×

Cette recherche est sponsorisée par Emile Chouriet

Rechercher dans :

DeWitt

Si le projet est personnel, l'aventure est collective. Pour Jérôme De Witt, les siècles passés furent riches et compte-tenu des moyens technologiques d’aujourd’hui, c'est le minimum que de pouvoir aller plus loin encore.

A propos

DeWitt, c'est avant tout l'histoire d'un homme avant d'être celle d'une complète manufacture.

Cet homme, Jérôme de Witt, français passionné d'art, de véhicules de collections et de jardins, ambitionne de donner naissance à la manufacture du XXIème siècle.

Nous sommes en 2002 et Jérôme de Witt entreprend alors de rassembler sous un même toit, près de Genève, un collectif d'experts horlogers tout aussi passionnés que lui.

La page de laquelle part DeWitt est vierge. Seul l'objectif est clairement énoncé : atteindre le plus haut degré de sophistication horlogère qui soit. Pour y parvenir, DeWitt part du principe que la manufacture devra être capable de donner vie à la totalité du garde-temps fini. A cet effet, il embauche des concepteurs, des designers, des ingénieurs, des fabricants de boîtes, des cadraniers. La Maison possède ainsi la rare propriété d'avoir sous un même toit ses cadraniers et spécialistes de nombreux métiers d'arts artisanaux, un fait rare dans la Haute horlogerie.

En 2005, la Maison présente sa première création : le Tourbillon Différentiel Academia, un système de différentiel sphérique pour l'armage de la réserve de marche associé à un tourbillon. La pièce remporte la même année le Premier Prix Innovation du Grand Prix d'Horlogerie de Genève. Ainsi naît la collection du même nom, Academia.

Toujours en 2005, DeWitt s'engage sur la voie de la montre féminine en déposant un nouveau brevet dissocié, relatif au quantième. Celle-ci se nomme Alma et intègre cette invention.

En 2006, la Maison DeWitt présente un nouveau brevet : le Tourbillon Force Constante. Il s'agit d'un système de régulation diffusant une force constante à la cage du tourbillon.

A l'occasion de la vente caritative « Only Watch », DeWitt réalise une pièce qui est mise aux enchères et dont la totalité des recettes est reversée à une association de bienfaisance.

En 2011,  DeWitt propose la X-Watch, sa troisième Concept Watch avec un capot en forme de X qui, lorsqu'on l'ouvre, laisse apparaitre un mouvement réversible avec heures et minutes bi-rétrograde affichées de chaque côté du cadran, un Tourbillon automatique, un chronographe et un mécanisme breveté de Remontage Automatique Séquentiel (A.S.W). Avec un total de 544 composants, le calibre DW 8046 est l'illustration parfaite de la créativité DeWitt.

En 2012, DeWitt dévoile son calibre maison tourbillon squelette à remontage manuel DW8028, continuant son application de la technique traditionnelle horlogère dans une construction contemporaine. Fidèle à la philosophie de Jérôme De Witt, ce nouveau calibre ne cherche pas à enlever de la matière ni à s'affiner à tout prix; mais au contraire à refléter la force et la robustesse typiques de tous les garde-temps DeWitt.

Deux ans plus tard, en 2014, la Maison présente un mouvement tourbillon automatique, le Calibre DW8015, dérivé du mouvement DW8014.  Il introduit le mécanisme breveté de Remontage Automatique Séquentiel - développé en interne - entraîné par une masse périphérique oscillante qui éradique les défauts associés aux brides glissantes et permet la distribution d’une énergie constante dans le rouage

de finition par un remontage séquencé du barillet.

En 2015 la maison renforce encore sa verticalisation avec le lancement de son calibre de base manufacture, le calibre DW5051, et présente sa quatrième concept watch, l'Academia Mathematical, une montre sans aiguille.

 

2003
Création de la manufacture
2005
1er Prix de l’Innovation au Grand Prix d’Horlogerie de Genève avec le tourbillon différentiel
2010
DeWitt présente son Tourbillon Force Constante à Chaîne
2011
Présentation du concept X-Watch à l'occasion des enchères Only Watch
2015
DeWitt lance un nouveau calibre manufacture automatique de base et la montre sans aiguille Academia Mathematical.
Philosophie

La Manufacture DeWitt a été fondée en 2003 par le Comte Jérôme de Witt dans le but de développer et produire à la main des montres exceptionnelles et innovantes, avec des mouvements de grandes complications. 

Descendant direct d’empereurs et de rois en Europe, parmi lesquels d’illustres ancêtres comme l’Empereur Napoléon, il a su créer des esthétiques de montres immédiatement reconnaissables par leurs colonnes impériales. 

Située à Meyrin-Genève en Suisse, la Manufacture DeWitt travaille à la main, une à une, chacune de ses créations horlogères. Elle abrite ses propres cadraniers, une équipe d’artistes et d’artisans aux savoirs rares et précieux, des guillocheurs, une émailleuse, des galvanoplastes, des peintres et autres talents. 

La manufacture imagine aussi des montres exceptionnelles sur mesure pour satisfaire les rêves les plus fous des passionnés d’horlogerie et de beaux objets.

Les collections

Academia

collection historique de DeWitt, Academia se distingue par sa lunette crantée et ses complications disposées sur un cadran ajouré.

Alma

Entièrement conçue et réalisée pour les femmes, la collection Alma décline son boîtier ovale en deux tailles, avec différents degrés de sertissage.

Blue Empire

Les colonnes impériales DeWitt ont été réinterprétées de façon originale pour donner naissance à une évolution féminine d'un design qui a d'abord caracterisé la collection masculine. 

Classic

Dans un boîtier rond de 40 mm, DeWitt livre son interprétation personnelle du classicisme horloger à la finition exemplaire. Un cadran guilloché soleil vient porter des variations à trois aiguilles ou à heures sautantes, tandis qu’une seconde version se complète d’un quantième annuel à phase de Lune.

Concept Watches

cette collection regroupe les pièces les plus avant-gardistes de la manufacture. La WX-1 et la X-Watch, l'Antipode et l'Academia Mathematical.

Glorious Knight

En 42 mm (version trois aiguilles) ou 46 mm (version chronographe), la collection Glorious Knight impose les codes esthétique de la manufacture : lunette ornée des colonnes impériales, cadran sophistiqué, larges aiguilles glaive. Le chronographe dispose d’une couronne escamotable brevetée par DeWitt.

Golden Afternoon

cette collection féminine fait la part belle au cadran nacré richement décoré.

Lady Pressy

Les lignes géométriques de la Lady Pressy lui confèrent un design sobre et épuré qui est renforcé par les cadrans assemblés à la main par les maîtres cadraniers de la manufacture à Meyrin, Genève.

Twenty-8-Eight

pièces masculines techniques dans un boîtier rond ; cette collection allie la chaleur de l'or aux variations d'un cadran sombre tout en profondeur.

Les montres

  • Style & Tendance

    DeWitt Sparkling Out Of Time

    Cette nouvelle version de l'Academia Out of Time s’habille de couleur chocolat et de paillettes d’or.

    28 Janvier 2017

  • Style & Tendance

    Best sellers Et les stars de l’année 2016 sont...

    Succès anticipés ou totalement imprévus, les ventes horlogères 2016 ont réservé quelques belles surprises. Les marques ne prévoient pas toujours tout, loin de là. WorldTempus a mené l’enquête.

    27 Décembre 2016