×

Cette recherche est sponsorisée par Carl F. Bucherer

Rechercher dans :

Chaumet

Depuis plus de 200 ans, la maison Chaumet met son excellence joaillière au service de garde-temps d’exception, et conjugue la rigueur de la tradition helvétique au raffinement parisien dont elle a le secret. Au fil des siècles, elle a su s’adapter, donner la tendance parisienne dans un perpétuel souci de qualité, de créativité et d’élégance. À la confluence de l’horlogerie et de la joaillerie, la célèbre maison du 12, place Vendôme possède à son actif certaines des créations horlogères les plus marquantes de son temps.

A propos

L'histoire de la maison Chaumet est intimement liée à l'histoire de France. Après avoir fait son apprentissage chez Auber, joaillier de la reine Marie-Antoinette, Marie-Étienne Nitot, fondateur de la maison s'installe à Paris en 1780. Jusqu'à la révolution de 1789, une clientèle aristocratique lui est fidèle.

En 1802, c'est la consécration : il devient le joaillier attitré de Napoléon 1er. Il réalise les bijoux de ses mariages, avec Joséphine puis Marie-Louise, dessine et sertit la couronne du sacre ainsi que son épée. Il est le joaillier le plus convoité d'Europe.

Marie-Étienne Nitot décède en 1809. Son fils, François Regnault Nitot prend sa succession jusqu'à la chute de l'empire en 1815. A l'exil de Napoléon, François Regnault cède la maison à son chef d'atelier, Jean-Baptiste Fossin.

Après la révolution française, les ateliers Fossin ouvrent une boutique à Londres qu'ils confient à Jean-Valentin Morel. La reine Victoria leur accorde le brevet de fournisseur officiel. Les Morel rentrent en France en 1852 à l'arrivée de Napoléon III.

En 1885, Pierre Chaumet épouse la fille de M. Morel et prend le contrôle de la maison. Elle se transmet ainsi de père en fils jusqu'en 1987. Investcorp la rachète alors puis, douze ans plus tard, c'est le groupe LVMH qui en devient propriétaire.

Le savoir-faire de Chaumet s'incarne dans chacune des pièces issue des ateliers de la maison, depuis sa création jusqu'à sa réalisation. Un savoir-faire que ses chefs d'atelier se transmettent en héritage, sans interruption depuis 230 ans. Ses artisans façonnent, polissent et sertissent, de manière traditionnelle, les pièces dessinées par les créateurs de la maison.

En horlogerie, la fabrication d'une montre Chaumet exige une étroite collaboration entre tous les corps de métiers qui démontrent toute l'étendue de leurs talents en créant autant de mouvements, boîtiers et cadrans empreints du sceau d'excellence de Chaumet. S'appuyant sur l'expertise et la précision horlogères suisses, la maison Chaumet a fait appel au cours de son histoire aux plus grands noms de la Haute Horlogerie - notamment Breguet, Jaeger-LeCoultre, DeLaneau, Patek Philippe ou F.P Journe.

1705
Naissance du fondateur de Chaumet, Marie-Etienne Nitot.
1811
Première paire de montres bracelets créés pour la princesse Augusta de Bavière.
1907
Installation au 12, place Vendôme.
1999
Chaumet intègre LVMH.
2011
Pascal Bourdariat devient le 12ème chef d'atelier de Chaumet.
Philosophie

Depuis plus de 200 ans, la maison Chaumet met son excellence joaillière au service de garde-temps d'exception, et conjugue la rigueur de la tradition helvétique au raffinement parisien dont elle a le secret.

Au fil des siècles, elle a su s'adapter, donner la tendance parisienne dans un perpétuel souci de qualité, de créativité et d'élégance.

À la confluence de l'horlogerie et de la joaillerie, la célèbre maison du 12, place Vendôme possède à son actif certaines des créations horlogères les plus marquantes de son temps.

Chaumet s'impose ainsi par son talent à associer les innovations horlogères les plus audacieuses à la préciosité du diamant, des pierres rares et aux savoir-faire artisanaux jalousement gardés. Pour que chaque montre Chaumet soit une véritable œuvre du temps qui le rythme et le défie.

En 2011, la maison reçoit la certification du Responsible Jewellery Council qui atteste d'une parfaite éthique dans ses métiers.

Les collections

Attrape-moi... si tu m'aimes

Le cadran de ces montres est un théâtre poétique et naturaliste où s'animent le face à face des matières et des savoir-faire.

Class One

Première montre de plongée joaillière, Class One associe de manière inédite diamants et caoutchouc pour afficher un style « Sport Chic ».

Dandy

Avec sa boîte coussin si particulière, Dandy associe le savoir-faire de l'horlogerie traditionnelle, l'élégance et l'impertinence.

Joséphine

Hommage à la mode Empire, la montre Joséphine, dans une ligne élancée, se fait dentelle d'or et pluie de diamants.

Khesis

Montre manchette ample et généreuse, Khesis est un bijou horloger en maille grain de riz dont la souplesse épouse le poignet.

Les montres