×

Cette recherche est sponsorisée par Piaget

Rechercher dans :

F.P.Journe

L’une des dernières manufactures genevoises 100% indépendante. Un univers de Haute Horlogerie traditionnelle, revisité avec technicité, créativité et audace, prisé des plus grands collectionneurs.

Les montres

Combien reste-t-il de manufactures genevoises 100% indépendantes, dédiées à la Haute Horlogerie ? Peu, très peu. F.P. Journe en fait partie. Là où d’autres valoriseraient également leur patrimoine séculaire, la maison argue au contraire de sa jeunesse et de tout ce qui y est associé : créativité, dynamisme, un cercle de collectionneurs restreint mais extrêmement fidèles et, encore aujourd’hui, un horloger originaire de Marseille toujours à la tête de la marque qu’il a créée sur son propre nom. Tout cela et bien plus encore se trouve résumé dans la devise de la maison : Invenit & Fecit.

Au commencement était un cadran

Il existe une autre particularité créative de F.P. Journe : toutes les montres sont d’abord conçues autour de leur cadran. C’est le premier élément dessiné et décidé par François-Paul Journe. Premier marqueur identitaire d’une montre, le cadran signe l’esthétique d’une marque, d’une collection. Ils partagent tous un équilibre particulièrement travaillé. Les aiguilles qui les survolent sont elles aussi propres à la manufacture, avec un profil délicat terminé par une pointe qui indique très précisément les heures, minutes et secondes mais aussi la réserve de marche, la date et bien d’autres complications.

Mouvements 100% manufacture

Au delà du cadran, les mouvements F.P. Journe constituent l’attrait principal des collections maison. Ils sont tous conçus, fabriqués, assemblés et finis en interne. Pour une partie d’entre eux, ils sont réalisés en or. Ils permettent à chaque montre F.P. Journe d’afficher des caractéristiques propres à la maison : une Grande Date brevetée et extra-plate, un balancier exclusif que l’on retrouve sur les collections Octa et Souveraine, des boucles déployantes en platine, des boitiers toujours en or ou en platine, avec une exception pour la Sonnerie Souveraine qui utilise l’acier pour ses propriétés acoustiques.

Un univers de complications

F.P. Journe est également une manufacture reconnue pour ses complications. Le calibre de la seule Grande Sonnerie avec répétition minutes a exigé six ans de développement et dix brevets. Le tourbillon ? Alors qu’il est bien souvent un aboutissement, il fut la première pièce réalisée par François-Paul Journe, en 1999, avec remontoir d’égalité. Depuis, les collections se sont enrichies de quantièmes perpétuels, phases de Lune, ainsi que de nombreux chronomètres dont, fait rarissime, plusieurs variations à résonance, une complication rarissime excessivement difficile à développer pour un horloger. Elles se nomment aujourd’hui Souveraine, Octa, Linesport et Elégante. D’autres ont disparu au fil des années, comme le Centigraphe, maintes fois récompensé de prix et aujourd’hui un une pièce de collection recherchée.

Une élégante impertinente

L’Elégante, elle, reste une exception, pour deux raisons. La première est son calibre électro-mécanique avec détecteur de mouvement. Il offre une autonomie de 8 à 10 ans avec mise en veille après 30 minutes d’immobilité, afin d’économiser son énergie. Sa remise à l’heure se fera automatiquement dès que la montre sera de nouveau portée au poignet. Enfin, seconde raison, c’est initialement une montre pour femmes qui s’est ensuite vu décliner pour hommes, non l’inverse comme l’histoire horlogère le pratique souvent. Aujourd’hui, l’Elégante se trouve donc aussi bien en format féminin volontiers serti qu’en variation pour hommes, s’étirant sur 48 mm et utilisant notamment le titane.

Un réseau de boutiques très maîtrisé

Enfin, dernier élément distinctif de F.P. Journe : son réseau de vente. La manufacture genevoise distribue ses garde-temps quasi exclusivement par le biais de ses propres boutiques propriétaires, à Paris, New York, Tokyo, Genève ou encore Los Angeles. Construit année après année, ce réseau de boutiques et ses salons offre un luxe horloger rare pour une manufacture de Genève - le prix de son indépendance.