×

Cette recherche est sponsorisée par Jaeger-LeCoultre

Recherche
Rechercher dans :

Réveil à feu

Au XVIe siècle, le clergé et les nobles organisaient leurs journées selon la course du soleil et les heures des prières. Seuls les bourgeois-marchands se laissaient réveiller à l'heure qu'ils choisissaient eux-mêmes. Souvent par un coup de canon, grâce à un réveil à mécanisme à poudre noire.