×

Cette recherche est sponsorisée par Baume & Mercier

Rechercher dans :

Souscription

C'est au cours d'un séjour en Suisse où il s'était réfugié, de 1793 à 1795 pour fuir les excès de la Terreur, que Breguet a conçu l'idée de la montre de souscription. Il s'agissait dans son esprit de réaliser une montre de qualité, fiable et précise, à un prix de revient abordable et susceptible d'être produite en suffisamment grande quantité pour satisfaire une demande importante. Le calibre qu'il imagina pour ces montres est particulièrement` élégant, avec le barillet au centre et le rouage disposé harmonieusement. Ces montres, généralement d'un grand diamètre, ont un cadran divisé de 5 en 5 minutes, ce qui permet une lecture aisée de l'heure à une ou deux minutes près, avec une seule aiguille. II faisait de ce fait l'économie de la minuterie, qui par ailleurs est un facteur de frottements. Ces montres présentaient par ailleurs l'avantage, en raison de leur simplicité, de pouvoir être réparées et entretenues par n'importe quel horloger, ce qui était loin d'être le cas pour ses autres productions.