement, il perçoit le défi que représente Hublot. La vague sur laquelle elle s’était construite doit se réinventer. Son bracelet si distinctif était devenu un standard des montres sportives.

Pour relancer Hublot, il se penche sur son ADN. L’or et le caoutchouc à l’esprit, il se figure que leur fusion peut créer un nouveau big-bang horloger. Ainsi naquirent la Big Bang et la Fusion, lesquelles, avec la King Power, allaient constituer le nouveau départ de Hublot.

Dès lors, la progression de la marque est fulgurante. En 2008, elle rejoint le groupe LVMH puis, rapidement, développe sa propre manufacture et noue de nombreux partenariats sportifs autour de garde-temps alliant des matériaux toujours plus innovants, tels le hublonium ou encore l’or Magic Gold.

1980
Naissance de la première montre Hublot.
2004
Jean-Claude Biver devient CEO.
2005
La « Big Bang » reçoit le prix « Best Design » au Grand Prix d’Horlogerie de Genève.
2008
Hublot rejoint le groupe LVMH.
2015
Hublot inaugure sa seconde manufacture et fête les 10 ans de la Big Bang.
Philosophie

Dès ses débuts, Hublot incarne un design et une innovation en rupture d’avec l’ordre horloger établi. Avec Jean-Claude Biver et dès 2004, ces valeurs sont érigées en un nouveau code génétique qui conduit la marque à développer des garde-temps particulièrement audacieux et ancrés pour la plupart dans une sportivité extrême.

Avec ses boîtiers aux dimensions généreuses et aux matériaux innovants, Hublot fait la part belle aux chronographes ainsi qu’aux finitions serties uniques. Résolument moderne, le garde-temps Hublot affiche sa vision sans concession de l’horlogerie du 21ème siècle.

Les collections

Big Bang

Cette collection historique de Hublot, dotée d’une forte personnalité, marie la céramique, le kevlar ou encore le caoutchouc au sein d’un généreux boîtier.  L’élégante Big Bang est déclinée en acier, or rouge ou or blanc.

Classic Fusion

Cette collection rend hommage aux premières créations de la marque, offrant à la fois des mouvements heures, minutes, secondes ainsi que des complications essentielles telles le chronographe ou le tourbillon.

Les montres