×

Cette recherche est sponsorisée par Ulysse Nardin

Rechercher dans :

Dior

Profondément empreinte de la vision de son fondateur, la Maison Dior développe des garde-temps dotés d’une forte identité esthétique. Elle propose des collections techniques et artistiques au sein d’une gamme cohérente de garde-temps laissant libre cours à la créativité.

A propos

C'est en 1947 que Christian Dior fonde son entreprise du même nom dans un hôtel particulier de l'avenue Montaigne à Paris. Il conçoit alors des collections pour femme radicalement avant-gardistes.

Dès les années 1950, il étend son activité aux parfums. Visionnaire, il part à la conquête des Etats-Unis où il organisera les premiers défilés à l'étranger, avec l'aide de ses propres bureaux de relations publiques.

Son succès est tel qu'en 1957, il assure à lui seul plus de la moitié des exportations de haute couture française dans le monde. Pendant les trois décennies suivantes, la Maison Dior développera considérablement ses collections et sa renommée, en créant notamment, en 1975, la première ligne horlogère.

Les Ateliers Horlogers Dior, créés en 2001 à la Chaux-de-Fonds, au cœur de la Suisse horlogère sont l'interlocuteur privilégié des studios de créations situés dans le VIIIe arrondissement de Paris. Ils ont réunis autour d'eux les meilleurs spécialistes dans leur domaine : concepteurs de mouvement, cadranniers, sertisseurs... De leur étroite collaboration sont nées les cinq collections de Dior Horlogerie : La D de Dior en 2003, Chiffre Rouge en 2004, Dior Christal en 2005, Dior Grand Soir en 2010 et Dior VIII en 2011.

1905
naissance de Christian Dior.
1975
naissance des montres Dior.
2001
Création des Ateliers Horlogers Dior à La Chaux-de-Fonds, en Suisse.
2008
lancement du premier calibre Tourbillon, dans la collection Dior Christal.
2011
lancement de la collection Dior VIII et de son premier calibre « Dior Inversé », qui place la masse oscillante fonctionnelle en or, ajourée et sertie, sur le dessus du cadran.
Philosophie

Profondément empreinte de la vision de son fondateur, la Maison Dior développe des garde-temps dotés d'une forte identité esthétique. Elle propose des collections techniques et artistiques au sein d'une gamme cohérente de garde-temps laissant libre cours à la créativité.

Les collections

Chiffre Rouge

Créée en 2004, Chiffre Rouge incarne l'horlogerie masculine de la maison Dior. Elle s'inspire directement de Dior Homme, dont elle concentre les codes graphiques : l'asymétrie, le rouge et la cicatrice.

Dior Christal

La collection Dior Christal, créée en 2005, est un hommage rendu au talent de coloriste de Christian Dior. Le cristal saphir, façonné en forme de pyramides et teinté de couleurs vives, en est l'élément décoratif essentiel.

Dior Grand Soir

Les montres de la collection Dior Grand Soir, créée en 2010, sont des pièces d'exception qui associent la créativité, la palette et le vocabulaire raffiné et sophistiqué de la maison Dior à celui de l'horlogerie.

Dior VIII

Dernière-née des collections horlogères de la maison, Dior VIII s'inspire du goût de Dior pour l'architecture, d'où sa silhouette graphique, élégante et intemporelle. Elle est le reflet d'une garde-robe féminine, avec ses versions « jour », « cocktail » et « soir ».

La D de Dior

Imaginée par Victoire de Castellane en 2003 et inspirée d'une montre d'homme des années 1970, La D de Dior conjugue féminité et savoir-faire joaillier. Elle allie les diamants, les pierres précieuses et les pierres ornementales.

Les montres

A l’aube du 70ème anniversaire de l’entreprise de mode et accessoires, Maria Grazia Chiuri, talentueuse créatrice reprend les rênes de la maison avec une admiration infinie pour le créateur, teintée de fraîcheur.

Le fondateur de la maison Dior, décédé en 1957, était un homme résolument dédié à la femme. S’il ne s’est pas toujours destiné à la mode, il a suivi son destin lorsque tout lui dictait de monter sa propre enseigne. En 2017, Maria Grazia Chiuri reprend le flambeau après John Galliano et Raf Simons et dédie son premier défilé à la vie de cet homme de talent qui a fondé ce qui est aujourd’hui l’une des plus prestigieuses marques de mode, chaussures, sacs à main, bijoux et montres.

L’âme du créateur se reflète dans chaque montre produite par la plus fashion des marques horlogères de luxe.

A la Chaux-de-Fonds, loin des ateliers de création qui se trouvent à Paris, chaque cadran, chaque composant est pensé pour refléter l’esthétique qu’on prête aux produits textiles. Les métiers d’art propres à la haute couture animent les différents modèles et s’immiscent jusqu’à l’intérieur du mouvement. Pliages de soie, plumasserie, et broderie composent des décors féeriques, surréalistes invitant à la célébrer quotidiennement la beauté.

Victoire de Castellane dessine en 2003 la D de Dior, toute première montre femme qui va définir le style de la maison.

De forme ronde au cadran épuré, entouré d’une lunette sertie de diamants, il s’agit d’une montre qui évoque le style contemporain à Christian Dior où les femmes ne portaient que des montres de petites tailles aux accents joailliers, sans complication particulière. Déclinée chaque année en différents formats, la D de Dior se pare de pierres fines, de nacre, de motifs géométriques et de bracelets dont les mailles métalliques retranscrivent habillement l’inspiration couture de la maison. Des bracelets en vinyle ou satin aux coloris acidulés permettent de faire évoluer ce garde-temps iconique à travers les saisons et tendances.

L’homme chez Dior pare ses montres de rouge et de noir.

Chiffre Rouge, c’est la collection de montre masculine de la maison. Si du côté de la femme, on met l’accent sur le beau, le précieux, les thèmes floraux que l’on retrouve dans la joaillerie, chez l’homme, les montres se veulent fonctionnelles, et possèdent une identité intemporelle qui diffère des autres marques imaginée par le créateur Hedi Slimane il y a plus d’une décennie. La collection se caractérise par des cornes asymétriques, des matériaux résistants tels que l’acier brut, en DLC noir et parfois surmoulé de caoutchouc. Le mot chiffre n’évoque pas un nombre, mais les initiales CD et la couleur rouge, chère au cœur du fondateur complète les trois autres couleurs de prédilection de la maison. Le gris, le noir et le blanc.

Comment ne pas succomber aux merveilles que recèle l’écrin de céramique de la collection XIII Grand Bal ?

Amateur de plumes et soie, ou alors diamants et nacre, personne ne restera indifférent face aux somptueux décors animés par l’ingénieux système de masse inversée qui donne vie aux matériaux couture dont est composée la collection. Horlogers et artisans s’unissent chaque année afin de proposer de nouvelles œuvres d’art qui font exception à l’horlogerie traditionnelle, pour le plus grand bonheur des dames.