×

Cette recherche est sponsorisée par Louis Vuitton

Rechercher dans :

Eterna

Précision, fiabilité et élégante discrétion irriguent les créations d’Eterna depuis plus de 150 ans. Grâce à des montres qui traversent les générations par leur esthétique comme par leurs mouvements, Eterna fait aujourd’hui partie du patrimoine de l’horlogerie. Eterna a ainsi patiemment acquis toutes les compétences horlogères requises pour obtenir le statut de manufacture.

A propos

En 1856, le docteur Josef Girard et l'instituteur Urs Schild fondent à Granges la Fabrique d'Ebauches « Dr. Girard & Schild ». Ils travaillent ensemble durant quatre ans puis, souhaitant reprendre la médecine, le Dr Girard décide de revendre ses parts à son associé.

La Maison se développe progressivement et installe ses premières machines automatiques de conception. Grâce à ses montres réalisées en interne, ‘Dr.Girard & Shild' devient une manufacture en 1870.

Après le décès d'Urs Schild en 1888, la maison reste au sein de la famille et devient la société « Gebr. Schild & Co. ». Elle lance la marque Eterna, qui apparait pour la première fois sur le cadran d'une montre de poche en 1889. La même année, son fils Theodor Schild, ingénieur en génie mécanique, en prend la direction et y restera durant 33 ans.

Eterna, très en proue sur le développement de la montre bracelet, dépose un brevet pour une boîte spéciale dotée d'attaches mobiles de sécurité. Grâce à ses innovations, la Maison reçoit son premier Grand Prix lors de l'Exposition Universelle de Bruxelles de 1910.

Lors de la décennie qui suit, Eterna poursuit dans cette voie et présente plusieurs créations dont une montre-briquet qui se remonte lors de l'allumage.

Eterna-Matic, le rotor monté sur roulement à billes, voit le jour en 1948. Désormais, les cadrans Eterna rappellent cette innovation avec en logo les cinq billes de ce roulement.

La Maison fête ses 100 ans en 1956 avec le modèle « Centenaire ». 21 ans plus tard, Eterna renoue avec son passé de véritable  manufacture, présentant pas moins de quatre nouveaux calibres en cinq ans.

En 2009, un demi-siècle après l'Eterna-Matic, le système « Eterna Spherodrive » dont le barillet est monté sur roulement à billes voit le jour. En 2012, Eterna lance la montre Adventic, premier modèle à étrenner le calibre Manufacture 3843, lui-même dynamisé par un dispositif Eterna Spherodrive.

1856
Création de la Maison.
1914
Présentation de la plus petite montre bracelet en série avec mouvement baguette.
1948
Naissance du rotor monté sur roulement à billes, qui entrera dans l'histoire horlogère sous le nom Eterna-Matic.
2005
Création du calibre extra-plat 3030.
2009
Invention de l' « Eterna Spherodrive » dont le barillet est monté sur roulement à billes.
Philosophie

Précision, fiabilité et élégante discrétion irriguent les créations d'Eterna depuis plus de 150 ans. Grâce à des montres qui traversent les générations par leur esthétique comme par leurs mouvements, Eterna fait aujourd'hui partie du patrimoine de l'horlogerie. Eterna a ainsi patiemment acquis toutes les compétences horlogères requises pour obtenir le statut de manufacture.

Aujourd'hui, la Maison comporte en ses murs tant les technologies que les artisans qui les maîtrisent et cela pour entrer de plain-pied dans le XXIème siècle sans jamais oublier les pièces intemporelles qui ont jalonné son histoire.

Les collections

1948

Avec la sobriété de son boîtier rond et la finesse de son bracelet venant épouser son cadran, la 1948 est un modèle intemporel.

Adventic

Avec son originale Petite Seconde décentrée à neuf heures et son cadran GMT qui lui a pris sa place à six heures, l'Adventic est une pièce de forme ronde qui se joue de l'esthétique traditionnelle.

Artena

Classique à Quartz pour elle ou pour lui, l'Artena est une pièce contemporaine à l'élégante sobriété.

Centenaire

Proposée pour les 100 ans de la Maison, la centenaire affiche une subtile discrétion au sein d'un boîtier or de 40mm.

