×

Cette recherche est sponsorisée par Chanel

Rechercher dans :

Christophe Claret

Les montres Christophe Claret sont des mécaniques d'exception. Elles témoignent d'un savoir-faire résolument tourné vers l'innovation technologique, repoussant sans cesse les limites du possible et proposant des manières inédites de lire le temps.

A propos

Né en 1962 à Lyon, Christophe Claret s'est très vite passionné par la Haute Horlogerie.

Admis à l'Ecole d'Horlogerie de Genève en 1978, puis formé auprès du cabinotier Roger Dubuis, il ouvre la même année son premier atelier de restauration de pièces anciennes dans la maison familiale, où il s'adonne également à une autre passion mécanique, celle de la restauration de deux-roues. En 1982, il obtient son diplôme d'horloger.

En 1987, à la Foire de Bâle, le nouveau propriétaire de la marque Ulysse Nardin, Rolf Schnyder, lui commande vingt calibres à répétition minutes avec jaquemarts San Marco.

Deux ans plus tard, Christophe Claret fonde la Manufacture éponyme, qui devient bientôt une référence dans le domaine des calibres de grandes complications.

En 2009, Christophe Claret jouit d'une renommée très importante en tant qu'horloger spécialisé dans les grandes complications. Il décide alors de présenter sa première pièce sous son propre nom avec la mythique DualTow.

La marque Christophe Claret fait aujourd’hui partie du cercle très fermé des maisons de Haute Horlogerie, qui plus est indépendante, concevant, développant et produisant l’entier de ses mouvements et boîtes à l’interne. Une situation exceptionnelle dans le paysage helvétique, qui la place à l’avant-garde de la création et de l’innovation horlogères.

1987
Christophe Claret rencontre Rolf Schnyder, le propriétaire de la marque Ulysse Nardin, qui lui commande vingt calibres à répétition minutes avec jaquemarts San Marco. Il créé une société anonyme à son nom à La Chaux-de-Fonds.
1989
Fondation de la Manufacture Claret.
1999
Christophe Claret installe sa manufacture au « Soleil d'Or » un manoir situé sur les hauteurs du Locle qui rassemble sous le même toit l'ensemble des compétences de la Maison.
2009
À l'occasion de la célébration des 20 ans de la Manufacture, Christophe Claret lance la DualTow et créé sa propre marque de montres.
2014
Christophe Claret lance la première montre à complications féminines, Margot. La marque Christophe Claret est ainsi composée de 4 collections : Traditionnelles, Ludiques, Extrêmes et Féminines.
Philosophie

Les montres Christophe Claret sont l'expression de l'émotion perpétuelle et s'inscrivent dans les exigences de la haute horlogerie. Ludiques, créatifs et non conventionnels, ces garde-temps mécaniques sont, avant tout, destinés aux amateurs de pièces rares et décalées.

De la tradition, Christophe Claret tire le meilleur pour façonner son histoire et poursuivre sa quête d'innovations tridimensionnelles. Il crée les montres de demain en respectant l'héritage des maîtres d'autrefois, par la réinterprétation des complications nobles de l'art horloger. Son credo : « En horlogerie, tout a été fait, tout reste à inventer ».

Les collections

Montres à Complications Extrêmes

Repousser les frontières du temps. La recherche et l’expérimentation président à la conception de montres avant-gardistes où l’ingénierie le dispute à la mécanique. Elles évoluent hors des sentiers battus, avant l’heure…Ouvrant des perspectives d’évolution insoupçonnées, servies par une technologie sans compromis, en avance sur leur temps.

Montres à Complications Féminines

Donner vie au temps féminin. Portée par une esthétique élégante et poétique, riche d’une maîtrise technique sans cesse réinventée, la Haute Horlogerie se décline au féminin. Loin d’une simple adaptation de montres pour homme, les créations de Christophe Claret exaltent cette complexité faite femme qui en fait de véritables chefs d’œuvres.

Montres à Complications Ludiques

Métamorphoser le temps. Les heures se divertissent au gré de complications inédites qui actionnent de véritables jeux au poignet. Interactifs, les garde-temps renferment des engrenages de génie qui retranscrivent à la perfection les règles du jeu. Le temps ne se compte plu: il se joue à la roulette, aux cartes, au hasard. Mais sans hasard mécanique.

