×

Cette recherche est sponsorisée par Richard Mille

Rechercher dans :

Favre-Leuba

Favre-Leuba est la deuxième plus ancienne marque horlogère suisse. Elle trouve ses origines dans l’atelier d’Abraham Favre au Locle, dont la première mention remonte à 1737.

A propos

L’histoire de Favre-Leuba commence le 13 mars 1737 avec la première mention officielle de l’atelier d’horlogerie d’Abraham Favre au Locle, ce qui en fait l’une des plus anciennes marques horlogères suisses. Douze ans plus tard, Abraham Favre est nommé maître horloger du Locle et commence à développer sa propre marque. Après sa mort en 1790, la compagnie revient à son fils Abraham qui fonde en 1792 la société A. Favre & Fils avec ses deux fils Frédéric et Henry-Auguste (représentant la quatrième génération de la famille Favre) en association avec Auguste Leuba de Buttes dans le Val-de-Travers. Favre et Leuba exportent leurs montres de poche en Allemagne et en Russie, ainsi que dans d’autres marchés plus lointains comme Cuba, New York, le Brésil et le Chili afin de renforcer leur marque commune.

Le fils d’Henry-Auguste Favre, Fritz, épouse Adèle-Fanny Leuba en 1855 et adopte le double nom de famille Favre-Leuba. En 1865 il voyage en Inde, où il lance Favre-Leuba comme la première manufacture horlogère suisse dans le sous-continent. Par conséquent le pays devient bientôt l’un des marchés les plus importants de la marque. Henri, fils d’Henry-Auguste, développe la marque de façon continue pendant 52 ans, de 1908 jusqu’à sa mort en 1961, lorsque le docteur Henry A. Favre, de la septième génération de la famille, lui succède. Ce dernier hérite de la tâche peu enviable de piloter la compagnie pendant les années d’après-guerre alors que, mise à part la stabilité en Inde grâce à un bureau à Bombay, la marque doit être complètement reconstruite sur la plupart des autres marchés.

La huitième génération de la famille, représentée par Florian A. et Eric A. Favre, est contrainte de vendre la société dans les années 1980 après avoir souffert de l’arrivée de montres à quartz bon marché depuis les années 1970. Elle change ensuite de mains à plusieurs reprises, avec des propriétaires comme Benedom SA et le groupe LVMH, avant que le groupe indien Tata ne l’acquière le 16 novembre 2011. Depuis sa reprise par le groupe Tata, Favre-Leuba est dirigée par un professionnel expérimenté de l’industrie horlogère : Thomas Morf.

1737
Première mention officielle de l’atelier d’horlogerie d’Abraham Favre au Locle.
1865
Favre-Leuba est la première marque horlogère suisse à être lancée en Inde.
1962
Lancement de la Bivouac, première montre bracelet au monde capable de mesurer la pression atmosphérique et les altitudes jusqu’à 3'000 mètres au-dessus du niveau de la mer.
2011
Le groupe indien Tata acquiert Favre-Leuba.
2017
Une nouvelle version de la Bivouac, qui mesure les altitudes jusqu’à 9'000 mètres, est présentée à Baselworld.
Philosophie

Le slogan de Favre-Leuba « conquérir les frontières » signifie suivre de nouvelles voies et remettre en question le statu quo. La marque n’a pas d’ambition en haute horlogerie et ne présentera pas un nouveau tourbillon supplémentaire. Son but principal est de développer des montres utilitaires qui ajoutent de la valeur dans la vie des gens, même dans les conditions les plus dures, à travers les latitudes et les longitudes, sur terre et aussi sous l’eau, le tout à un prix donnant une perception de haute valeur.

Les collections

Chief

La collection Chief arbore un look plus classique inspiré des modèles anciens Favre-Leuba. Elle est disponible en version à trois aiguilles avec date et chronographe. Le boîtier est en acier inoxydable ou une combinaison d’acier inoxydable avec une lunette en or rose et un cadran noir ou gris. Tous les modèles sont équipés d’un mouvement mécanique à remontage automatique.

Raider

Destinée aux aventuriers, la collection Raider comporte deux modèles iconiques de Favre-Leuba. La Bivouac a été la première montre bracelet au monde pourvue d’un baromètre anéroïde intégré servant à la fois aux prévisions météo et à la mesure de l’altitude. Elle a été portée par le guide de montagne genevois Michel Vaucher et l’alpiniste italien Walter Bonatti en 1964 lors de la première ascension de la face nord de la Pointe Whymper dans les Grandes Jorasses qui marquent la frontière entre la France et l’Italie. La Bivouac 9000 est le fleuron de cette collection. C’est la seule montre bracelet capable de mesurer des altitudes jusqu’à 9'000 mètres par des moyens purement mécaniques grâce à un baromètre anéroïde. Etant donné que la lisibilité est primordiale pour Favre-Leuba, les indications claires sur le cadran sont logées dans un boîtier imposant de 48 mm de diamètre en titane brossé. Comme elle a besoin d’une aiguille centrale pour afficher l’altitude, la Bivouac 9000 est équipée d’un mouvement FL311 à remontage manuel sans affichage central des secondes.

La collection Raider inclut également la Harpoon, qui propose un affichage ingénieux pour les plongeurs avec une aiguille centrale pour les minutes et une toute petite aiguille centrale pour les secondes (ou indicateur de fonctionnement dans le jargon des montres de plongée) pour montrer l’heure. Les heures se lisent à l’extérieur d’un disque périphérique qui pivote à 1/12ème de la vitesse de l’aiguille des minutes. La Harpoon présente plusieurs choix de cadrans en bleu ou noir avec des touches contrastantes bleues ou orange pour les indications de plongée les plus importantes. Son boîtier de 46 mm de diamètre est en acier inoxydable et la Harpoon est animée par le mouvement automatique FL301.

La collection Raider contient aussi les modèles Deep Blue et Sea Sky, ainsi que le modèle pour femmes Sea Bird.

Les montres