Contessa

D'inspiration art-déco, la Contessa se dévoile par un boîtier tonneau serti sur fond nacré.

Heritage

Cette collection regroupe les garde-temps historiques de la Maison dont elles conservent le dessin original.

KonTiki

Icône de l'horlogerie, la KonTiki traverse les âges comme son illustre inspirateur Thor Heyerdahl, a traversé les mers sur son radeau.

Madison

Seule collection de la maison dotée d'un boîtier tonneau, cette pièce à complications conjugue raffinement et tradition.

Tangaroa

Avec son chemin de fer si caractéristique, la Tangaroa offre une lisibilité parfaite grâce à ses larges index sur un cadran noir ou gris.

Vaughan

Sobre et discrète avec ses aiguilles dauphines et sa grande date, la Vaughan affiche une esthétique à la fois rétro et contemporaine.

Les montres

Fondée il y a plus de 160 ans, Eterna reste au coeur des collectionneurs une marque horlogère de belle tradition suisse qui, année après année, a su trouver sa place auprès des hommes, des femmes, avec des collections cohérentes, des modèles parfaitement conçus proposés à un prix très étudié. Pour obtenir ce résultat, chaque élément constitutif de la montre est soigneusement étudié, du boitier en acier au bracelet en passant par le design et même la réserve de marche propre à chaque modèle. Rappelons également qu’Eterna est une authentique manufacture horlogère et, à ce titre, capable de produire ses propres calibres pour alimenter les modèles de chacune de ses collections.

Kontiki, ou l’âme horlogère de Thor Heyerdahl

Et s’il ne fallait en retenir qu’une ? Ce serait probablement la Kontiki. Ce n’est pas une simple montre, c’est un modèle de légende. Kontiki était le nom du radeau de l’explorateur Thor Heyerdahl, qui tenta de de rallier les îles polynésiennes sur un radeau partant des côtes d'Amérique du Sud afin d'expliquer le peuplement de l’Océanie. Pour sa traversée, l’homme choisit d’emporter plusieurs Eterna, une par membre de son équipage, uniquement des modèles au boitier acier dont l’étanchéité était remarquable. Le 28 avril 1947, date de leur départ, les hommes s’élancent dans leur vaste entreprise et arriveront 101 jours plus tard avec, au poignet, des calibres suisses parfaitement fonctionnels et qui allaient, eux aussi, entrer dans l’histoire.

Cette entreprise fut l’occasion pour Eterna de décliner une collection complète de Kontiki. Dans le monde des aventuriers, la montre offre ce charme si particulier de la pièce qui a bravé l’impossible. Aujourd’hui, les Kontiki sont riches de nombreux modèles, offrant notamment date, chronographe, remontage manuel ou remontage automatique, sans jamais rien perdre du design originel. Le bracelet acier est toujours présent pour préserver la robustesse de la pièce mais les calibres ont évolué, avec notamment les modèles Eterna-Matic, ainsi que des variations pour femmes (Tangaroa). La Kontiki représente toujours la collection horlogère de référence d’Eterna, symbole d’une bienfacture suisse nullement limitée par les horizons les plus lointains.

Un univers technique de premier plan

Jamais Eterna ne s’est éloignée de cet univers technique voire, à tout le moins, maritime. Même une série limitée pour femmes comme la Golden Heart (à remontage automatique) affiche dans son design un bracelet inspiré des cordages de bateaux. La collection Lady Eterna est également dédiée aux femmes. Dotée de calibres quartz ou mécaniques, de bracelets textiles, cuir ou acier, elle conjugue nacre, rose des vents ou rivières de diamants, autant d’éléments de design qui évoquent le passé maritime de la marque suisse.

La collection Eternity a quant à elle vocation à rappeler l’élégance intemporelle des montres Eterna. Dotées pour la plupart d’une simple date, ces pièces offre une interprétation nouvelle de l’esprit vintage de la marque. Plusieurs versions affichent, pour un prix très étudié grâce à des boites en acier, un luxe horloger sobre et classique. Dotés de calibres à quartz ou mécaniques, ces modèles sont l’occasion d’entrer dans le monde d’Eterna sans nécessairement afficher les prétentions aventurières de la marque.