Montres à Complications Traditionnelles

Réinterpréter la Haute Horlogerie. Le patrimoine horloger est un terrain d’investigation illimité. Ses grandes complications se réinventent et révolutionnent le temps traditionnel, lui offrant un visage et une haute technicité, révélés par les métiers d’art de la manufacture. Chaque création s’érige sur un savoir-faire hérité des siècles passés et mis au défi.

Les montres

L’histoire d’un talentueux français passionné par les mécanismes d’exception

L’épopée de l’horloger débute en 1962 lorsqu’il voit le jour à Lyon dans une famille aisée. Il travaillera durant sa jeunesse dans un atelier de réparations horlogères où sa passion s’éveillera. Dès lors, son objectif est tout tracé. Il fréquente l’école d’horlogerie de Genève dont il obtient le diplôme et rencontre l’horloger Roger Dubuis qui le prendra sous son aile, lui transmettant son savoir-faire. Il montera ensuite son atelier au Locle, qui produira initialement des calibres pour les marques et qui, au fil des années, sortira des modèles d’exception qui porteront fièrement le nom du fondateur. Aujourd’hui, Christophe Claret est reconnu dans le monde entier et rayonne parmi les plus grands du domaine dans lequel il n’a pas fini d’innover.

Roulette, Blackjack, Baccarat et poker, l’euphorie d’un casino embarqué au poignet

Grands enfants, amateurs de précision, et passionnés de jeux ? Tous seront unanimes lorsque l’on évoque les Complications Ludiques de la maison. Véritables prouesses techniques, ces garde-temps permettent de jouer à ces trois jeux de cartes, et de questionner le hasard avec un jeu de dés ainsi qu’un jeu de roulette réinterprétée dans la masse oscillante. Encore plus fou, l’affichage de la Poker basée sur le règles du Texas Hold’em permet faire une partie jusqu'à trois joueurs. Ainsi, il s’agit d’une collection où le temps est questionné. Il est même relégué au second plan et suggère de profiter de chaque instant que la vie nous offre pour se divertir.

Marguerite ou Margot, laquelle des deux aimerez-vous passionnément ?

Conscient que l’innovation ne fait pas qu’au travers des mécanismes, l’homme d’affaires passionné flaire un essor futur de la clientèle féminine qui désire elle aussi porter des pièces aux mouvements d’exception. Il développe donc une collection, sur le thème de la marguerite qui révèle ou non les sentiments de l’être aimé. Empreinte de poésie, Margot, la première de la collection devient un incontournable lorsqu’il s’agit de garde-temps féminin. Entre les années 2014 et 2015, la maison développe Layla, une déclinaison de Margot dont l’affichage reprend des vers d’un poète arabe, ainsi qu’une référence au calibre simplifié, nommée  Marguerite qui affiche un prix plus séduisant. 

X – Trem-1, ou le songe d’un affichage du temps guidé par le magnétisme.

De tout temps, dans le domaine de l’horlogerie on a tenté de se débarrasser du phénomène de magnétisme réputé pour dérégler n’importe quel calibre. Ce n’est pas le cas de l’X-Trem-1 qui exploite ces propriétés afin de révolutionner l’affichage des heures et des minutes rétrogrades qui ne se trouve plus à l’intérieur, mais en périphérie du boîtier rectangulaire qui recèle un tourbillon. En effet, ce sont deux petites billes métalliques mystérieusement aimantées qui vont donner l’heure à la place des aiguilles traditionnelles. Le remontage et la mise à l’heure se font par le fond, avec un système inédit développé par les ateliers du Locle.

Focus sur le mirascope.

Technologie embarquée sur deux références de l’entreprise, le mirascope n’est pas une nouveauté. Il s’agit d’un effet d’optique, ancêtre de l’hologramme découvert dans les années 60 qui, par un astucieux jeu de reflets impliquant deux miroirs paraboliques, font apparaître une forme tridimensionnelle en lévitation. La première pièce qui a été créée avec ce système est l’Aventicum qui célèbre la ville suisse la plus importante de l’époque romaine et qui projette l’image du buste en or rose à l’effigie de l’empereur Marc Aurèle. La seconde reflète la Kaaba, immense cube noir situé dans l’enceinte de la Mecque, important symbole de la religion musulmane.